Nausicaa, le Centre de la Mer de Boulogne, devient le quatrième aquarium du Monde et vise 1 million de visiteurs

Le 18 mai 2018, lentre national de la mer de Boulogne double de taille au terme d’un chantier de 70 millions d’euros et devient le 4ème aquarium du Monde. Bassins géants, écrans interactifs et immersion … avec une expérience visiteur totalement renouvelée, les collectivités qui l’ont financé à hauteur de 70 millions d’euros visent 1 million de visiteurs dans le nouveau Nausicaa.

La quatrième extension de Nausicaa, depuis l’ouverture en 1991 à Boulogne-sur-Mer du Centre national de la mer, a été inaugurée le vendredi 18 mai 2018 avec un week-end de festivités destinées à accompagner l’ouverture du plus grand aquarium d’Europe et du quatrième du Monde.

Bande-annonce du nouveau Nausicaa:

Après deux ans de travaux, Nausicaa double sa surface d’exposition, qui atteint désormais 10.000 mètres carrés et quadruple le volume de ses bassins pour atteindre 17.000 mètres cubes au total avec quatre nouveaux aquariums, dont un de 10.000 mètres cubes (l’équivalent de quatre piscines olympiques).

Nausicaa devient ainsi l’aquarium le plus grand d’Europe, mais également le quatrième dans le monde derrière Ocean Kingdom, au sud de la Chine, près de Macau (40.000 m3), Atlanta (23.000 m3) et Disney en Floride (26.000 m3).

Nausicaa en quelques grandes dates:

1977 : Élu maire de Boulogne, Guy Lengagne décide de doter sa ville d’un aquarium digne du premier port de pêche de France.

1991 : La Société d’Exploitation du Centre National de la Mer est créée. Le Centre National de la Mer est baptisé Nausicaá.

18 mai 1991 : Ouverture au public.

1994 : Arrivée des premières méduses.

1995 : Première exposition temporaire, « La Mer et l’enfant ».

1998 : Première extension de Nausicaá qui double la surface de Nausicaá, passant à 4500 m² d’exposition. Dix mille nouveaux animaux marins intègrent les aquariums.

2002 : Nausicaá est cofondateur du Réseau Océan Mondial – World Ocean Network, une association internationale qui réunit des musées, des aquariums, des centres scientifiques, des organismes éducatifs, des institutions et des organisations non-gouvernementales.

2003 : Première exposition de Nausicaá sur le changement climatique « Sale temps sur la planète ! »

2006 : Les manchots du Cap arrivent à Nausicaá et s’installent dans le nouvel espace d’exposition « Cap au Sud ! »

2007 : Nausicaá accueille son dix-millionième visiteur.

2008 : Lancement de Planète Nausicaá, un dispositif multimédia interactif unique en son genre.

2011 : Nausicaá a 20 ans et propose au public une nouvelle exposition Histoires d’îles.

2013 : Nouveau décor et nouveaux gradins avec 600 places assises pour la réserve californienne des lions de mer.

2014 : Nausicaá vous emmène En mer à bord de la Thalassa dans un espace consacré à la recherche océanographique, en partenariat avec l’IFREMER.

2015 : L’exposition Océan & Climat : chaud devant ! ouvre ses portes en partenariat avec Météo-France et le Muséum National d’Histoire Naturelle.

2016 : Pour ses 25 ans Nausicaá s’offre un nouvel espace d’exposition dédié à l’incroyable biodiversité de la Forêt tropicale.

19 mai 2018 : Nausicaá change de dimension pour devenir l’un des plus grands aquariums d’Europe.

Plongée immersive

La nouvelle aile du bâtiment, qui évoque une raie manta, a été conçue par l’architecte océanographe Jacques Rougerie.

Vidéo des travaux en time-lapse:

Elle propose au visiteur un voyage immersif, au cœur des océans et en haute mer.

Le voyage démarre par un escalator, traversant un mur écran qui représente une grosse vague, qui donne la sensation de descendre dans le monde secret des profondeurs.

