Entre science et arts, l’exposition ScanPyramids se dévoile au Palais des Beaux-Arts de Lille

Le Palais des Beaux-Arts de Lille accueille, du 10 décembre 2016 au 12 février 2017, une exposition autour de la mission ScanPyramids. Cette mission internationale, conçue et pilotée par la Faculté des Ingénieurs de l’Université du Caire et l’Institut français HIP sous l’autorité du Ministère des Antiquités égyptiennes, est une mission d’exploration des grandes pyramides de l’Ancien Empire.

Mission Scan Pyramids

La mission ScanPyramids, lancée en octobre 2015 et co-dirigée par le professeur Hany Helal et le directeur de l’Institut HIP Mehdi Tayoubi, « scanne » les pyramides d’Égypte avec des technologies innovantes non invasives qui permettent de voir à travers les monuments.

10-mission-scanpyramids

La mission se concentre autour de quatre pyramides de la IVème dynastie (2575-2465) : celles du roi Snéfrou, bâties sur le site de Dahchour près de Saqqarah, et celles de Khéops et Kephren, élevées sur le plateau de Gizeh à quelques kilomètres du Caire. À l’aide de technologies de pointe (radiographie par muons, thermographie infrarouge, reconstruction et simulation 3D…), les scientifiques tentent de dévoiler les secrets de la construction de ces édifices et d’identifier des vides et structures internes non connus à ce jour.

ScanPyramids, à la croisée de la science et de la technologie, réunit des scientifiques issus d’organisations telles que le CEA/Irfu (France), l’Université de Nagoya (Japon), le KEK (Japon) et l’Université Laval (Canada). Elle est aussi accompagnée sur le terrain par plusieurs artistes.

Mission Scan Pyramids

Entre sciences et arts

L’exposition du Palais des Beaux-Arts de Lille, à la fois scientifique et artistique, présente les investigations de ScanPyramids, toujours en cours, comme la découverte de cavités inconnues dans la pyramide de Khéops, grâce aux télescopes, aux plaques à muons et aux simulations muoniques, qui sont de nouvelles techniques de radiographie utilisant des particules cosmiques.

La rcherche scientifique est associée aux créations des artistes qui se sont joints à la mission, parmi lesquels se trouvent un photographe, un peintre, un dessinateur et un musicien.

Ainsi, documents scientifiques et œuvres d’art issues des collections du Palais des Beaux-Arts de Lille et d’autres institutions permettent aux visiteurs de plonger au cœur des pyramides d’Égypte grâce au nouveau regard que nous portons aujourd’hui sur elles.

Sources : Palais des Beaux-Arts de Lille

Photos : ScanPyramids

Date de première publication : 28/11/2016

a-lire-sur-le-site-du-clic

WikiMuseum : Le Palais des Beaux-Arts de Lille et Wikipédia lancent une grande collecte des photos historiques du musée

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose une exposition des meilleurs clichés réalisés pendant sa journée Instameet de février 2016

Quatre statues des XVIème et XVIIème siècles déposés par l’État au Palais des Beaux-Arts de Lille et bientôt rénovées avec le soutien des PME régionales

Grâce à la numérisation et impression 3D, des artistes « restituent » à l’Égypte le buste de Néfertiti

Laisser un commentaire