Le Centre des monuments nationaux et la SNCF présentent la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine

Le Centre des monuments nationaux (CMN) et SNCF s’unissent pour la première fois dans une démarche commune de valorisation du patrimoine par l’innovation, et ont lancé un appel à candidatures ouvert à des start-up pour intégrer la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine. Il s’agit d’une promotion spéciale puisqu’elle permettra aux start-up lauréates de bénéficier d’un large champ d’expérimentation constitué de cent monuments nationaux répartis sur tout le territoire et des richesses du patrimoine ferroviaire sous ses multiples formes (gares, archives, réseau, trains historiques, patrimoine artistique…). Une nouvelle étape pour l’incubateur du patrimoine lancé en par le CMN en 2018.

Blumenlab, Lumeen, Mercurio, TipSmeee, Wintual sont les cinq lauréats de la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine. Ils ont été choisis parmi les 80 candidatures que l’établissement a reçu du 2 mars au 31 mai 2020.

Ces jeunes pousses rejoignent, à partir du 28 septembre 2020 et pour un an, cette structure d’accompagnement et d’expérimentation pour bâtir des ponts entre le patrimoine et l’innovation et constitueront une promotion spéciale, dans le cadre du partenariat mis en place cette année avec SNCF.

Une nouvelle aide financière

Par ailleurs, le Centre des monuments nationaux et SNCF permettront aux cinq start-up sélectionnées d’accéder à une aide financière qui les aidera à développer leurs expérimentations au sein des terrains proposés parmi le réseau de monuments nationaux du CMN et les richesses du patrimoine ferroviaire. Reflets de la diversité entrepreneuriale, ces start-up vont, aux côtés du CMN et de SNCF, contribuer à l’accès du plus grand nombre au patrimoine national et à l’accélération de la transformation numérique de la gestion et de la valorisation des sites patrimoniaux.

Le Centre des monuments nationaux (CMN) et SNCF s’unissent pour la première fois dans une démarche
commune de valorisation du patrimoine par l’innovation, et ont lancé un appel à candidatures ouvert à des start-up pour intégrer la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine. Il s’agit d’une promotion spéciale puisqu’elle permettra aux start-up lauréates de bénéficier d’un large champ d’expérimentation constitué de cent monuments nationaux répartis sur tout le territoire et des richesses du patrimoine ferroviaire sous ses multiples formes (gares, archives, réseau, trains historiques, patrimoine artistique…), le tout proposant d’infinies possibilités.

« Le CMN est heureux et fier d’accompagner SNCF dans sa politique de valorisation de son exceptionnel patrimoine ferroviaire. Cette collaboration répond à l’ambition de l’établissement de faire de l’Incubateur du patrimoine un outil partagé au service de l’ensemble des acteurs de la filière patrimoniale nationale, tout en stimulant l’entrepreneuriat dans ce domaine. » Philippe Bélaval, Président du Centre des monuments nationaux

« C’est avec enthousiasme que SNCF s’associe pour la première fois au CMN pour cette promotion spéciale de l’Incubateur du patrimoine. Ce projet inédit qui conjugue l’expertise des start-up, du CMN et de SNCF offre un nouveau regard sur le patrimoine ferroviaire et répond à la volonté du Groupe de le valoriser et de le rendre toujours plus accessible, grâce à l’innovation. SNCF possède à la fois un patrimoine exceptionnel partout en France, et une culture de pionnier en matière d’innovation. Mêler patrimoine et numérique peut surprendre, c’est au contraire une évidence pour nous et une conviction que nous partageons avec le CMN. » Christophe Fanichet, président directeur général de SNCF Voyageurs et directeur général adjoint numérique Groupe SNCF

80 candidatures

Depuis le 2 mars 2020, le CMN et SNCF ont commencé à recruter la troisième promotion de
l’Incubateur du patrimoine. Les candidats ont pu déposer leur dossier jusqu’au 31 mai 2020 sur le site de l’Incubateur : www.lincubateurdupatrimoine.fr

Les candidats présélectionnés sur dossier parmi les 80 candidatures ont été invités à défendre
leur projet devant un jury le 20 juillet 2020. Ils ont été jugés sur l’originalité et la pertinence de leur projet vis-à-vis des missions du CMN et de SNCF, son caractère innovant, le(s) projets d’expérimentation et l’histoire de leur équipe.

