Le Grand Palais Immersif présente sa 3ème exposition : “Loading. L’art urbain à l’ère numérique”

Partager :
Temps de lecture : 5 min

Pour sa 3ème exposition, le Grand Palais Immersif présente “Loading. L’art urbain à l’ère numérique”, en coproduction avec la société Atlas V. Du 6 décembre 2023 au 21 juillet 2024, l’exposition se déploie dans les espaces monumentaux du GPI qui font écho et servent d’écran à ces créations artistiques urbaines présentés à 360°. Elle retrace une histoire de l’art urbain et montre l’impact des technologies de production et diffusion digitale sur le travail des artistes de ce milieu. Le visiteur peut ainsi découvrir comment ces pratiques artistiques, marginales et disruptives à leur début, puis largement plébiscitées par le public, se sont imposées dans l’imaginaire commun. 

[EVENT CLIC] Le Grand Palais Immersif invite les membres du CLIC à une visite privée de sa nouvelle expérience “Loading. L’art urbain à l’ère numérique” le 13 décembre 2023 de 10.00 à 12.00. Visite réservée aux membres du CliC. Inscription obligatoire par mail avent le 11/12/2023, 18.00. Visite@club-innovation-culture.fr

Salle principale de l’expérience “Loading. L’art urbain à l’ère numérique”. (c) Ting Li

Au XXe siècle, les murs des villes sont marqués par une large diffusion de l’art urbain ; l’espace public devient un terrain d’expression privilégié, un lieu de création, d’exposition et de détournement pour un art qui se définit en marge des instances officielles.

Kashink 50 cakes of gay 2013, Miami © Martha Cooper © Adagp, Paris, 2023

Avec l’arrivée d’internet puis des réseaux sociaux, le street art connait une révolution, entraînant un nouveau rapport des artistes à la ville.

À l’automne 2023, Grand Palais Immersif présente donc “Loading. L’art urbain à l’ère numérique”, qui retrace une histoire de l’art urbain et montre l’impact des technologies de production et diffusion digitale sur le travail des artistes de ce milieu (Martha Cooper, le collectif 1UP, Mick La Rock (Mickey), Ella & Pitr…).

Bien plus qu’une simple histoire de l’art urbain, l’exposition propose de montrer comment la révolution numérique des quarante dernières années a favorisé une révolution des pratiques de ce milieu et de son appropriation par le public. 

Le numérique permet aujourd’hui de rassembler en un seul lieu la diversité des approches, de montrer ce qui n’existe que in situ, ou a été réalisé pour être vu sur écrans. Des subways new-yorkais aux peintures réalisées ou filmées à l’aide de drones, en passant par les grandes fresques murales apparues à partir des années 2000, les évolutions les plus récentes du graffiti vandale, des actions et des détournements spectaculaires, les visiteurs découvriront l’art urbain sous toutes ses facettes, à travers des expériences numériques magnifiquement mises en musique par Roque Rivas, qui signe avec l’Ircam le design sonore de l’exposition.

  • Les technologies immersives au service de l’art urbain
Ella & Pitr Quel temps fera-t-il demain Paris, 2019 © Ella&Pitr / photoLudovic Delage © Adagp, Paris, 2023

“Loading est la première exposition à mettre les technologies immersives au service de l’art urbain, dans le but de penser et produire des modèles d’exposition alternatifs à ceux déjà existants” explique Christian Omodeo, commissaire de l’exposition. “Ce n’est pas un hasard si la production d’atelier d’un nombre restreint d’artistes urbains, qui ont désormais intégré les circuits officiels de l’art contemporain, n’a pas été prise en compte pour ce projet. À présent, les nouvelles technologies permettent de faire ce qui était inimaginable jusqu’à il y a quelques années : une exposition d’art urbain centrée uniquement sur la production – légale, illégale, spontanée – des artistes dans les rues du monde entier. Loading permet ainsi, grâce aux nouvelles possibilités du numérique et de l’immersif, de bâtir un récit alternatif de l’art urbain”.