Après un premier aquarium de méduses, le visiteur peut découvrir une faille sous-marine à travers une fenêtre de plus de 7 mètres de haut et traverser ensuite un tunnel de 18 mètres de long, sous 2,50 mètres d’eau.

. Sous l’océan, le tunnel

Le visiteur peut traverser le Grand Bassin en empruntant un tunnel de plus de 18 mètres de long pour rencontrer au plus près les espèces peuplant l’Océan. Ce tunnel immersif permet de se balader parmi les créatures sous-marines, méduses, requins et sardines. Dans une ambiance calme et apaisante, le public peut avancer au rythme indolent de la raie manta ou se laisser surprendre par un requin marteau passant juste au-dessus de sa tête.

. La Grande Faille

Véritable incursion dans le Grand Bassin, la Grande Faille haute de 7 mètres est l’occasion d’observer la vie sous-marine, comme si le visiteur se trouvait dans les profondeurs des océans. Cette mise en scène des fonds marins permet de s’approcher de requins marteaux, raies, poissons-lunes, et d’autres espèces incroyables.

Après une grotte sous-marine, le parcours se prolonge par l’espace événement: une baie de 100 mètres carrés, de 20 mètres de large et 5 de haut d’un seul tenant avec vue imprenable sur un bassin de 54 tonnes.

Un bassin de 54 tonnes

À travers une immense baie, le visiteur est immergé dans le bleu des hautes mers, face au bassin géant. Il se retrouve au plus près d’espèces originaires du Pacifique, comme le poisson-lune, la raie manta ou encore le requin marteau. La faune et la flore visibles à travers la grande baie évoquent les fonds sous-marins que l’Homme n’a pas souvent la chance de découvrir d’aussi près.

Livraison de la baie vitrée du grand bassin:

Des bancs de sardines et de maquereaux, des poissons lunes y côtoient raies et requins-marteaux, ce bassin géant accueille 20.000 à 25.000 poissons.

Pour réaliser ce défi, Nausicaá a reconstitué l’environnement autour de l’île de Malpelo, au large de la Colombie. « Véritable oasis de vie », explique Philippe Vallette, DG de Nausicaa.

Comme l’explique Nausicaa: « De la surface aux profondeurs, la biodiversité est d’une richesse stupéfiante. Cachés dans les coraux près de la surface ou dans les grottes des abysses, les poissons trouvent dans ce refuge naturel un véritable paradis ».

Le spectacle grandiose du plus grand aquarium d’Europe se déroule sous les yeux des visiteurs à travers une baie vitrée digne des plus grands écrans de cinéma. Cette fenêtre sur le monde mystérieux de l’Océan a parcouru plus de 2 000 km depuis l’Italie où elle a été construite. Pesant 54 tonnes, et faisant plus de 5 m de haut et 20 m de long, cette baie d’un seul tenant est une prouesse technique et scientifique.

La visite du nouveau Nausicaa est balisée de bornes interactives, réalisées par la société boulonnaise Neographic.

De nouvelles bornes interactives 

Créé en 2006 par Charles-Henri Georget, Neographic Productions, société spécialisée dans la production de vidéos et les effets spéciaux, travaille avec Nausicaa depuis 2007.

Vidéo de l’exposition Thlassa produite par Neographic Productions:

TEASER EXPO THALASSA NAUSICAA from NEOGRAPHIC Productions on Vimeo.

Pour l’extension de Nausicaa, la société a imaginé et installé une quinzaine de bornes interactives. Cette prestation a mobilisé 10 personnes pendant plus de dix mois et associé une autre société Neographic Digital.

Dans ce projet ambitieux de médiation numérique, Neographic Productions a fourni les vidéos – et notamment celles des grands mammifères marins ou encore celles de Thomas Pesquet racontant la mer, tournées à l’Agence spatiale européenne – tandis que Neographic Digital a réalisé les applications interactives.