Terrains d’expérimentation étendus

Après la délibération du jury, la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine sera composée de cinq start-up (Blumenlab, Lumeen, Mercurio, TipSmeee, Wintual). Au cours de cette année d’incubation, le CMN et SNCF offrent aux incubés des terrains d’expérimentation uniques et une vitrine prestigieuse. En ayant accès à la centaine de monuments ouverts à la visite, ainsi qu’aux gares, ouvrages d’art, matériels roulants, dépôts et ateliers, archives écrites ou audiovisuelles de SNCF, les entrepreneurs incubés pourront se nourrir de la diversité des tailles, histoires, typologies, aires géographiques, notoriété, fréquentation ou encore contexte touristique de ces nombreux terrains d’expérimentation.

Ils pourront faire évoluer leurs produits en les testant facilement dans différentes situations et auprès de différents publics. Ces lauréats pourront également bénéficier de l’expertise et du savoir des agents de l’établissement du CMN ainsi que du réseau d’experts de SNCF parmi les différents métiers présents dans les deux institutions. Ainsi, ils offriront aux start-up une expérience de travail avec des acteurs publics dans le secteur patrimonial, ce qui permettra un enrichissement mutuel et fera de cette troisième promotion un nouveau creuset de rencontres.

Une aide financière

Par ailleurs, le Centre des monuments nationaux et SNCF permettront aux cinq start-up sélectionnées d’accéder à une aide financière qui les aidera à mettre en place et à développer leurs expérimentations au sein des différents terrains proposés. Une enveloppe globale de 50 000 € mise en place par le CMN permettra de soutenir financièrement les expérimentations prenant place au sein d’un monument national et sera répartie en fonction des besoins des projets sélectionnés. SNCF délivrera également un soutien aux frais d’expérimentation des candidats de la promotion dédiée au patrimoine ferroviaire avec une enveloppe globale de 30 000 €. L’éligibilité à l’aide financière se fait sous conditions.

Dans le cas d’une expérimentation sur les terrains des deux organisations, un budget pour chaque terrain devra être établi et un soutien émanant du CMN et de SNCF pourra être attribué.

La 3ème promotion de l’Incubateur du patrimoine

  • Mercurio développe des scanners innovants pour numériser massivement des collections patrimoniales et diffuser des détails d’œuvres transparentes ou avec des reflets complexes.

La start-up Mercurio s’exercera sur l’un des terrains d’expérimentation du Centre des monuments nationaux.

  • Logo TipsmeeeTIPSmeee permet de collecter des dons par QRcode lisibles sans application par tous les smartphones récents. Les visiteurs deviennent mécènes 2.0. Logo Tipsmeee

La start-up TIPSmeee s’exercera à la fois sur l’un des terrains d’expérimentation du Centre des monuments nationaux et de SNCF. tipsmeee.com

  • Expert en réalité virtuelle, Wintual développe des logiciels pour des fenêtres virtuelles ultra réalistes qui interagissent avec le regard et les mouvements du corps. La start-up Wintual s’exercera sur l’un des terrains d’expérimentation du Centre des monuments nationaux. wintual.fr/

  • Lumeen développe une solution de réalité virtuelle adaptée pour l’animation et la thérapie auprès des personnes âgées en EHPAD. La start-up Lumeen s’exercera à la fois sur l’un des terrains d’expérimentation du Centre des monuments nationaux et de SNCF. lumeen.com/

  • Studio de production de projets interactifs, web et transmédia spécialisé dans les formats immersifs multisupports, VR et AR, Blumenlab souhaite tester une nouvelle plateforme d’expériences immersives.

La startup Blumenlab s’exercera à la fois sur l’un des terrains d’expérimentation du Centre des monuments nationaux et de SNCF. www.blumenlab.com/

Parmi les cinq équipes retenues dans cette troisième promotion, trois sont originaires de régions (Marseille, Toulouse et Lyon).