“Au sein de cette surprenante salle du Grand Palais Immersif, les spectateurs seront transportés sans se mouvoir” précise le réalisateur, Mehdi Mejri, d’ATLAS V. “D’abord dans la genèse du graffiti, avec la dure réalité du New-York des années 70 à travers les films et photographies des pionniers de la documentation du graffiti que sont Martha Cooper et Henry Chalfant. Pour ensuite découvrir les dimensions monumentales de réalisations contemporaines du Mexique à la Norvège en passant par le Kosovo, le Japon et bien d’autres. Parfois sur des supports numériques ou naturels surprenants ou sur des surfaces nouvellement accessibles grâce à l’utilisation des drones notamment. Et cette échelle land-art que certains artistes ont décidé de s’approprier, sera l’occasion de découvrir une partie encore méconnue de l’art urbain, qui a l’avantage de complètement s’affirmer et s’apprécier dans ce nouveau format d’exposition” 

  • Dispositifs interactifs du parcours

Comme pour chaque exposition du GPI, des dispositifs interactifs complètent la diffusion vidéoprojetée de la salle principale.

. World Wide Walls
Dans cette installation, les visiteurs manipulent un joystick pour naviguer dans les rues du monde entier à la recherche de 9 œuvres peintes lors de festivals d’art urbain.

. Hello, my name is…
Les visiteurs prennent place devant un écran tactile pour saisir leur message et choisir un style de graffiti. Leur message apparaît ensuite en grand sur le mur. A l’aide d’une bombe numérique, ils appliquent des couleurs et bombent à volonté leur graffiti avant de le télécharger grâce à un Qrcode.

. Mural Magnet de Seb Toussaint
Le Mural Magnet est une installation de l’artiste Seb Toussaint. Reprenant l’accumulation de formes géométriques et colorées caractéristique de son travail, l’artiste propose aux publics de s’emparer des formes colorées aimantées pour créer des fresques éphémères sur un large mur magnétique.

. Dans la rue de Jérôme G. Demuth (avec le soutien de la Fondation Desperados pour l’Art Urbain)
Dans la rue est une installation participative de l’artiste Jérôme G. Demuth. Elle est composée d’un collage photographique et de modules d’intervention fabriqués à partir de mandrins en carton. Ils donnent du relief aux supports urbains préférés des tagueurs (rideau en métal et camion). Les publics sont invités à laisser un mot ou leur blaze dessus grâce à des marqueurs mis à disposition.

Ella & Pitr L’homme oiseau Santiago du Chili, 2013 © Ella&Pitr, Cerrillos, Santiago du Chili 2013 © Adagp, Paris, 2023
  • Un MOOC sur l’art urbain

Le Grand Palais Immersif et la Fondation Orange ont lancé un 8ème MOOC consacré à l’Art urbain, complément de la visite de l’exposition “Loading. L’art urbain à l’ère numérique”.

Les cours ont démarré le 20 novembre 2023. (ARTICLE CLIC: La RMN-GP et la Fondation Orange lancent leur 8ème MOOC consacré à l’art urbain)

Générique

Commissariat : Christian Omodeo, docteur en histoire de l’art. Ecriture / conception : Christian Omodeo, Mehdi Mejri, Pierre Zandrowicz. Réalisation : Mehdi Mejri, ATLAS V. Videomapping / contenus interactifs : Superbien. Composition originale : Roque Rivas, Ircam. Ingénierie sonore : Oscar Ferran, Ircam. Scénographie : Olivier Palatre. Graphisme / identité : Horah, Monsieur L’Agent.

Informations pratiques

Grand Palais Immersif
110 rue de Lyon
75012 Paris

Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche, de 10h à 19h. Nocturne les mercredis jusqu’à 21h. Fermeture hebdomadaire le mardi.

Tarifs : 16 €. TR : 14 € (demandeur d’emploi) ; 12 € (6-25 ans) ; 6 € (RSA, ASS, minimum vieillesse,
scolaires). Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

SOURCE: Grand Palais Immersif

PHOTO du carrousel: salle principale de l’expérience. (c) Ting Li

PHOTOS: artistes © Adagp, Paris

Date de première publication: 27/11/2023

Le Grand Palais Immersif est membre du CLIC

Laisser un commentaire