Quand Sotheby’s soutient les initiatives (de recherches) des musées du Louvre et d’Orsay

Partager :

Le 25 mai 2022, le musée d’Orsay a reçu un don de 5 millions d’euros, issu pour l’essentiel d’une vente publique chez Sotheby’s. Cette contribution majeure financera la rénovation de l’Hôtel de Mailly-Nesle pour y installer le futur Centre de ressources et de recherches du musée. En janvier 2022, la même maison de vente avait conclu un accord de mécénat avec le Louvre pour accompagner le musée dans son programme d’étude sur la provenance des œuvres d’art acquises entre 1939 et 1945. Deux exemples de coopération entre l’acteur mondial majeur du marché de l’art et des institutions muséales françaises.

  • Suite à la vente de ses Lalanne, Daniel Marchesseau donne 5 millions au musée d’Orsay pour son futur centre de recherches

Le 24 mai 2022, Daniel Marchesseau a vendu chez Sotheby’s (journée « Important Design ») dix-huit œuvres qu’il a commandées ou achetées aux artistes Claude et François-Xavier Lalanne ou qu’ils lui ont offert au cours d’une amitié de 50 ans. L’historien de l’art, conservateur général du patrimoine, qui a collaboré ou dirigé le musée d’art moderne de Paris, le musée des Arts décoratifs et le musée de la Vie romantique, se sépare de cette collection au profit de la rénovation de l’Hôtel de Mailly-Nesle. Ce projet ambitieux, initié par Laurence des Cars et poursuivi par Christophe Leribault, dont il a choisi d’être mécène, concerne la rénovation complète de cet Hôtel situé 29, quai Voltaire, l’ancienne Documentation Française, pour y installer le futur Centre de ressources et de recherches du musée d’Orsay.

Les 2 créations de Claude Lalanne vendues le plus cher lors de la vente du 24 mai 2022:

Claude Lalanne, « Lustre Structure végétale aux papillons et aux souris à dix-sept lumières », 2004 (détail). Pièce unique, commande directe à l’artiste. Bronze doré et cuivre galvanisé. Monogrammé CL, numéroté 1/1, daté 2004. Est. 700 000 / 1 000 000 €. Adjugé 2 213 000 €, frais compris. « Torchère Hosta, à onze lumières », 1992-2006. Pièce unique, commande directe à l’artiste. Bronze doré et cuivre galvanisé. Monogrammé CL et numéroté 1/8 A sur la base. Est. 240 000 / 360 000 €. Adjugée 1 184 700 €, frais compris

Le 25 mai 2022, Daniel Marchesseau a annoncé un don de cinq millions d’euros au musée d’Orsay, issu pour l’essentiel de la vente publique de sa collection d’œuvres de Claude et François-Xavier Lalanne chez Sotheby’s Paris, en association avec François de Ricqlès Conseil. Le musée a annoncé que le Centre de Ressources et de Recherches du musée d’Orsay portera le nom de Daniel Marchesseau, également membre du conseil d’administration de la Société des Amis des musées d’Orsay et de l’Orangerie.

« J’ai souhaité faire un acte de mécénat important sur le plan patrimonial pour l’installation du nouveau centre d’archives du musée d’Orsay. L’idée que l’œuvre de ce duo d’artistes permette la rénovation d’un ensemble architectural et patrimonial dédié à la recherche en histoire de l’art m’a paru primordial. Ce projet concerne des chercheurs internationaux et cette ouverture me semble essentielle à l’heure de la mondialisation. Issu d’une famille d’universitaires, il me semble essentiel que ce centre voit le jour dans un lieu historique magnifiquement restauré qui sera ouvert dès 2025-2026″ a déclaré Daniel Marchesseau, dont l’arrière grand-oncle, André Joubin, membre de l’École française d’Athènes, était déjà secrétaire de la Société des amis de Delacroix.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sotheby’s (@sothebys)

  • Le musée du Louvre et Sotheby’s s’associent pour étudier la provenance des œuvres d’art acquises entre 1939 et 1945

En janvier 2022, le musée du Louvre et la maison de ventes Sotheby’s ont annoncé un partenariat exceptionnel sur le sujet crucial et d’actualité des parcours des biens acquis entre 1939 et 1945 et ainsi « compenser d’éventuelles injustices de l’histoire ».

