Pendant sa fermeture 2025-2030, le Centre Pompidou va faire le mur en France et dans le Monde

Partager :
Temps de lecture : 7 min

Le 11 mai 2023, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak et le président du Centre Pompidou Laurent Le Bon ont confirmé la fermeture du lieu culturel de 2025 à 2030, présenté la stratégie hors les murs pendant ces 4 années et esquissé les principales lignes du nouveau projet culturel du musée. Reste à trouver 160 millions d’euros pour financer la dimension culturelle de cet ambitieux programme car l’état ne prendra à sa charge “que” les travaux d’infrastructure évalué à 260 millions d’euros.

[EVENT CLIC] Visite Démo “Noire”, première installation en réalité augmentée présentée et coproduite par le Centre Pompidou

Le mardi 23 mai 2023, de 11.00 à 12.30, le Centre Pompidou invite 20 membres du CLIC à vivre l’expérience “Noire” et à rencontrer une partie de l’équipe qui l’a conçu. Activité réservée à 20 membres. Inscription obligatoire en ligne: visite@club-innovation-culture.fr avant le 19/05/2023, 17.00.

Le président du Centre Pompidou a choisi le terme « Moviment » du poète Francis Ponge pour résumer la philosophie du nouveau Centre Pompidou, qui devrait accueillir ses visiteurs à partir de 2030. Contraction des termes « monument » et « mouvement », le néologisme de Francis Ponge permet d’imposer le futur lieu culturel comme un lieu d’échange et de participation. Fidèle à l’ADN du musée, le futur programme culturel s’appuiera notamment sur la pluridisciplinarité, l’accueil du public, la jeunesse et l’écoresponsabilité.

« Au cœur de Paris, un cœur : un muscle, une pompe aspirante et refoulante, aux battements ininterrompus, animant sans repos, régulièrement, moins régulièrement parfois, aux moments d’émotion et de fièvre, un corps en forme d’hexagone et, plus lointainement, d’autres corps auxquels, comme on dit, ce corps touche… et, plus lointainement encore, de proche en proche… je n’en finirais plus: voilà ce que devrait être, serait, sera, est déjà le bâtiment Beaubourg. Moins donc un monument, que, s’il faut inventer ce mot : un moviment. » Francis Ponge, L’Écrit Beaubourg, Paris, éditions du Centre Pompidou, 1977

  • Le nouveau Centre Pompidou Paris 

Lors de leur conférence de presse conjointe du 10 mai 2023, la ministre de la culture et le Président du Centre Pompidou ont révélé certaines nouveautés du futur Centre Pompidou.

Ne pouvant gagner en hauteur, l’espace va grandir en profondeur. Au niveau -1, le parking sous le parvis destiné aux bus, inutilisé car trop bas de plafond, va être récupéré pour libérer une surface de 21 000 mètres carrés, soit presque l’équivalent de trois étages de l’édifice actuel. Cet espace deviendra une « agora pluridisciplinaire » avec des expositions temporaires.

Au rez-de-chaussée, le centre proposera 3 activités : un pôle « nouvelles générations », dévolu à la jeunesse, réunira les activités de médiation, de création et de pratique artistiques, un « pôle commercial » associera boutique et librairie ainsi qu’un « immense restaurant ».

Aux niveaux 2 et 3, la Bibliothèque publique d’information (BPI) sera agrandie pour mieux accueillir ses 1,4 million d’usagers annuels.

Les deux étages au-dessus seront -comme aujourd’hui- réservés à la partie musée (collection permanente). Mais avec une nouveauté, l’atelier du sculpteur Brancusi quittera le parvis pour s’intégrer au parcours permanent. L’espace qui accueille actuellement une cinquantaine de visiteurs par jour sera ainsi rendu visible aux plus de huit mille visiteurs quotidiens de la collection permanente.

Le toit, aujourd’hui inaccessible, s’ouvrira à « la plus belle terrasse sur l’ouest de Paris ».

Le concours d’architecture est lancé dès maintenant. Renzo Piano a préféré ne pas y participer mais a accepté de jouer un rôle de conseil.

  • Le « phygital » au cœur des expériences

Le Centre Pompidou défend la complémentarité entre les possibles du numérique et de l’expérience physique. Réalité virtuelle ou mixte, expériences immersives, intelligence artificielle … “le Centre proposera d’ouvrir de nouvelles fenêtres sur les œuvres de la collection. Un accompagnement dans la maîtrise de ces technologies sera aussi proposé aux artistes”.

