A l’occasion de sa réouverture, la Piscine de Roubaix étoffe son offre de médiation numérique / Visite live facebook le vendredi 19 octobre 2018, à 16.00

À l’automne 2016, la Ville de Roubaix a engagé les travaux d’extension du musée qui vont permettre de compléter le contenu du circuit de la visite des collections et d’améliorer les conditions de visite. Avec plus de 2 000 m2 supplémentaires, les nouveaux espaces permettent un enrichissement historique du parcours des visiteurs et des services offerts par le musée. La réouverture du musée le 20 octobre 2018 s’accompagne de nouveaux dispositifs numériques de médiation.

Clic-separateur-EVENEMENT-CLIC-575x261

Les membres du CLIC France sont invités le vendredi 19 octobre 2018 à 16h à une visite privée grâce à un Facebook Live depuis la Piscine de Roubaix sur la page facebook du CLIC France. La visite sera guidée par Laura Louvrier, coordonnatrice des dispositifs numériques.

  • Un nouvel aménagement

En octobre 2016, La Piscine – Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix a ouvert une nouvelle étape de son histoire en débutant un chantier d’agrandissement. Une évolution nécessaire car depuis son ouverture en octobre 2001, le musée connaît un remarquable succès public et médiatique. 

Le concours de concepteur organisé en 2011 a désigné Jean-Paul Philippon, qui avait déjà assuré la transformation de la piscine municipale (1993-2001), pour mener à bien l’aménagement ou la création de ces nouveaux espaces.

Les espaces complémentaires sont de 3 ordres :

– Dans le prolongement du bassin et dans l’alignement de la façade sur rue, une nouvelle construction sera accessible depuis le hall d’entrée. Une salle consacrée à l’histoire de Roubaix, un espace d’expositions temporaires complémentaire et une aile entièrement dédiée à la sculpture moderne y prendront place.

– Le long de l’entrée historique de la piscine, une galerie neuve permettra de développer les collections du Groupe de Roubaix  (qui fit découvrir au Nord-Pas-de-Calais l’art contemporain durant les Trente glorieuses). Un dispositif adapté va dorénavant faciliter l’accès à l’ensemble de ces espaces aux personnes à mobilité réduite.

Dans l’ancien collège Sévigné, des ateliers de pratiques artistiques seront consacrés à la découverte de la sculpture, de la céramique et de la création textile. Ils compléteront les espaces déjà dédiés aux jeunes publics et répondront aux nombreuses sollicitations aujourd’hui insatisfaites. Avec ces espaces supplémentaires, le musée sera alors en capacité d’élargir le cercle de ses publics.

Enfin, un réaménagement du hall complétera cette transformation pour un meilleur accueil des visiteurs individuels et des nombreux groupes.

Cette extension laisse apparaître pour le musée, ses équipes et son public de nouvelles attentes et perspectives. Cette période de renouvellement et de changement est l’occasion de moderniser, innover et enrichir le contenu scientifique du parcours dans les collections mais également de repenser l’image de l’institution en unifiant son identité et son offre de services.

 

© Olivier Leclercq
  • Un riche programme de réouverture 

La piscine gardera son rythme d’exposition actuelle, à savoir un calendrier organisé en trois saisons d’expositions. Chacune d’elles rayonne autour d’une exposition phare et s’anime avec en parallèle, d’autres expositions, accrochages et/ou événements.

Du 20 octobre 2018 au 20 janvier 2019, 5 expositions seront ainsi proposées. Au programme, Hervé Di Rosa, Pablo Picasso, Alberto Giacometti et deux expositions collectives intitulées « Les tableaux fantômes de Bailleul » et « Nage libre pour les céramistes belges du WCC-BF de Mons »

Les visiteurs peuvent trouver le programme complet sur le site de la piscine 

  • Des collections enrichies 

Le budget municipal, l’appui de l’Etat et de la Région Hauts-de-France via le Fonds régional d’acquisition pour les musées, le soutien de la fédération française des sociétés d’amis du musée, du Cercle des Entreprises Mécènes et l’apport de mécénats privés ont permis l’entrée d’œuvres importantes, devenues parfois des éléments structurants des collections et du parcours du visiteur.

Par exemple, Les Causeuses, la Chienne rongeant un os, le Torse de femme accroupie, l’étude pour L’Implorante ou tout récemment L’Homme penché de Camille Claudel ont conforté la place de cette artiste importante dans l’identité même du musée. L’Ours blanc, tête monumentale de François Pompon a brillamment renforcé la section animalière qui est l’un des points forts du fonds permanent. Le Fils du marin d’Emile Bernard a magnifiquement enrichi l’ensemble des œuvres consacrées au thème de l’enfance.

Avec ces collections enrichies et l’ambition de proposer un parcours singulier, le projet d’agrandissement qui aboutit aujourd’hui conforte la part de la sculpture dans le circuit du visiteur.

