L’Imperial War Museum de Duxford lance un site de crowdsourcing pour mieux connaitre l’histoire de la seconde guerre mondiale

L’American Air Museum (Imperial War Museum) lance un site Internet collaboratif. Le but ? Identifier et retrouver les histoires des soldats et civils qui se sont engagés auprès de l’US Army Forces durant la Seconde Guerre Mondiale.

iwm air crowdsourcing
Le pilote Lieutenant Colonel Elliot ‘Pete’ Vandevanter (1917–1974) et son co-pilote Major Preston Piper (1916–1992) 385th Bomb Group © IWM

L’American Air Museum fait partie de l’Imperial War Museum de Duxford, en Angleterre. Il possède la plus importante collection d’avions militaires américains en dehors de l’Amérique du Nord.

Le musée a lancé un site web collaboratif, qui s’appuie sur  un ensemble de 5 000 images extraites de la collection d’un historien de l’aviation, Roger Freeman. Grâce aux contributions du public qui doivent enrichir le site, le American Air Museum espère créer un mémorial en ligne qui permettra de rassembler un maximum d’informations sur les personnes, les appareils, les missions, les lieux, etc. qui ont eu un lien avec l’aviation américaine en Angleterre durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le sergent Charles R Lahey (1923–1944), du corps médical, Molesworth air base, 1942.  © IWM
Le sergent Charles R Lahey (1923–1944), du corps médical, Molesworth air base, 1942. © IWM

En particulier, le musée souhaite que le public contribue à identifier les personnes présentes sur les photographies présentées ainsi que sur les lieux où elles ont été prises.

«Certaines photos montrent des Américains en train de discuter avec des enfants britanniques, explique Jenny Cousins, chef de projet. Peut-être qu’aujourd’hui, en voyant ces images, les gens peuvent se reconnaître, ou reconnaître une personne de leur famille. Nous espérons que, via ce site, ils nous transmettront leurs propres images et partageront leur histoire.»

C’est aussi une invitation, pour ceux qui se sentent l’âme d’un détective, à aider le musée à combler les lacunes qui demeurent. Il cherche notamment à en savoir davantage sur les civils que les Américains ont rencontré et sur  les bases d’intendance qui ont nourri et blanchi près d’un demi million d’Américains durant la guerre.

En 2011, l’Imperial War Museum avait déjà lancé -bien avant que le mot crowdsourcing soit à la mode- un appel à contribution au public britannique pour documenter ses archives sur les actions de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre Mondiale.

SOURCE: IWM, culture24

Auteur: Carole Heulin

Date de première publication: 12/10/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La Smithsonian Institution mobilise les bénévoles pour son projet de numérisation massive

Le National Museum History London lance une application mobile de crowdsourcing végétal

Le musée du mémorial du 11 septembre lance un recueil en ligne de témoignages des survivants et sauveteurs

L’Imperial War Museum britannique invite le public à raconter huit millions « d’histoires de vie »

Laisser un commentaire