La Région Bourgogne présente sa Galerie numérique, ensemble d’outils innovants dans 7 lieux de patrimoine et sur internet

Le vendredi 30 septembre 2016, la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté accueille les partenaires de la Galerie numérique pour le lancement du site internet dédié à cette initiative. La Galerie numérique est un projet qui se décline sur différents lieux patrimoniaux et sur le web.

fireshot-capture-12-galerie-numerique-de-bourgogne-numeriqu_-http___www-galerie-numerique-org_

Sur les lieux, une collection de dispositifs numériques muséographiques innovants propose des interprétations révélant la richesse et la diversité patrimoniale du territoire. Sur le web, une galerie de portraits de lieux patrimoniaux, connus ou plus confidentiels, ainsi que des ressources humaines qui contribuent à mettre en valeur l’ensemble de ces richesses : gestionnaires de sites, guides,  chercheurs, entrepreneurs… qui tous oeuvrent en faveur de l’excellence patrimoniale de notre région.

C’est dans le département du Morvan qu’a émergé l’initiative de la Galerie numérique, en 2007, à l’occasion du tricentenaire de Vauban : l’exposition de la Cité de l’Architecture & du Patrimoine avait vu la conception par une entreprise bourguignonne d’un dispositif numérique original présentant les travaux de ce grand ingénieur militaire.

Le projet a pu être lancé en 2011, grâce à la convergence de deux opportunités : le lancement du pôle d’excellence rurale « pays 2.0 » par le pays Nivernais-Morvan et la disponibilité de fonds publics d’État dans le cadre d’un plan local de revitalisation (PLR) consécutif à la fermeture d’établissements militaires à Château-Chinon.

L’idée de la Galerie numérique est, de l’avis d’Anne Pasquet, animatrice de l’architecture et du patrimoine de la ville d’Autun, de renforcer l’attractivité des lieux patrimoniaux par une offre originale et créer une identité partagée par ces lieux à l’échelle du territoire.

Les premiers « portraits » de la Galerie numérique sont dévoilés au public en 2013 (musée Rolin d’Autun et musée de Bibracte), puis en 2014 (musée de la Résistance en Morvan et maison des Hommes et des Paysages en Morvan). En 2014, un appel à projets touristiques du Département de Saône-et-Loire permet de rallier à la démarche l’abbaye de Cluny, lieu pionnier en matière d’application des techniques numériques à la valorisation du patrimoine. La même année, l’animation de la démarche collective est reprise par Bibracte.

En 2016, deux nouveaux portraits voient le jour, au mémorial de Dun-les-Places et au musée des Nourrices et des Enfants de l’Assistance publique. Parallèlement, le lancement du site internet de la Galerie numérique en juillet 2016 permet d’assurer la promotion du projet et d’en présenter les acteurs.

  • Mémorial de Dun-Les-Places – 26,27 et 28 juin 1944

Le mémorial de Dun-les-Places est dédié au souvenir d’un village-martyr et de ses habitants, victimes de la barbarie nazie.

Les dispositifs

. L’éclair (14’)

Nombre d’utilisateurs simultanés : 20 pers.
Écrans : 3 écrans de 53 x 40 cm

dun-1La première salle du parcours présente le déroulement des événements survenus du 26 au 28 juin 1944. Autour de croquis légendés, des habitants du village âgés de 14 à 20 ans au moment des faits, racontent les souvenirs du drame 60 ans après.

. 26, 27, 28 juin 1944 – Les femmes se souviennent (12’)

Nombre d’utilisateurs simultanés : 20 pers.
Taille de l’écran : 320 x 180 cm

Pièce centrale du centre d’interprétation, « Les femmes se souviennent » est un dispositif construit autour de la parole des femmes du village, qui ont vécu les événements tragiques. Cette création audiovisuelle est une approche contemporaine des faits, qui s’appuie à la fois sur leurs témoignages écrits et des images d’archives.