  • 5 ans de fermeture

“300 millions de personnes ont foulé le Centre Pompidou depuis sa création en 1977” a rappelé la ministre de la Culture Rima Abdul Malak qui a ajouté “le bâtiment n’était pas préparé à une telle intensité de fréquentation”.

Le musée avait déjà été modernisé partiellement dans le cadre d’un chantier estimé à 87 millions d’euros de 1998 à 2000, mais d’importants problèmes structurels n’avaient pas été résolus. Le Centre Pompidou ne pouvait pas retarder plus longtemps le désamiantage de la totalité des façades, la mise en sécurité incendie, l’optimisation énergétique ou l’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite.

Ce sont les principaux axes du nouveau chantier, initialement prévu de 2023 à 2027 (année des 50 ans de l’établissement), puis reporté afin de garantir l’ouverture de l’établissement durant les Jeux olympiques.

Il s’étalera désormais de l’été 2025 à 2030, soit plus de 5 années durant lesquelles le Centre Pompidou, sa collection d’art moderne et contemporain (la seconde du monde) et sa programmation pluridisciplinaire vivront hors de leurs murs, en France et dans le Monde.

  • Metz et Massy

Pour ne pas disparaître du paysage hexagonal pendant les cinq longues années de fermeture, et continuer à exister notamment à Paris face à la Fondation Louis Vuitton, à la Bourse de commerce et la Fondation Cartier, qui inaugurera en 2025 ses nouveaux locaux dans l’ancien Louvre des antiquaires, le Centre Pompidou doit absolument continuer à présenter sa collection et sa programmation en France.

La Bibliothèque publique d’information sera provisoirement réinstallée dans le bâtiment Lumière, avenue des Terroirs-de-France, à proximité de Bercy Village. L’espace, qui ouvrira en 2025, sera doté de 1 500 tables de lecture, soit une baisse de près de 30 % de ses capacités d’accueil.

L’Ircam reste ouvert au public pendant toute la durée des travaux du Centre Pompidou.

Le Centre Pompidou va pouvoir utiliser ses 2 “antennes” permanentes en France. Le Centre Pompidou-Metz, qui organise des expositions à partir de ses collections, sera renforcé et bénéficiera d’un volume plus important de prêt d’œuvres.

Les nouvelles réserves du Centre Pompidou installées à Massy-Palaiseau (Essonne) ouvriront à l’été 2026. L’espace, consacré principalement au stockage des œuvres, sera en partie visitable et proposera sur quelque 2 500 mètres carrés deux expositions annuelles à partir des collections ainsi qu’une programmation de spectacle vivant. Le projet qui sera sélectionné à l’issue du dialogue compétitif sera annoncé en 2023.

  • Partenariats avec le Grand Palais, le Louvre et le CMN

Une partie des collections du Centre Pompidou devrait également être mise à disposition de quelques sites culturels parisiens.

La ministre de la culture a confirmé que le Centre Pompidou s’associera au Grand Palais (qui devrait avoir rouvert au moment de la fermeture de Beaubourg) pour l’organisation d’expositions dans deux espaces de 2 000 et 800 mètres carrés.

D’autres collaborations seront mises en place avec le musée du Louvre (qui présentera régulièrement des œuvres), avec le Palais de Tokyo (pour une programmation autour du cinéma) et avec Conciergerie (Centre des monuments nationaux). Des coopérations plus ponctuelles avec la Cité de l’architecture et du patrimoine et le musée du quai Branly – Jacques Chirac sont également évoquées.

Plus de 100 projets d’exposition sont également prévus en région durant les travaux. D’autres musées du territoire concevront des expositions en partenariat avec le Centre Pompidou tels le LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut, le musée de Grenoble ou encore la fondation Vasarely. Des discussions sont en cours avec des collectivités dans le cadre de temps forts comme Lille 3000, le Festival d’Avignon et la Biennale de la danse de Lyon. « mille formes », espace d’expérimentation dans lequel les tout-petits sont en contact avec la création contemporaine sous toutes ses formes, a ouvert à Clermont-Ferrand en 2019, en partenariat avec le Centre Pompidou. La Ville de Montpellier adhère au projet et prévoit également un centre d’initiation à l’art pour les 0-6 ans d’ici 2025. Avec le Centre Pompidou, deux villes candidates au label de capitale européenne de la culture 2028, vont ainsi renforcer leur offre d’initiation à l’art pour les tout-petits.

  • Présence internationale renforcée

Le Centre Pompidou va pouvoir également rayonner hors des frontières hexagonales avec ses antennes permanentes, existantes ou à venir. L’institution vient de prolonger jusqu’en mars 2025 son partenariat avec Malaga et intensifie sa course à l’international.