 

  • De nouveaux dispositifs de médiation numérique pour un accès à tous aux collections du musée

Visite Facebook live du CLIC France, présentation des nouveaux outils numériques :

Depuis sa création la Piscine a pour objectif de rendre accessible à tous les collections du patrimoine muséal roubaisien et d’élargir les horizons de chacun.

C’est dans cette optique d’accessibilité et de (re)découverte des œuvres que de nouveaux dispositifs de médiation numérique ont été imaginés par l’équipe du musée.

À la réouverture, les visiteurs pourront ainsi découvrir :

• Deux parcours sur tablette tactile pour les jeunes publics (6 à 12 ans)

Grâce à deux itinéraires d’environ une heure, le jeune visiteur est amené à découvrir autrement 15 œuvres. Camille, en mascotte, l’accompagne dans un esprit ludique pour observer différemment, proposer d’autres éclairages, approfondir les connaissances, raconter la grande et parfois la petite histoire des collections. 30 tablettes sont mises gratuitement à disposition à l’accueil.

Des cartels numériques pour plonger dans l’atelier du sculpteur

La restitution à l’identique de l’atelier d’Henri Bouchard et de ses 900 sculptures est l’un des points d’orgue du projet d’agrandissement. Sans altérer l’effet immersif de cet espace, les cartels numériques proposés permettent d’identifier et de découvrir la totalité des œuvres présentes dans l’atelier et d’en apprendre davantage à leur sujet à travers diverses thématiques.

•  Quatre films didactiques sur les techniques de la sculpture

Pour la nouvelle section consacrée aux matériaux et aux techniques de la sculpture, quatre courts films d’animation ont été imaginés afin d’expliciter les différentes étapes du modelage, du moulage, de la taille et de la fonte. Ce dispositif fait l’objet d’une collaboration avec le musée des Beaux-arts de Lyon qui diffuse ces films en préambule à la visite de sa collection permanente de sculptures.

Un espace de projection vidéo sur la sculpture dans l’histoire

Dans les nouvelles salles consacrées à la sculpture moderne, un espace de projection est aménagé afin de proposer au public des extraits de films d’archives abordant diverses questions, techniques et historiques, liées à la sculpture (fabrication, édition, commandes, expositions, censure, etc.).

• Des focus interactifs autour du Panorama de la Grand Place en 1911

Commandé pour l’Exposition internationale de 1911, ce panorama figurant l’inauguration du nouvel hôtel de ville de Roubaix interpelle le visiteur tant par son sujet que par ses dimensions. Un outil numérique associant des angles d’approche techniques, thématiques et historiques permet d’explorer les détails de cette oeuvre gigantesque, de retracer la fabrication de ce décor monumental par les ateliers Jambon-Bailly et l’histoire de son sauvetage puis de sa restauration, de restituer l’événement ainsi célébré et d’interroger les évolutions architecturales et urbaines de la Grand Place au début du XXe siècle.

 

  • UN WEEK-END FESTIF DE RÉOUVERTURE

Pour sa réouverture, la Piscine de Roubaix invite son public et ses amis à 2 jours de fête. Le programme artistique de ce weekend de réouverture est offert par le CIC Nord-Ouest, partenaire officiel du musée.

  • La piscine de Roubaix en quelques chiffres : 

– 3 430 946 visiteurs depuis l’ouverture (du 21 oct. 2001 au 1er avril 2018)

– 220 expositions et accrochages présentés depuis l’ouverture de La Piscine en 2001

– Record de fréquentation pour : «Picasso, peintre d’objets, objets de peintre» (9 octobre 2004 – 9 janvier 2005) avec 116 188 visiteurs

– 873 931 jeunes accueillis en animation ou en visite (du 21 octobre 2001 au 1er avril 2018)

– 37 553 animations Jeunes publics organisées dans les ateliers du musée

77 287 fans sur Facebook (au 1er avril 2018)
7 181 abonnés sur Twitter (au 1er avril 2018)
5 515 abonnés sur Instagram (au 1er avril 2018)

En moyenne, le musée accueille 230 000 visiteurs dont 50 000 jeunes par an.

Plus de 50 entreprises soutiennent le musée, notamment grâce au Cercle des Entreprises Mécènes de La Piscine créé en mai 2006.
– Près de 4000 adhérents à la Société des Amis du musée.

Source : La Piscine de Roubaix

Crédit photo : La Piscine de Roubaix

Date de première publication : 15/10/2018

La ville de Roubaix est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

D.Merabet et M.Charbonneau (La Piscine): « Nous avons choisi le crowdfunding pour que le public s’empare du projet d’agrandissement »

DOSSIER / Nouveaux sites web de musées, centres de sciences et lieux de patrimoine en France (12/07/2018)

DOSSIER / 498 applications mobiles muséales et patrimoniales en France (10/10/2

Laisser un commentaire