L’après

Nombre d’utilisateurs simultanés : 4 pers.
Écrans : 4 écrans de 53 x 40 cm

dun-2Cette dernière salle apporte des réponses sur la façon dont le village et ses habitants ont surmonté les épreuves provoquées par cette terrible violence. Une table composée d’écrans tactiles offre une documentation précise sur ces étapes de la reconstruction physique et morale.

  • Musée des nourrices et des enfants de l’assistance publique

L’histoire des nourrices et de l’accueil d’enfants de l’Assistance publique depuis la fin du XVIIIe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle a marqué le territoire du Morvan. Le parcours muséographique du musée est conçu comme un village dans lequel le visiteur chemine de maison en maison.

Les dispositifs

Infographie dynamique (4’)

Scénographie : diffusion sur un écran plat 4k intégré à une cimaise
Nombre d’utilisateurs simultanés : 19 pers.

nourrices-1Un écran en début de parcours permet aux visiteurs de visualiser sous forme cartographique et graphique des éléments de compréhension sur le phénomène nourricier. Chaque plan est conçu de manière indépendante mais le tout forme un ensemble cohérent permettant au visiteur, selon ses envies, soit de piocher quelques informations ponctuelles soit de s’arrêter quelques minutes pour approfondir le sujet.

Montages sonores (5’)

Dispositif sonore, non interactif
Nombre d’utilisateurs simultanés : 6 personnes
Référence : travail de l’artiste Oscar Muñoz

nourrices-2À partir des documents sonores ou écrits disponibles au musée ou dans les services de documentation, des montages sonores d’extraits de témoignages et des lectures d’archives sont donnés à entendre au public. Ils sont accompagnés de visuels mettant en scène les objets exposés dans le musée créant ainsi un lien entre objets et acteurs.

  • Musée de la résistance en Morvan

Inauguré le 26 juin 1983 par François Mitterrand, le musée est l’oeuvre d’historiens et d’anciens résistants. Situé au sein de la Maison du Parc naturel régional du Morvan, le musée permet de comprendre le rôle et l’importance de la résistance dans la région, durant la Seconde Guerre mondiale.

Le dispositif

Les maquis du Morvan (17’)

Nombre d’utilisateurs simultanés : 20 pers.
4 projecteurs XGA. 2 images grand format vertical de 2,5×1,8 m

resistance-1Installé à mi-parcours du musée, un espace de projection plonge le visiteur dans la vie quotidienne des maquis : actions, campement, rôle du chef, la faim, la peur, le courage… Une étape indispensable avant de partir sur les traces de cette période dans le Morvan. Dans cet espace, un film est diffusé sur deux écrans : d’un côté les documents directement liés à la vie des maquis, de l’autre la remise en perspective de ces événements dans le contexte national et international de la guerre.

  • Maison des Hommes et des Paysages en Morvan

La Maison des Hommes et des Paysages est un espace d’exposition situé au sein de la Maison du Parc à Saint-Brisson (Nièvre). Ouverte au public à la fin de l’année 2000, elle propose sous forme pédagogique, une découverte de l’histoire, de la géographie du Morvan et des activités humaines.

Le dispositif

Panoramas

Durée : 2 minutes par séquence – 20 séquences
Nombre d’utilisateurs simultanés : 19 pers.

morvanLe portrait « galerie numérique » de la maison des Hommes et des Paysages est situé dans la troisième salle du musée. Un écran semicirculaire immersif est installé, sur lequel sont projetées des images grand format de vues panoramiques du Morvan. Un écran tactile permet aux visiteurs de sélectionner certaines zones du panorama. La sélection fait apparaître des images plus petites qui racontent des scènes de la vie locale avec des photographies anciennes d’archives privées, tout cela dans une ambiance sonore spécifique. Cette création propose un regard sur les femmes, les hommes et les paysages du Morvan : elle complète le reste du parcours du musée plus pédagogique.

  • Musée de Bibracte

Au coeur du Morvan, Bibracte fut l’ancienne capitale des Éduens, fondée voici plus de 2000 ans sur l’un des sommets de la Bourgogne. Au musée, les objets archéologiques, reconstitutions, maquettes et outils multimédia originaux précisent le portrait des Gaulois de la fin de l’âge du Fer et dévoilent le travail des archéologues.

