TeamLab annonce plus de 2.3 millions de visiteurs annuels dans son espace permanent de Tokyo et l’ouverture d’un nouveau lieu à Shanghai à l’automne 2019

TeamLab Borderless, l’espace permanent du collectif d’artistes numériques, ouvert à Tokyo en juin 2018, a accueilli 2,3 millions de visiteurs au cours de sa première année d’exploitation. L’attraction artistique immersive se présente ainsi comme la destination mondiale la plus populaire pour un ou des artistes individuels. la ville chinoise de Shanghai accueillera le second espace permanent teamlab dès l’automne 2019.

Le musée permanent teamLab Borderless et une expérience temporaire, appelée teamLab Planets, ont ouvert leurs portes en juin et juillet 2018 dans les quartiers de Odaiba et Toyosu, à Tokyo. Au cours des 12 premiers mois d’exploitation, 2,3 millions de visiteurs ont exploré teamLab Borderless tandis que 1,2 million d’invités supplémentaires ont visité l’expérience de la lumière immersive de teamLab Planets.

Les 2,3 millions de visiteurs accueillis par teamlab borderless depuis le 21 juin 2018 provenaient de plus de 160 pays, dont environ la moitié hors du japon. La majorité des visiteurs internationaux venaient des États-Unis, suivis de l’Australie, de la Chine, de la Thaïlande, du Canada et de la Grande-Bretagne. Selon un sondage mené par teamLab Borderless, près de la moitié des visiteurs d’outre-mer sont même venus au Japon dans le but principal de visiter la nouvelle attraction.

En tant que nouvelle attraction de Tokyo, le musée a également revigoré le secteur environnant. Depuis l’ouverture du musée, la gare d’Aomi sur la ligne Yurikamome, station ferroviaire la plus proche, a accueilli 50% de visiteurs supplémentaires, et VenusFort, un centre commercial adjacent, a signalé une augmentation de 20% du nombre de visiteurs par rapport à l’année précédente.

Mieux que Van Gogh, Picasso et Dali !

Pour marquer les esprits, team lab et son opérateur le groupe Mori annoncent que teamLab Borderless est devenu le premier site culturel dédié à un artiste (ou un collectif) dans le monde. Le lieu a accueilli plus de visiteurs que le musée Van Gogh d’Amsterdam (environ 2,1 millions de visiteurs en 2018) ou les musées espagnols Dali et Picasso en 2018 (respectivement 1,44 million sur trois sites et 948 483).

Dans le cas de teamlab, le terme «artiste unique» doit évidemment se comprendre dans le sens collectif puisque TeamLab est composé de plusieurs centaines d’artistes, de programmeurs, d’ingénieurs, d’animateurs de CG, de mathématiciens et d’architectes. Fondé en 2001, teamLab est un groupe interdisciplinaire « d’ultratechnologues dont la pratique collaborative vise à naviguer au confluent de l’art, de la science, de la technologie, du design et du monde naturel ».

Un lieu unique au monde

Le « Musée d’art numérique » Epson teamLab Borderless est situé dans le complexe commercial et de loisirs Palette Town, dans le quartier Koto de Tokyo. il est géré conjointement par le groupe industriel Mori Building et le collectif d’artistes teamLab.

Il n’y a aucun panneau indiquant un itinéraire défini et pas plus de plan à l’intérieur du musée. Les visiteurs peuvent se promener librement pour explorer et interagir avec plus de 60 œuvres d’art numérique. La durée moyenne de visite dépasse d’ailleurs les 2 heures 30.

Les oeuvres de l’exposition, créées avec 520 ordinateurs et diffusées par 470 projecteurs, changent de forme et de couleur en détectant les mouvements des personnes. Par exemple, une œuvre représentant le paysage d’un champ de riz japonais change au fil du temps au fil des saisons. Les ampoules exposées dans la « Forêt de lampes » changent de couleur lorsqu’une personne s’approche d’elles.

Plusieurs œuvres ont trait à la culture japonaise traditionnelle, telles que « Choju Jinbutsu Giga (Parchemins d’animaux et d’êtres humains gambadant) » et les vagues inspirées des estampes sur bois ukiyo-e.

