Covid-19 / Rongeurs, tortue, lézard, cochon d’inde et perruches … les animaux confinés ont aussi droit à leurs musées et expos !

Après les gerbilles Pandoro et Tiramisu, « Buba » la tortue et le gecko « The Mayor » (le Maire) peuvent enfin découvrir l’art, en visitant leur propre mini-musée. L’initiative du couple de londoniens qui ont créé la Gerbil Art Gallery, a fait des émules, qui décident d’apporter à leur tout l’art à leur animal de compagnie.

  • Les gerbilles Pandoro et Tiramisu

Tout a commencé début avril 2020, quand Filippo Lorenzin, conservateur au Victoria and Albert Museum de Londres, et l’artiste Marianna Benetti, confinés dans leur appartement, ont décidé de construire un minuscule musée pour leurs deux gerbilles, Pandoro et Tiramisu, petits rongeurs de la famille des Muridés.

Comme le raconte le site Artnet, le 7 avril, « après 14 jours de confinement, le couple a reconstitué en quelques heures une salle de musée miniature, avec tout ce qu’on trouve dans une vraie salle d’exposition. Tableaux, bancs, chaise sans dossier pour le personnel et même cartels ».

Les gerbilles Pandoro et Tiramisu peuvent « admirer » de minuscules reproductions du Baiser de Gustav Klimt, de la Joconde de De Vinci, du Cri d’Edvard Munch et de La jeune fille à la perle de Johannes Vermeer,qui sont exposées dans la Gerbil Art Gallery, le premier musée pour rongeurs !

  • Le gecko « The Mayor »

A son tour, le 7 avril, Jill Young, étudiante et jeune actrice de Dallas (Texas), a dévoilé sur Instagram le musée qu’elle avait fabriqué pour « The Mayor », son gecko âgé de 5 ans. 

 

View this post on Instagram

 

GECKO MUSEUM! I decided The Mayor needed a cultural outing.

A post shared by Jill Young (@jillisyoung) on


Comme les gerbilles, The Mayor peut admirer des versions « reptiliennes » de certains chefs d’oeuvres, tels que American Gothic de Grant Wood, La Naissance de Vénus de Botticelli, la composition de Piet Mondrian avec du rouge, du bleu et du jaune, le Cri d’Edvard Munch ou de La Jeune Fille à la perle de Vermeer.

« The Mayor a un goût raffiné et éclectique », explique Jill Young au site Hypperallergic. « Je voulais couvrir une gamme de genres et de pièces d’art dans l’espoir de gagner son respect. Durant la soirée de vernissage, mon gecko aimait particulièrement ma parodie d’ American Gothic, American Gecko. Je suppose qu’il est dans une phase de modernisme américain. »

En revanche, le gecko a décidé de ne pas respecter les règles de « distanciation » avec les oeuvres, en ignorant la « corde en velours rouge » créée à partir de ficelle, dans l’espoir de pouvoir séparer le visiteur de l’œuvre d’art. « Je comprends maintenant que la relation de mon animal à l’art est nécessairement tactile, ce que je peux apprécier » explique Jill Young.


Pour inciter et aider d’autres propriétaires d’animaux à créer des mini-musées, Jill Young explique le processus de fabrication dans une vidéo qu’elle a publiée sur TikTok. Chacun peut également également acheter un kit imprimable Gecko Museum sur la boutique Etsy de Jill Young.

  • La tortue Bubba

Le 16 avril, l’ancien joueur de football professionnel George Foster a annoncé sur son compte twitter la création par sa fille de 12 ans, d’un mini musée pour Bubba, sa tortue.

Selon George Foster, sa fille a imaginé « une expérience artistique entièrement immersive pour son animal de compagnie bien-aimé, et les oeuvres sont posées près du sol afin qu’il puisse en profiter à son niveau ».

Cette dernière a également droit à sa galerie d’oeuvres très librement réinterprétées, et notamment à nouveau Le baiser de Klimt, mais également La grande vague de Kanagawa d’Hokusai, en hommage aux origines marines de l’animal.

Le mouvement « pet museum » semble irréversiblement lancé dans le Monde. D’ailleurs, le site web borespanda.com annonce l’ouverture récente de galeries d’art artisanales, destinées à Maisie le cochon d’Inde (Piggenheim Museum) et à un groupe de perruches.

« Je ne suis pas trop préoccupé par les projets concurrents, même si je serais très intéressé de voir d’autres animaux rejoindre le giron. Quelqu’un sur Twitter a mentionné l’idée d’un musée du poisson, et j’espère qu’il en créera un. Chaque animal de compagnie mérite une sortie culturelle! », a déclaré Jill Young à hyperallergic.com.

Et sa vidéo « do it yourself » a généré plus d’1 million de vues.

Autre élément incitatif pour des candidats à la création de tels musées: la Saatchi Gallery a fait la promotion de la galerie gerbille sur ses réseaux sociaux dans le cadre de sa série hebdomadaire consacrée à l’art miniature par laquelle la galerie de Londres a demandé à ses abonnés de lui soumettre leurs « créations maison ».


SOURCES: artnet, mymodernmet.com, hyperallergic.com, smithsonianmag.com, boredpanda.com, Forbes.com 

PHOTOS: comptes instagram et twitter

Date de première publication: 25/04/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

. . Covid-19 / Tour du Monde des initiatives musées & monuments dans un contexte de confinement 

Covid-19 / Quand les artistes, les galeries et les maisons de vente se portent au chevet des soignants et des victimes du confinement

. Covid-19 / Le premier musée d’art sur le Covid-19 expose des œuvres du monde entier sur Instagram

Covid-19 / Les galeries et foires d’art misent sur les visites numériques et virtuelles pour « exposer » leurs artistes 

Covid-19 / Le CLIC France et ses partenaires lancent le concours national créatif « réinterprétez les œuvres des collections françaises » #artenquarantaine

Covid-19 / Le Hirshhorn Museum lance la série de journaux vidéo 100 « Artistes en quarantaine » qui servira d’archive vivante

Laisser un commentaire