Les dispositifs

Survol de l’histoire de Bibracte (12’)

Une maquette en fibre de verre jouant le rôle d’écran en 3D.
Dimensions : 2 m x 1,60 m.
Nombre d’utilisateurs simultanés : 19 pers.

bibracteAu milieu de la galerie supérieure du musée, le « Survol de l’histoire de Bibracte » propose de découvrir les multiples facettes du site archéologique du mont Beuvray : restitué dans ses moindres reliefs par une grande maquette, le mont s’anime d’une projection d’images qui révèlent l’histoire de la ville antique, l’évolution de ses quartiers et de ses bâtiments, son impact sur le paysage et la façon dont les générations successives d’archéologues l’ont perçue et comprise.

Les archives de la ville

Plan du site intégré dans le sol et recouvert de dalles de verre.
Dimensions : 5 m x 4 m. Tablettes tactiles de type Ipad.
Nombre d’utilisateurs simultanés : 5 pers.

Visite virtuelle du site archéologique, ou comment devenir acteur de son propre chantier d’exploration… Tout en cheminant sur le plan des vestiges intégré au sol du musée, chacun a accès aux données collectées par les archéologues depuis 150 ans : le mont Beuvray se dévoile en 3D selon différents points de vue et les secteurs remarquables du site livrent leurs secrets !

  • Musée Rolin – Autun

Situé dans l’ancienne demeure de Nicolas Rolin, le musée détient des collections gallo-romaines, médiévales, beaux-arts du XVe au XXIe siècle.

Le dispositif

Révélation, le grand portail d’Autun (15’)

Nombre d’utilisateurs : 19 pers.
Date de mise en service : mai 2013
Numérisation : photogrammétrie (1 000 clichés).

Le film, réalisé en 3D, s’intéresse à la sculpture du tympan du portail occidental de la cathédrale Saint-Lazare, dit du Jugement dernier. C’est un outil d’interprétation destiné à décrypter l’iconographie foisonnante de ce chef-d’oeuvre de la sculpture romane. Il aborde la création de l’oeuvre, les aléas de sa réalisation, le parti pris esthétique, le rôle des personnages, leur position dans le décor… Le message à la fois religieux et sociologique véhiculé par cette « page illustrée » est remis dans son contexte et expliqué aux spectateurs du XXIe siècle.

autun autun-2

La création audiovisuelle se situe au musée Rolin, dans le prolongement de l’espace consacré à l’art roman. Elle occupe un espace à part, qui lui est entièrement dévolu. La scénographie se démarque du reste de la muséographie et de l’architecture du bâtiment, s’en affranchit. Proche de la cathédrale Saint-Lazare, ce lieu est le lien entre le monument et les collections du musée.

  • Abbaye de Cluny

Fondée en 910, l’Abbaye de Cluny rayonne sur l’Europe durant tout le Moyen Âge avec son église abbatiale aux proportions hors du commun : la « Maïor Ecclesia ». Les plus hautes voûtes du monde roman illustrent encore aujourd’hui ce gigantisme.

Les dispositifs

Bornes de réalité augmentée

cluny-2Les deux dispositifs ont pour objectifs de permettre une approche visuelle et une meilleure compréhension de la grande église abbatiale aujourd’hui en partie détruite. Le travail a donc débuté par la construction d’une maquette numérique incluant les parties encore existantes après leur numérisation et la reconstruction numérique des parties détruites à partir des travaux de recherche des archéologues et des historiens de l’art. Les bornes de réalité augmentée ont été réalisées en 2008 ; ces installations prototypes ont pu être utilisées par les visiteurs pendant 7 ans. Véritables fenêtres sur le passé, les écrans orientables offrent un panorama complet de l’église en des points précis. Aujourd’hui, elles sont démontées et de nouveaux dispositifs sont en cours de réalisation. La technologie sera toujours celle de la réalité augmentée mais des outils interactifs seront intégrés.

clunyFilm 3D

Le film 3D, présenté dans une salle dédiée, permet une déambulation dans la grande église, la Maïor Ecclesia. Les images en réalité augmentée se succèdent de façon à donner au visiteur du monument une vision complète de l’édifice disparu au temps de sa splendeur.