De son côté, TeamLab Planets est « un musée » où le public se déplace dans l’eau. Les visiteurs se promènent pieds nus dans l’espace et plongent physiquement tout leur corps dans des œuvres d’art gigantesques. Un an après son ouverture en juillet 2018, ce second site teamlab a accueilli plus de 1,25 million de visiteurs venus de 106 pays et régions du monde.

Impact sur la culture japonaise

Le secrétaire général du Cabinet du premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a récemment visité le musée et s’est félicité de son succès mondial.

« Je pense que les belles images des expositions du musée permettent aux visiteurs de partager des passions au-delà de la langue », a-t-il déclaré aux journalistes, ajoutant qu’il s’agissait d’un modèle fort pour développer de nouvelles façons d’attirer davantage de visiteurs étrangers.

Le secrétaire général du Cabinet a également souligné l’intention du gouvernement de prendre en compte les facteurs de succès de teamlab dans ses efforts pour rendre les parcs nationaux et autres équipements publics culturels japonais plus attrayants, tout en œuvrant à la réalisation de son objectif consistant à augmenter le nombre de visiteurs étrangers dans le pays à 40 millions en 2020.

Teamlab est d’ailleurs également un outil de diplomatie. La première dame américaine, Melania Trump, a visité le musée en mai 2019 avec Akie, l’épouse du Premier ministre Shinzo Abe.

Le collectif compte actuellement des dizaines d’expositions et d’œuvres à travers le monde, notamment en Espagne, au Royaume-Uni, à Singapour, en Chine et aux États-Unis. La prochaine étape est l’ouverture de nouveaux lieux permanents.

Un second espace permanent Teamlab a Shanghai à l’automne 2019

Selon un communiqué du collectif, teamlab envisage d’ouvrir un premier musée permanent hors du Japon – teamLab Borderless Shanghai – durant l’automne 2019 dans le district de Huangpu, en promettant qu’il s’agira d’un « musée sans carte » où les visiteurs pourront interagir avec plus de 50 productions teamLab dans les 6 600 mètres carrés du musée.

Les œuvres confirmées de teamLab Borderless Shanghai comprendront notamment 2 des attractions majeures du musée de Tokyo: «Forest of Lamps», où un nombre apparemment infini de lampes sont suspendues dans les airs dans une salle en miroir, et «Tea House», dans lequel des fleurs s’épanouissent indéfiniment dans les tasses à thé des visiteurs. Certaines des expositions devraient également faire leurs débuts mondiaux à Shanghai.

Les oeuvres de TeamLab ont déjà séduit les fans de Shanghai puisqu’un nouveau musée de la ville, le Tank Shanghai, installé près du futur Centre Pompidou, a ouvert ses portes avec plusieurs expositions numériques du collectif. De mars à août 2019, l’exposition a accueilli plus de 200 000 visiteurs.

Implantation permanente suspendue aux Etats Unis

Durant l’été 2019, teamLab a annoncé la suspension des travaux de son musée qui devait ouvrir en septembre 2019, à Brooklyn, à New York. Le collectif va également repenser sa stratégie d’expansion aux États-Unis.

« S’agissant de l’arrivée de teamLab à New York, nous avons suspendu nos travaux en vue d’une exposition permanente, tout en repensant notre stratégie pour pénétrer le marché américain. «Nous continuons à travailler avec Industry City pour déterminer comment nous pouvons les intégrer à la stratégie mise à jour.» », a déclaré le porte-parole de teamlab au site web artnet News.

Cela n’empêche pas le collectif d’annoncer une exposition au nouveau musée Academy of Motion Pictures de Los Angeles, qui ouvrira ses portes en 2020 et d’étudier d’autres implantations permanentes sur d’autres continents.

SOURCES: Teamlab, 

PHOTOS: Teamlab

Date de première publication: 16/09/2019

La Villette accueille « Au delà des limites », la première exposition immersive française du collectif japonais Teamlab

Le collectif d’artistes numériques teamLab ouvrira son « musée » à Tokyo durant l’été 2018

Le National Museum de Singapour accueille une nouvelle installation immersive et interactive du collectif japonais TeamLab

Le collectif japonais teamLab installe 15 créations numériques permanentes à l’ArtScience Museum de Singapour

Le premier musée européen dédié à l’art numérique ouvrira au Portugal en 2020

A Tokyo et Paris, les 2 nouveaux lieux dédiés à l’art numérique ont franchi le cap du million de visiteurs et préparent leur expansion

Laisser un commentaire