L’Art Institute of Chicago loue une réplique de la chambre de Van Gogh sur Airbnb pour promouvoir une exposition de l’artiste

Pour la promotion de son exposition « Van Gogh’s Bedroom », l’Art Institute of Chicago a mis en location sur la plateforme Airbnb la chambre de Van Gogh, réplique exacte de celle immortalisée à Arles en 1888 dans son tableau La chambre à coucher.

Pour son exposition « Van Gogh’s Bedroom » qui dure du 14 février au 10 mai 2016, plus de trente tableaux, des lettres, des carnets de croquis et d’autres documents, ont été transportés à Chicago.

FireShot Screen Capture #072 - 'Van Gogh's Bedroom - Appartements à louer à Chicago' - www_airbnb_fr_rooms_10981658_sort_by=0

C’est Vincent Van Gogh lui même qui a « posté » l’annonce en ligne. 

Située à quelques rues du musée, la chambre est accessible pour seulement 9 euros la nuit pour deux personnes. La page Airbnb nous apprend que le logement dispose également d’une télévision et d’un accès internet.

Et pourtant, la location ne se situe pas à Arles à la fin du XIXème siècle mais à Chicago en 2016. Les éléments de La Chambre de Van Gogh à Arles ont été dans cette réplique respectés jusque dans les moindres détails. Y compris avec cette étrange perspective qui fascine les amateurs du tableau, aujourd’hui mondialement célèbre.

e488e48e2208fed5cf9e0418bee0d1c7

Cette annonce a eu un tel succès que les réservations pour le mois de février ont rapidement été complètes. Devant l’afflux de demandes, le musée a annoncé sur son compte Facebook avoir suspendu les futures réservations. Il ne sera possible de réserver pour la première moitié de mars qu’à partir du dernier week-end de février, afin que chacun ait une chance de passer une nuit dans la célèbre chambre.

9bf55d9a2420e6f259b7211faedcf800

Une autre reconstitution de la chambre dans l’exposition

L’exposition dispose également d’une reconstitution grandeur nature de La Chambre, similaire à celle louée sur Airbnb, destinée à aider les visiteurs à comprendre l’oeuvre de l’artiste en leur montrant des détails de la peinture ou en dévoilant les dernières recherches scientifiques sur le tableau.

(c) Blue Cadet
(c) Blue Cadet

Pour pour créer cette expérience innovante, sous la forme de reconstitution virtuelle et immersive, l’Institut d’ art de Chicago s’est associé avec la société Bluecadet.

Des projections sont diffusées sur le mur de la salle immersive.  Bluecadet a créé ces projections pour ajouter une autre couche de contenus à la salle. Les visiteurs peuvent ainsi y découvrir des croquis animés et des extraits des lettres de Van Gogh, projetées sur le mur près du lit.

Grâce à l’utilisation de la lumière et du son, ces projections plongent les spectateurs dans le monde de l’artiste en les transportant dans l’histoire de Van Gogh et de sa chambre à coucher. Les visiteurs sont acteurs puisqu’ils peuvent piloter ces interactions via une tablette.

Sur son site web, le fondateur de Bluecadet, Josh Goldblum, a expliqué le processus de fusion de cette technologie de projection avec la réplique de la chambre pour les besoins de la narration: « nous utilisons des rétro-projections et animations pour apporter des contenus qui racontent l’histoire et enrichissent l’expérience de visite. Nous avons choisi de diffuser des citations très personnelles et des extraits des lettres du peintre mais également des informations fournies par les conservateurs et restaurateurs afin d’expliquer pourquoi et comment les peintures ont été créées par Van Gogh. Plutôt que d’avoir simplement un cartel décrivant cela, nous avons opté pour utiliser la lumière, le son, et le toucher afin d’aider les visiteurs à aller au-delà d’une exploration ».

(c) Blue Cadet
(c) Blue Cadet

Des écrans interactifs permettent également aux amateurs d’art d’en apprendre davantage sur la conservation des oeuvres. Les visiteurs peuvent ainsi comparer les trois tableaux pour trouver des différences subtiles et utiliser des techniques les rayons X pour découvrir de nouveaux détails.

« La technologie est à son meilleur quand elle encourage les visiteurs à regarder de plus près ou à creuser de manière plus profonde nous avons pris la décision d’utiliser des projections et des surfaces interactives pour leur donner la possibilité de vivre cette expérience enrichie », explique Goldblum.

Cette installation sera présentée jusqu’au 10 mai 2016.

Un dispositif numérique enrichi

S’il s’agit de l’opération de communication la plus originale autour de l’exposition, ce n’est pas la seule puisque le musée a également mis en ligne un site internet consacré à son exposition. Celui-ci propose par exemple une page « Ask Vincent » où le musée invente un dialogue avec le peintre en citant des extraits de ses relations épistolaires dans lesquelles l’artiste requérait et dispensait des conseils à ses amis, sa famille et d’autres artistes.

Le site internet offre aussi aux internautes un quizz pour retrouver les références à Van Gogh dans la pop culture: rap, cinéma, acteurs célèbres, série TV…

FireShot Screen Capture #073 - 'Ask Vincent' - extras_artic_edu_van-gogh-bedrooms_ask-vincent

SOURCE: Le Point, Huffington Post

Photos: Airbnb

Date de première publication: 11/02/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

L’Art Institute of Chicago lance une campagne de communication décalée « Champions du monde de l’Art »

. Avec un film sur Goya, Exhibition on Screen démarre sa troisième saison de films d’exposition diffusés en France

Des YouTubeurs invités (ou non) aux musées du Louvre et d’Orsay

La Fondation Beyeler lance SPEED ART, un jeu « de réaction » consacré aux œuvres de sa collection permanente

Vendredi 18 septembre 2015: Gallica devient community manager d’un jour du Huffington Post France

Le Chicago History Museum propose sa première exposition interactive dont le thème a été choisi par le public

Laisser un commentaire