Ce mécénat exceptionnel signé pour une durée de trois ans vise à faire avancer les recherches sur les origines et les destins des biens acquis par le musée entre 1939 et 1945 pendant la Seconde Guerre mondiale quand la confiscation des biens des juifs était monnaie courante en France et en Europe.

Leur travail commun a commencé le jeudi 27 janvier 2022 à l’occasion des Journées internationales du film sur l’art (JIFA) qui comptaient parmi leurs thématiques majeures cette année le marché de l’art sous l’Occupation. Le mercredi 2 février 2022, une journée d’études était également consacrée à l’actualité de la recherche de provenance des œuvres d’art, avec des études de cas pratiques de la politique de restitution de Sotheby’s ou des conférences sur certains secteurs spécifiques comme l’art égyptien ou les instruments de musique.

La question de la recherche de provenance a toujours été déclarée comme un enjeu majeur pour Sotheby’s. La maison de ventes aux enchères d’arts a, la première, ouvert un département de recherches dédié, en 1997, un an avant la conférence de Washington sur les œuvres d’art volées par les nazis.

  • Les amis américains du Louvre vendent 28 oeuvres au profit du musée
Chris Levine. « Lightness Of Being – Gold Edition ». Estimation:
120,000 – 220,000 USD. 10 exemplaires.

Le 13 mai 2022, les American Friends of The Louvre ont vendu 28 oeuvres, au profit du musée, sur la plateforme en ligne de Sotheby’s.

Lors de cette vente intitulée « L.A. LOUVRE, les BIDS! A modern luxury auction to benefit the Musée du Louvre », les acheteurs pouvaient notamment enchérir sur un tableau de Jean-Baptiste Joseph Pater, une lithographie de Georg Baselitz, un collage de Laure Prouvost, un tableau de Charline von Heyl, des photographies de Levine, des montres des joaillers Tiffany, Chaumet, Breguet, Bulgari et un bijou créé par Van Cleef & Arpels.

Tous les « lots » ont été offerts par les artistes, des galeries, des collectionneurs et une fondation.

Le montant de la collecte n’a pas encore été annoncé par la maison de vente ou les American Friends of The Louvre.

  • Le Louvre et Christie’s organisent une vente aux enchères pour financer des projets éducatifs du musée

En décembre 2020, le musée du Louvre s’était associé à l’autre grande maison d’enchères, Christie’s, avec le soutien de Drouot, pour organiser une vente aux enchères en ligne, au profit des projets solidaires du musée ​et notamment du Studio, le nouvel espace dédié à l’éducation artistique et culturelle, qui a ouvert au début de 2022.

Top 5 de la vente : l’œuvre de Pierre Soulages, la montre sur-mesure « Les Cabinotiers » de Vacheron Constantin, La Rose du Louvre de Jean-Michel Othoniel, le lot proposé par la Maison Cartier et l’expérience Joconde Mania.

Les œuvres d’art généreusement offertes par les artistes contemporains proches du musée du Louvre, les expériences exclusives au cœur du palais et les personnalisations et moments uniques proposés par les partenaires et mécènes du musée ont attiré de nombreux enchérisseurs provenant de 24 pays différents. (ARTICLE CLIC: Le Louvre et Christie’s, avec Drouot, organisent une vente aux enchères pour financer des projets éducatifs du musée)

Cette démarche de vente aux enchères au profit d’un musée ou d’une institution culturelle a été largement empruntée depuis le printemps 2020, notamment sur le territoire nord-américain.

SOURCES: Sotheby’s, musée d’Orsay, musée du Louvre, presse

PHOTOS: Sothebys

PHOTO du carousel: FRANÇOIS-XAVIER LALANNE: MOUTON DE PIERRE mis en vente le 24 mai 2022 (c) Sotheby’s

Date de première publication: 26/05/2022

Le musée d’Orsay et le musée du Louvre sont membres du CLIC France

Partager :

Leave a Comment