Malaga a servi de modèle à l’exportation de la marque, de la collection et du savoir faire du Centre Pompidou. Et cette implantation est un succès. Le Centre Pompidou Málaga a accueilli 1,1 million de visiteurs depuis son ouverture le 28 mars 2015, dans une ville de 600 000 habitants. En 2022, La fréquentation a atteint 155 075 visiteurs, soit une moyenne 491 visites par jour. La municipalité, qui avait signé pour cinq ans avec le Centre Pompidou, a déjà prolongé le contrat jusqu’en 2025.

Le Centre Pompidou dispose également d’une présence permanente à Bruxelles (depuis 2018) et à Shanghai (depuis 2019). Actuellement en travaux, KANAL-Centre Pompidou ouvrira à l’automne 2025 avec une programmation pluridisciplinaire, dont des expositions conçues en collaboration avec les équipes et la collection du Centre Pompidou. Les discussions avec les autorités chinoises et le promoteur immobilier sont en cours pour prolonger le partenariat Centre Pompidou X West Bund qui arrive à échéance en 2024.

  • Cap sur l’Arabie Saoudite, la Corée et les Etats-Unis

Le Centre Pompidou ne compte pas arrêter son développement international. Bien au contraire, il semble l’accélérer.

En mars 2023, le Centre Pompidou a signé un accord avec l’Arabie saoudite pour la création d’un futur musée d’art contemporain consacré aux artistes du monde arabe, sur le site patrimonial d’Al-Ula. Le même mois, le musée français a annoncé un accord avec la fondation d’entreprise coréenne Hanwha (7ème groupe industriel coréen) autour d’une programmation d’expositions à Séoul, au sein d’un bâtiment de 11.500 m², dont la rénovation a été confiée à Jean-Michel Wilmotte. Le premier accord porte sur la période 2025-2029.

En juin 2021, Steven M. Fulop, Maire de Jersey City, Phil Murphy, Gouverneur de l’État du New Jersey (États-Unis) et le Président du Centre Pompidou ont annoncé la future création du Centre Pompidou × Jersey City, le premier partenariat nord-américain du Centre Pompidou, autour d’un espace devrait ouvrir en 2026. (ARTICLE CLIC: Après Malaga, Bruxelles, Shanghai … le Centre Pompidou annonce son installation future près de New York, à Jersey City)

Dans le cadre d’un projet artistique et culturel ambitieux à l’horizon 2025 dans l’État brésilien du Paraná, le Centre Pompidou, à la demande du gouvernorat de l’État fédéré du Paraná propose d’accompagner, par du conseil en ingénierie culturelle, la création d’un musée d’art moderne et contemporain.

  • L’inconnue du financement

La principale inconnue du projet de rénovation du Centre Pompidou reste budgétaire. L’État apportera 260 millions d’euros pour les travaux d’infrastructure. Mais ne financera pas les 180 millions d’euros envisagés pour le projet culturel.

19 millions d’euros sont déjà acquis pour la BPI et l’institution doit donc encore trouver 160 millions d’euros.

Il faudra les trouver nous-mêmes” reconnait Laurent Le Bon. Le Centre Pompidou pourra utiliser une partie de ses fonds propres et des revenus générés par ses partenariats internationaux (10 à 20 millions d’euros par an selon certains experts) mais est surtout à la recherche “d’un grand partenaire, pays ou mécène”.

Le Centre Pompidou fermera au public à l’été 2025, pour un début des travaux en 2026 et une réouverture prévue en 2030.

En attendant ces échéances, le Centre Pompidou continue d’innover. Ce jeudi 11 mai 2023, à 18.30, il accueillera en avant-première mondiale Infinity Repeating (2013 Demo), un titre inédit de Daft Punk (feat. Julian Casablancas + The Voidz, 2013). Ce titre est extrait de l’édition 10e anniversaire de l’album culte Random Access Memories  – récompensé en son temps par 5 Grammys. Evènement symbolique en hommage à cette nuit du 10 novembre 1992 qui a vu naître le groupe Daft Punk.

https://www.centrepompidou.fr/fr/le-centre-pompidou/a-linternationel

SOURCES: Centre Pompidou, Ministère de la Culture, presse

PHOTOS: Centre Pompidou

PHOTO du carrousel: Wikimedia Commons

Date de première publication: 11/05/2023

Le Centre Pompidou est membre du CLIC

Laisser un commentaire