Une nouvelle galerie VR est entièrement composée d’œuvres d’art volées dans les grands musées du monde

Partager :

Palerme, Boston, Oxford … certains braquages ​​d’art ont marque l’histoire de l’art et des institutions culturelles. Une entreprise brésilienne a décidé de mettre la lumière sur 5 œuvres volées en utilisant la puissance et le caractère immersif de la technologie VR. Une manière originale de (re)découvrir des tableaux disparus de Rembrandt, Cezanne, Caravage, Manet et Van Gogh.

En octobre 1969, un retable de Michelangelo Merisi da Caravaggio a mystérieusement disparu de l’Oratoire de San Lorenzo à Palerme, en Sicile. En 1990, deux hommes se faisant passer pour des policiers ont volé 13 œuvres d’art au musée Isabella Stewart Gardner à Boston, dont plusieurs peintures et croquis de Rembrandt. 10 ans plus tard, l’Ashmolean Museum d’Oxford, en Angleterre, a été infiltré par un voleur solitaire qui s’est enfui avec la Vue d’Auvers-sur-Oise de Cézanne.

  • 5 chefs d’œuvres volés

Ce sont ces histoires que raconte The Stolen Art Gallery, une nouvelle application VR unique en son genre développée par la société de technologie brésilienne Compass UOL.

Cette expérience -présentée par le site FastCompanyimmerge le public dans une galerie d’art virtuelle entièrement composée d’œuvres d’art volées d’artistes de renommée mondiale. L’exploration VR éducative permet de se rapprocher de 5 peintures de maîtres volées et encore aujourd’hui disparues et d’en connaitre l’histoire. La visite peut même se faire potentiellement aux côtés d’amis ou d’autres personnes dans la même session virtuelle.

L’expérience est accessible sur un PC, un smartphone et pour plus de fonctionnalités un casque VR.

Les cinq œuvres d’art ont été sélectionnées après consultation avec des experts en art.

« Au départ, lorsque nous avons pensé à l’environnement du musée, nous avons pensé à construire quelque chose de similaire à un musée typique : un bâtiment sophistiqué avec beaucoup de contenu autour des œuvres d’art », a déclaré le PDG et cofondateur de Compass, Alexis Rockenbach« Nous avons fini par choisir une approche complètement différente, une approche minimaliste, où vous êtes dans cet espace sombre où la seule chose à laquelle vous prêtez vraiment attention est l’œuvre d’art« .

  • Une visite guidée avec avatar

À l’aide d’un avatar personnalisé, chaque « visiteur » peut interagir avec chaque pièce à l’aide d’une variété d’outils. Une loupe permet de zoomer et d’inspecter de plus près le tableau et un guide de visite virtuelle peut fournir des détails supplémentaires sur chaque peinture.

Les utilisateurs équipés d’un casque VR ont accès à plusieurs options supplémentaires, telles que la possibilité de faire ses propres ajouts à chaque pièce.

Les visiteurs peuvent également créer des notes et des croquis que d’autres peuvent voir.

Le Stolen Art Museum est disponible en VR sur la plateforme Meta Quest, et est gratuit, après une simple inscription. L’expérience est également disponible en 2D standard via des terminaux iOS et Android compatibles. L’application est proposée actuellement en deux langues : l’anglais et le portugais.

Le but de l’application, selon Rockenbach, est d’explorer les moyens d’utiliser la réalité virtuelle et la technologie métaverse dans l’univers de l’art.  Le même type d’expériences pourrait également être étendu aux classes virtuelles.

« Explorer des choses qui aident à interagir avec d’autres personnes sur cet élément spécifique qui ne peuvent pas être faites dans le monde physique est peut-être la chose la plus intéressante que nous verrons venir. Nous essayons vraiment d’utiliser cela pour élargir la notion de ce qu’est le métaverse » explique le fondateur.

Le Gardner Museum de Boston avait déjà proposé 2 expériences numériques autour de son cambriolage. (ARTICLES CLIC: Grâce au logiciel de réalité augmentée ARKit, le Gardner Museum peut raccrocher ses chefs d’oeuvres volés  ET Le Gardner Museum de Boston commémore les 25 ans de son cambriolage massif avec une visite virtuelle)

SOURCES: Compass UOL, FastCompany

PHOTOS: Compass UOL

Date de première publication: 11/07/2022

Partager :

Leave a Comment