Le bilan de la 2ème promotion de l’Incubateur du patrimoine

Cette année, le Centre des monuments nationaux accompagne la deuxième promotion de l’Incubateur du patrimoine, annoncée en 2019 et composée de huit start-up et porteurs de projet (Bryanthings, Explorama, Foxie, IntensCity, Ohz Masterclass, PIC NIC, Phygi’Tales et La Réserve des arts).

Cette deuxième promotion reflète la diversité des start-up candidates et des sujets à couvrir pour assurer une meilleure connaissance des monuments et permettre au public le plus large possible de les découvrir.

Du fait de la crise Covid-19, la mise en oeuvre des expérimentations de la deuxième promotion a été décalée à l’automne 2020.

Elles travaillent ainsi à la découverte ludique des monuments du réseau avec la création d’applications de jeux immersifs et géolocalisés (Foxie), prenant aussi la forme de chasse au trésor permettant d’en apprendre plus sur le patrimoine et la biodiversité qu’il préserve (Explorama). Elles participent également à la mise en valeur du patrimoine par des installations de lumière digitale (IntensCity), tout en adoptant une approche environnementale et écologique avec notamment la réutilisation des matériaux utilisés pour les expositions et manifestations culturelles (La Réserve des arts), et l’installation de kiosques et autres magasins éphémères mobiles, modulables et autonomes en énergie (PIC NIC).

Elles utilisent des technologies innovantes avec le développement de nouveaux formats de contenus combinant le support papier et le numérique (Phigy’Tales), participent à la transmission des savoirs par la production de Masterclass audio (Ohz Masterclass), et prennent part au développement du mécénat participatif par l’installation de bornes photo qui offrent aux visiteurs la possibilité d’immortaliser leur visite tout en contribuant à une campagne de restauration du patrimoine (Bryanthings). Leurs projets seront testés d’ici la fin de l’année dans différents monuments du CMN pour valoriser l’ensemble du réseau.

Parmi les huit équipes retenues en 2019 dans la deuxième promotion, trois sont originaires
de régions (Montpellier, Touraine et Marseille).

LES EXPÉRIMENTATIONS PRÉVUES DE LA DEUXIÈME PROMOTION

BRYANTHINGS
Présente des bornes photo de mécénat participatif in situ qui permettent à chaque visiteur de
devenir acteur et ambassadeur de la préservation du patrimoine. Chacun peut soutenir une
campagne en faisant un don et un selfie à partager en ligne avec ses proches et son réseau.

Objectif : éprouver un nouveau modèle économique et un mécénat à fort engagement des visiteurs.
Expérimentation : Bryanthings développe une borne polyvalente en fusionnant deux fonctionnalités : créer sa photo personnalisée et faire un don pour la préservation du monument. Les visiteurs pourront ainsi se prendre en photo dans un décor représentatif de la Sainte-Chapelle, tout en pouvant faire un don libre : une nouvelle façon d’impliquer les visiteurs et d’en faire des ambassadeurs du patrimoine.

EXPLORAMA
Met en valeur le patrimoine à travers le jeu et propose une application ressemblant à une chasse
au trésor sur mobile pour découvrir de manière ludique le patrimoine et la nature qui l’entoure.

Objectif : proposer une application de découverte de la biodiversité locale par le jeu.
Expérimentation : la jeune pousse teste un nouveau parcours de visite ludique pour découvrir la faune et flore autour du site archéologique de Glanum. Le visiteur peut alors récupérer sa récompense digitale dans un monument à proximité : l’Hôtel de Sade. Une manière de valoriser le patrimoine bâti et la biodiversité par le jeu.

FOXIE
Propose de devenir acteur de sa visite avec un ensemble de services de création de jeux immersifs
et géolocalisés sur smartphone, dans les villes et sites touristiques.

Objectif : éxpérimenter l’interaction de joueur avec son environnement.
Expérimentation : Foxie a pour souhait de tester la réalité augmentée via une application mobile ludique qui permet d’animer les sculptures du château. Pour ce faire, la start-up développe une application de jeu d’enquête à Pierrefonds.