Sur ces nouvelles bornes du Grand Nausicaa, le visiteur trouve de l’information en mode texte et image, sons (de dauphins et de baleines) ou sous forme de jeu via des quiz. Il peut également s’y enregistrer en passant le qrcode de son billet pour recevoir chez lui plus d’informations, prolongeant ainsi sa visite.

« Notre spécificité est de créer du contenu sur mesure, chaque scénographie de musée, que ce soit pour des expositions temporaires ou permanentes, est en effet unique, originale », explique aux Echos Charles-Henri Georget.

En plus de l’environnement, Neographic Productions s’intéresse de plus en plus à la sphère culturelle. La société de Boulogne a ainsi réalisé une vidéo pour le Muséum national d’histoire naturelle, à Paris.

Pour accompagner ces développements, Neographic Digital et son partenaire Neographic Productions ont récemment fait l’acquisition d’un local de 135 mètres carrés pour aménager un studio avec fond vert, 2 salles de montage et 3 unités de tournage avec du matériel de pointe utilisant les dernières technologies de l’image HD 4K. Un investissement massif de plus de 180 0000 euros, incluant les locaux, les travaux et les équipements

Une extension en 2 tranches

70 millions d’euros d’investissement ont été consentis par la Communauté d’agglomération du Boulonnais (33 millions), La région (28 millions) et le département (9 millions) pour ce qui n’est en fait que la première tranche de cette quatrième extension. L’effectif global du site est passé de 160 à 300 salariés, soit de 135 à 250 équivalents temps plein.

Ce lourd investissement a eu un impact sur le prix du billet d’entrée qui est désormais à 25,90€ par adulte.

Pourtant, avec cette extension, Nausicaa espère passer de 600.000 à 1 million de visiteurs par an et générer près de 70 millions d’euros de retombées économiques dès la première année.

« L’ambition est de faire de Nausicaa la locomotive économique du territoire en fixant ces visiteurs un peu plus longtemps qu’aujourd’hui », affirme Philippe Vallette.

Déjà équipement touristique le plus visité au nord de Paris après le Parc Astérix et douzième en France, le site espère attirer de plus en plus un public plus lointain, en se rapprochant notamment des autres sites culturels de la région.

La deuxième tranche de cette quatrième extension, 5.500 mètres carrés sur le thème du «changement climatique et les pôles», représente un investissement supplémentaire de 30 millions d’euros, actuellement suspendu à la confirmation de 15 millions d’euros de financements européens.

Son ouverture est prévue en 2021, au terme de deux ans de travaux.

De son ouverture le 18 mai 1991 au 18 mai 2018, Nausicca a accueilli 15 millions de visiteurs. (voir la chronologie du lieu)

Nausicaa en chiffres:

10 000 m2: la surface d’exposition principale

60 000: le nombre d’animaux

1 600: le nombre d’espèces différentes

17 000 m3: le volume d’eau total à Nausicaá

10 000 m3: le volume d’eau du bassin de la Haute mer

7 kms: la longueur de la tuyauterie pour le traitement d’eau

100 m2: la surface de la grande baie (20 m de long / 5 m de haut)

6: le nombre de semaines pour remplir entièrement le grand bassin

12: le nombre d’espèces de requins à Nausicaá

208 kgs: le poids du plus gros pensionnaire (le lion de mer Speedy)

31 ans: l’âge du plus vieux pensionnaire, le requin-taureau

16 millions: le nombre de visiteurs de Nausicaá depuis l’ouverture en 1991

Documentaire sur le nouveau Nausicaa (RMC Découvertes):

SOURCES: Nausicaa, 

Date de première publication : 19/05/2018

Photos: Nausicaa, cote-dopale.com

. En attendant son réaménagement intérieur, le Museum Aquarium de Nancy va faire peau neuve avec une nouvelle façade animée

. A Tokyo, des pingouins en réalité augmentée guident les visiteurs jusqu’à l’aquarium

. Gisèle Guiffard (Cité de la Mer) : « le nouvel espace Titanic est un équilibre entre pédagogie, attractivité et respect de la vérité ».

Laisser un commentaire