Une exposition mediévale ultranumérique au musée de Cracovie

Le musée d’histoire médiévale de Cracovie raconte l’histoire de la cité à travers l’une des expositions les plus modernes d’Europe, où les dernières technologies occupent une place de choix.

Krakow museum room 3

En ouvrant un musée sur son histoire médiévale en septembre 2010, la ville de Cracovie a parié sur la modernité de sa muséographie.

Un musée souterrain ultramoderne

Cette structure aux 4 000 m² d’exposition est déjà originale par son emplacement, à 4 mètres sous les pavés de la place du vieux marché, au cœur de la ville.

Originale, elle l’est également par son ambitieux équipement de médiation numérique. C’est la société polonaise TRIAS S.A, spécialisée dans l’ingénierie d’événement et l’intégration audio et vidéo, qui a conduit le développement de ce concept, faisant de cette exposition l’une des plus modernes du pays et même d’Europe. 

Le musée souterrain s’interroge sur l’identité européenne de Cracovie, qui s’est révélée durant le Moyen-âge. Il souligne son rôle à travers les traditions de commerce et d’artisanat qui ont fait perdurer les échanges entre la cité et l’Europe pendant près de 800 ans. L’exposition s’appuie sur les fouilles réalisées entre 2005 et 2010, qui ont permis la découverte de monuments et d’une foule d’objets présentés aux visiteurs.

Les initiateurs du projet ont souhaité que « le multimédia et les technologies, basés sur le principe d’interaction avec les visiteurs, leur permettent de mieux appréhender l’histoire médiévale de Cracovie ».

Un « spectacle d’impressions »

krakow museum mapA l’origine du concept, TRIAS S.A. a souhaité faire de la muséographie un «extraordinaire spectacle d’impressions». Le musée a donc été pensé comme un lieu extrêmement moderne, faisant la part belle au multimédia et aux technologies les plus récentes. Images, films, sons et animations 3D restituent des impressions de la vie qui régnait dans la ville à l’époque médiévale. Des effets audio créent une ambiance médiévale sonore. Ces outils offrent aux visiteurs non seulement de voir, mais encore de ressentir le passé de Cracovie.

L’entrée dans l’exposition se fait par un écran de vapeur, sur lequel sont projetées des images de la vie médiévale.

Outre les objets retrouvés lors des fouilles dans les anciennes constructions médiévales, le visiteur découvre des plans, maquettes et un dispositif multimédia interactif effectuant des projections virtuelles dans l’espace.

Un écran géant fait apparaître l’incendie de la ville lors d’une invasion Tatare au XIIIe siècle.

Krakow museum immersion room

L’exposition propose également des mises en situation : les visiteurs peuvent se peser sur une balance qui indique leur poids dans les unités de mesure de l’époque. Ils peuvent ensuite l’imprimer à l’aide d’une imprimante ressemblant à une cagette de bois.

krakow museum room

Une centaine d’écrans tactiles sont à disposition des visiteurs et leur fournissent diverses informations dans plusieurs langues. Ils permettent par exemple de feuilleter virtuellement le Codex de Behm, un manuscrit sur les métiers de l’époque médiévale, ou encore d’observer les monuments en 3D ou la reconstitution des ateliers, tel celui d’un maréchal-ferrant, d’un orfèvre, ou de la vie commerçante, avec les boutiques de riches marchands.

Les enfants disposent également de leur espace, consacré à l’histoire et aux légendes de Cracovie, qu’ils découvrent à travers des jeux et des activités éducatives.

Dans le premier mois qui a suivi l’ouverture, TRIAS S.A. a annoncé que le musée avait accueilli plus de 30 000 visiteurs, attestant du succès de l’exposition.

SOURCES: musée d’histoire médiévale de Cracovie

Date de première publication: 17/06/2014

Laisser un commentaire