Le musée de la culture pop de Seattle ouvre son « coffre-fort » numérique pour présenter les 80 000 objets de sa collection

Partager :

Le Museum of Pop Culture (MoPOP) de Seattle possède plus de 80 000 pièces dans sa collection permanente, composée d’objets tels que des instruments de musique, des photographies, des affiches, des vêtements, des accessoires de télévision et de cinéma, et bien plus encore. Le musée, qui a été lancé à l’origine par le cofondateur de Microsoft, Paul Allen, sous le nom de Experience Music Project en 2000, n’a de place que pour exposer seulement 1% de sa collection. Pour rendre ce patrimoine accessible numériquement, MoPOP vient de lancer une version en ligne de son «coffre-fort», afin de devenir une importante ressource mondiale de la culture pop.

« Nous vous invitons à éveiller votre curiosité sur la culture pop grâce à notre coffre-fort de collection en ligne qui présente un échantillon d’objets de notre collection permanente, sélectionnés par nos conservateurs et organisés en zones de contenu. Des objets et des zones de contenu supplémentaires seront ajoutés par notre personnel de conservation et des collections à un rythme régulier, dans le but ultime de présenter l’ensemble de notre collection permanente au public en tant que ressource éducative » annonce le musée sur son blog le 22 mars 2022.

« L’ouverture de notre collection en ligne est quelque chose que nous voulions depuis toujours », a déclaré le directeur de la conservation du MoPOP, Jacob McMurray, au site web GeekWire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by MoPOP (@mopopseattle)

Jacob McMurray a commencé à travailler au Museum of Pop Culture MoPOP six ans avant l’ouverture du musée et la collection se composait d’environ 1 000 objets. Il avait alors reçu la mission de Paul Allen pour construire la plus grande collection sur Jimi Hendrix.

  • Une des plus grandes collections mondiales sur la Pop Culture

Vingt-huit ans après, la collection d’objets d’Allen appartient désormais à sa succession personnelle et le MoPOP fonctionne désormais comme une organisation à but non lucratif chargée de conserver et enrichir sa propre collection d’objets – y compris de nombreuses pièces de culture pop et de science-fiction plus larges – et d’organiser des expositions.

Depuis sa création, le musée a largement élargi son champ d’action au-delà de la musique et sa collection porte désormais également sur la BD, le cinéma. la littérature et d’autres formes d’art et d’autres composantes de la Culture Pop.

« Dans un but de préservation et d’accès public », la collection permanente du musée comprend des œuvres d’art, des instruments de musique, des photographies, des manuscrits, des affiches, des zines, des dépliants, des enregistrements sonores, des vêtements, etc. Ses archives d’histoire orale comprennent plus de 1 100 entretiens enregistrés menés par les conservateurs du MoPOP avec des musiciens, des cinéastes, des auteurs, des créateurs et d’autres personnalités « qui ont façonné notre paysage culturel ».

Ces riches archives constituent la base d’expositions et de programmes organisés par le musée pour explorer des thèmes liés à la culture populaire. De plus, le musée met sa collection à la disposition des universitaires, des journalistes et d’autres chercheurs pour étude et à d’autres organisations culturelles pour prêt.

  • Ouvrir le « coffre-fort numérique » 

Dans le prolongement d’un «laboratoire numérique» créé par le musée il y a plusieurs années, mais s’appuyant sur un logiciel dépassé, il y a trois ans, le MoPOP a adopté une base de données appelée The Museum System, ou TMS, avec un plug-in de catalogue appelé e-Museum. Le chantier de la numérisation était ainsi lancé.

Le projet, longtemps limité par des contraintes de budget et de moyens humains, a connu une accélération grace à une subvention du Council on Library Information Resources (CLIR) qui a permis de recruter un archiviste numérique. 

Une première étape de la mise en ligne de la collection a commencé au premier trimestre 2022. Mais « nous n’allons évidemment pas rendre public immédiatement les 80 000 objets de la collection » explique Jacob McMurray.

Les conservateurs ont identifié six sous-catégories dans la collection (HipHop, Grunge, Hendrix, guitars  et science fiction). Et chacun des conservateurs a été chargé de sélectionner 30 à 50 objets pour le lancement. 

  • Quelques perles de la Pop culture

En mars 2022, le « coffre-fort numérique » de la collection du MoPOP ne contient que 213 éléments.

Mais on peut déjà y trouver quelques perles : 

. une set list manuscrite en lambeaux des Beatles datant d’environ 1962

. un chapeau Devo Energy Dome de 1980 et un bonnet en tricot porté par Kurt Cobain de Nirvana

. des instruments joués par Woody GuthrieBo Diddley et Gene Simmons du groupe KISS

. une camionnette Chevrolet Beauville de 1986, utilisée par Soundgarden de 1988 à 1990, et également utilisée par les groupes Alice in Chains et Screaming Trees

. et bien évidemment des morceaux de guitares brisés et brûlés par Hendrix au Monterey Pop Festival en 1967.

Afin de faciliter son exploration, le portail collection offre un outil de recherche avancée.

L’objectif de Jacob McMurray est de renforcer l’éventuelle offre en ligne avec des séquences orales et vidéo que le musée possède également dans la collection.

D’autres départements du MoPOP peuvent également bénéficier d’un accès en ligne au coffre-fort, pour enrichir les articles du blog et des médias sociaux du musée.

A propos du MoPOP

Le Museum of Pop Culture ou MoPOP est un musée à but non lucratif situé à Seattle, dans l’état de Washington. Dédié à la culture populaire contemporaine, il a été fondé par le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen, en 2000 sous le nom de Experience Music Project. Depuis lors, le MoPOP a organisé des dizaines d’expositions, dont 17 ont fait le tour des États-Unis et du monde.

Le musée – anciennement connu sous le nom de Experience Music Project and Science Fiction Museum and Hall of Fame (EMP|SFM) et plus tard EMP Museum jusqu’en novembre 2016 – a lancé de nombreux programmes publics, dont « Sound Off! », une compétition annuelle pour les moins de 21 ans, « of the bands » qui soutient la scène de tous les âges et « Pop Conference », un rassemblement annuel d’universitaires, de critiques, de musiciens et de passionnés de musique.

Le MoPOP a accueilli de nombreuses expositions (couvrant la culture pop, de l’art de la fantaisie, du cinéma d’horreur et des jeux vidéo à la littérature de science-fiction et aux costumes de l’écran et de la scène) et propose des activités interactives et éducatives ainsi que des sculptures sonores et diverses ressources pédagogiques. Les activités interactives incluses dans des galeries telles que Sound Lab et On Stage, où les visiteurs peuvent explorer de manière pratique les outils du rock and roll à travers des instruments et jouer de la musique devant un public virtuel.

Le MoPOP est situé sur le campus du Seattle Center, à côté de la Space Needle et du Seattle Center Monorail, qui traverse le bâtiment. Le bâtiment de 13 000 m 2, conçu par Frank O. Gehry, abrite plusieurs galeries et la Sky Church; espace central du musée qui rend hommage à Jimi Hendrix. Une salle de concert peut accueillir jusqu’à 800 personnes.

www.mopop.org/  www.facebook.com/MoPOPSeattle www.instagram.com/mopopseattle/

mopop.org/about-mopop/the-mopop-blog/posts/2022/march/spark-your-pop-culture-curiosity-mopop-launches-online-collection-vault/ 

mopop.emuseum.com/objects/images

mopop.org/annualreport2020

SOURCES: MoPOP, Geekwire, presse

PHOTOS: MoPOP

Date de première publication: 04/04/2022

Partager :

Leave a Comment