Pendant Paris Photo 2016, le musée Nicéphore Niépce présente POEME, son installation photothèque interactive et immersive

Du 10 au 13 novembre 2016, le musée Nicéphore Niépce s’installe au Grand Palais et profite de la 20ème édition de Paris Photo, foire internationale dédiée à la photographie, pour présenter un dispositif innovant et unique. POEME est une installation numérique qui offre de nouveaux modes de consultation de la très riche banque d’images du musée, dans un environnement immersif d’exploration de collections photographiques.

unnamed-1
(c) Sinapses Conseils / Clic France

L’installation de POEME à Paris Photo 2016 est sa première présentation officielle, qui est aussi l’occasion de célébrer le bicentenaire des premiers essais de Nicéphore Niépce, l’inventeur de la photographie ou du « procédé héliographique », comme on l’appelait alors.

« Loin des commémorations officielles, cette installation numérique permet d’apprécier le chemin parcouru par la photographie depuis ses origines. Il n’est en effet plus question de capture d’image, encore moins de tirages, mais de gestion et de valorisation de stocks gigantesques, enjeux de savoirs et de propriété. »

© on-situ Musée Nicéphore Niépce

POEME permet une navigation originale au sein de vastes banques d’images. Pendant Paris Photo 2016, l’installation propose ainsi une consultation de plus de 200 000 images issues des collections du musée Nicéphore Niépce.

Comme l’explique la société On-Situ qui a développé cet outil: « Si le langage des images est universel, la recherche dans une banque d’images reste, cependant, encore aujourd’hui affaire de spécialiste. C’est pourquoi POEME s’adresse à la fois aux professionnels de l’image grâce à une consultation approfondie à partir des métadonnées, mais aussi il facilite l’accès et la prise en main pour des publics néophytes ».

Vidéos de démonstration de POEME au Grand Palais :

Vidéo 1 :

Vidéo 2 :

Cette installation interactive ainsi que son système d’exploration immersif élargissent les capacités de recherche dans d’autres directions, plus sensibles, par similarité visuelle par exemple.

Le musée Nicéphore Niépce décrit ainsi la démarche proposée, « par des algorithmes de description automatique d’images, en partant d’une image disponible (base de données, Internet, etc.) on est à même de la raccorder à des images « similaires ». On peut également réaliser la même recherche à partir d’une image téléchargée. »

© on-situ Musée Nicéphore Niépce

Le musée Nicéphore Niépce et On-Situ présentent conjointement l’expérience : « Une projection panoramique fait face à la table tactile. Dans son prolongement, elle crée une relation physique entre le public et les collections photographiques. L’installation interactive, à l’échelle du corps, immerge le visiteur dans sa recherche. Face à un écran semi-circulaire, les utilisateurs plongent dans les scenarii mis en place. Immergés dans ces flots photographiques, dans une relation différente aux images, ils peuvent alors simplement, avec leurs corps, sélectionner une œuvre en la pointant du doigt, naviguer en se déplaçant, zoomer dans la matière d’un simple geste. »

Vidéo 3 :

L’installation POEME voit le jour, après trois ans de recherche et un budget de 1,25 million d’euros, grâce aux efforts combinés des partenaires.

Il s’agit du musée de l’histoire de la photographie Nicéphore Niépce à Chalon-sur-Saône, la société de réalité augmentée on-situ, le pôle de l’image et du son Nicéphore Cité, qui coordonne le projet, ainsi que des laboratoires du CNAM (recherche en informatique, mathématiques appliquées et électronique) et de l’IGN qui est l’opérateur de l’État en matière d’information géographique et forestière de référence.

Les recherches ont été soutenues par l’Agence Nationale pour la Recherche, qui finance des projets de recherche scientifique ou technologique, dans le cadre de l’appel à projets « CONTINT » (contenus et interactions) du Ministère de la Recherche.

(c) Sinapses Conseils / Clic France

Le dispositif interactif et immersif, présenté pour la première fois dans le cadre de Paris Photos, exploite le patrimoine du musée Nicéphore Niépce. Mais l’on peut aisément imaginer son potentiel d’exploitation future pour d’autres collections artistiques, historiques et scientifiques, en France et à l’étranger. Une belle initiative qui ne demande qu’à essaimer !

L’expérience est ouverte à tous les visiteurs de Paris Photos 2016

Paris Photos 2016

du 10 au 13 novembre 2016

Site web

Application mobile

Sources : On-Situ, Paris Photo, Le Journal de Saône-et-Loire, POEME

Photos : Paris Photo, On-situ Musée Nicéphore Niépce, Sinapses conseils

Date de première publication : 10/11/2016

 Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

En 2018, Culturespaces ouvrira à Paris un musée numérique immergeant le visiteur au sein des gigapixels d’oeuvres majeures

Sur une nouvelle plateforme web, le musée Nicéphore Niépce met en ligne 20 000 photographies libres de droit

Le Nationalmuseum de Suède « libère » 3 000 reproductions haute résolution de ses chefs d’oeuvres sur Wikimedia Commons

Plus de 164 000 images des oeuvres de la collection Rijksmuseum maintenant disponibles sur Google Arts

Le musée Albert Kahn offre ses « archives de la Planète » en open content sur la toile

« 14-18, une guerre photographique » racontée en photos 3D et avec les archives du « Miroir »

Laisser un commentaire