INTENSCITY
Révolutionne la mise en valeur nocturne du patrimoine via la lumière digitale, en conciliant
changements esthétiques dynamiques, économies d’énergie, et respect des façades.

Objectif : tester une nouvelle plateforme d’éclairage dynamique.
Expérimentation : IntensCity travaille sur la valorisation des monuments grâce à un nouveau dispositif d’éclairage digital dynamique utilisant une nouvelle technologie de projection vidéo. Leur plateforme en développement permet une meilleure gestion des sources lumineuses. Deux premières phases de test prennent place au château d’Angers et au niveau du clocher de l’abbaye de Cluny. Un grand final, ouvert au public, se tiendra au château de Champs sur-Marne.

OHZ MASTERCLASS
OHz est une société de production de Masterclass audio, qui permet de s’éduquer à son rythme
sans avoir besoin d’être derrière un écran, comme si vous aviez un professeur expert à votre
oreille.

Objectif : élaborer une nouvelle formule de podcasts de formations.
Expérimentation : OHz expérimente un cycle de formation pour les Ressources Humaines du CMN. La start-up travaille avec des agents du CMN pour créer des podcasts sur l’histoire des monuments. Ces pistes audio seront disponibles à l’écoute via une plateforme dédiée pour tous les agents qui souhaitent en savoir plus sur la richesse des monuments du réseau. Un dispositif innovant pour on-boarder les nouveaux arrivants dans l’établissement !

PIC NIC
Propose des architectures innovantes : Kiosques et Pop-Up stores, mobiles, modulables et autonomes en énergies renouvelables. Solutions clés en mains, conçues et fabriquées en France, destinées aux services, animations et commerce.

Objectif : comprendre l’interaction des visiteurs avec le dispositif du kiosque autosuffisant.
Expérimentation : PICNIC va installer un kiosque auto-suffisant à l’extérieur du château de La Motte-Tilly pour expérimenter la récupération de données sur la fréquentation du site.

PHYGI’TALES
Développe de nouveaux formats de contenus donnant une vie numérique aux ouvrages papier
en combinant le meilleur du print et du digital grâce à la réalité augmentée.

Objectif : évaluer le taux de personnes utilisant le dispositif de « cinquième de couverture ».
Expérimentation : Phygi’Tales va animer la « cinquième de couverture » du catalogue d’exposition Victor Hugo édité par les Editions du patrimoine. Le lecteur aura accès à du contenu enrichi et animé en scannant la couverture d’un livre avec son téléphone.

LA RÉSERVE DES ARTS
L’association La Réserve des arts a pour mission de prévenir et réduire les déchets tout en
soutenant le secteur culturel et artistique, en récupérant rebuts et matériaux d’exposition pour
leur donner une seconde vie.

Objectif : développer le réemploi du mobilier d’exposition au sein du réseau dans une optique de développement durable.
Expérimentation : Réserve des arts a mis en place un catalogue numérique, à disposition des monuments du CMN, pour centraliser les matériaux récupérés à l’occasion de l’exposition Marie-Antoinette à la Conciergerie

SOURCES: CMN, SNCF

PHOTOS: CMN, SNCF, start-ups

Date de première publication: 28/09/2020

Le CMN et la SNCF sont membres du Clic France 

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

En partenariat avec la SNCF, le CMN ouvre l’appel à candidatures pour la troisième promotion de l’Incubateur du patrimoine

Onassis USA et le NEW INC du New Museum fondent le studio ONX pour favoriser la création artistique en réalité mixte

Huit sites du CMN offrent un chatbot développé par Ask Mona Studio dans le cadre de l’Incubateur du patrimoine

La Rmn – Grand Palais et Fisheye concluent un partenariat visant à aider les startups du secteur culturel

Le Musée de la civilisation lance un appel à cocréer des projets numériques avec la communauté de l’agglomération de Québec

Le Centre des monuments nationaux présente la première promotion de l’Incubateur du patrimoine

Le Centre des Monuments Nationaux créé son incubateur de start-up

Laisser un commentaire