Retour d’expérience

La Galerie numérique a permis de redonner du souffle aux lieux patrimoniaux concernés. À Autun, la fréquentation du musée Rolin a fait un bond de 25 %. À Bibracte, 80 % des visiteurs affirment que la visite a conforté ou dépassé leurs attentes, leur temps de séjour dans le musée a sensiblement crû et le plan-relief animé est devenu le point d’orgue de la visite du musée…

Une constante se révèle lors de ces enquêtes : l’envie et la curiosité des visiteurs s’aiguisent, la curiosité d’aller plus avant dans la connaissance des lieux et l’envie de retourner vers les oeuvres originales. Le numérique ne dématérialise pas le patrimoine. Au contraire, il accompagne le public dans une découverte active et renouvelée.

Les acteurs du projet

ADIMES-CONCEPT, agencement (Chenôve – 21) : agencement du mémorial de Dun-les-Places

Bruno BERNARD, compositeur (Chalon-sur-Saône) : créations sonores pour Autun et la maison des Hommes et des Paysages

CATAPULPE, agence de création de sites internet membre du pôle d’entreprises créatives La Coursive Boutaric (Dijon) : création du site internet de la Galerie numérique

CHAPET HILL, agence de réalisations audiovisuelles membre du pôle d’entreprises créatives La Coursive Boutaric (Dijon) : création des clips vidéo du site internet de la Galerie numérique

Atelier CORREIA, agence d’architecture (Saulieu – 21 ; Lormes – 58) : architecture et scénographie du mémorial de Dun-les-Places et du musée des Nourrices et des Enfants de l’Assistance publique

Raphaël DALLAPORTA, photographe (Paris) : photographies pour le dispositif de la maison des Hommes et des Paysages

DRÔLE DE TRAME, agence de créations audiovisuelles (Paris) : création des dispositifs du musée de la Résistance en Morvan, du musée des Nourrices et des Enfants de l’Assistance publique et de certains dispositifs de Bibracte

Pierre-Louis FALOCI, agence d’architecture (Paris) : architecture et muséographie de Bibracte

INDÉLEBIL, studio de design graphique (Dijon) : graphisme du mémorial de Dun-les-Places

IRELEM, fournisseur de matériel multimédia (Chalon-sur-Saône) : fourniture de la plupart des dispositifs de la Galerie numérique

ON-SITU, agence de création multimédia (Chalon-sur-Saône) : étude de définition de la Galerie numérique du Morvan, production de différents dispositifs : Autun, Bibracte, abbaye de Cluny (en partie), maison des Hommes et des Paysages, mémorial de Dun-les-Places

PV2D, agence de conseil en stratégie culturelle et touristique (Chatou – 78) : étude de définition de la Galerie numérique du Morvan

RB PROGRAMME, agence de programmation et de muséographie (Paris) : programme muséographique de Bibracte

YK architecture et design, agence d’architecture et de scénographie (Paris) : étude de définition de la Galerie numérique du Morvan

SOURCES: Anne Pasquet, animatrice de l’architecture et du patrimoine de la ville d’Autun

PHOTOS : Anne Pasquet, animatrice de l’architecture et du patrimoine de la ville d’Autun

La ville d’Autun est membre du CLIC France

Date de première publication: 28/09/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

DOSSIER / Tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques (14/09/2016)

V. Chauvet (Ville d’Autun): « nous souhaitons évaluer le rôle du robot dans une visite et médiation à distance »

La ville d’Autun adopte un robot Beam pour faire visiter ses musées à distance

Le site préhistorique de la Laugerie Basse se dévoile virtuellement avec son nouveau guide de visite sur tablette

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Troyes va se doter d’une table tactile « Carreaux numériques » en mars 2017

Le Muséum de l’Air et de l’Espace du Smithsonian dévoile son application mobile couplée à un écran géant

Laisser un commentaire