La MuseumWeek 2016 s’étant achevé le 3 avril 2016, Twitter France a communiqué un bilan chiffré global de cette 3ème édition. Plus de 664,000 Tweets ont été publiés pendant cette semaine d’échanges à laquelle ont participé plus de 3.500 musées, galeries et institutions culturelles réparties dans 75 pays.

Retrouvez les regards croisés de community managers de musées français sur l’édition 2016 de la MuseumWeek

Alors que 3.000 musées dans 69 pays étaient annoncés, ce furent finalement près de 3.500 musées répartis dans 75 pays qui se sont joint à cette semaine d’échange sur le réseau social Twitter.

Lire l’article du CLIC: La #MuseumWeek 2016 déborde de Twitter et s’étend aux services Periscope et Vine

Cette 3ème édition de la #MuseumWeek a généré plus de 664.000 Tweets, un chiffre en légère hausse comparé aux 600.000 tweets de 2015. Ces messages ont été vus plus de 294 millions de fois sur et en dehors de Twitter

#ArchitectureMW, #HeritageMW et #LoveMW ont été les 3 hashtags journaliers les plus utilisés de la #MuseumWeek

image001

TOP 5 des institutions les plus mentionnées sur Twitter pendant la #MuseumWeek: le Louvre 3ème, l’Italie omniprésente.

  1. Massaciuccoli Romana (Italie) (@MassaciuccoliRo)
  2. Museo Corona Arrubia (Italie) (@coronarrubia)
  3. Musée du Louvre (@MuseeLouvre)
  4. British Museum (Angleterre) (@britishmuseum)
  5. Museo Setificio Monti (Italie) (@Museo_Setificio)

image002

Parmi le top 5 des Tweets les plus retweetés de la #semaine, trois messages proviennent de musées japonais et le 5ème, partagé par 736 personnes, met en scène la Tour Eiffel.

Afin de revivre la l’édition 2016 et ses 7 thématiques, il est possible de consulter des collections de Tweets préparés par le compte officiel de la MuseumWeek

La chaîne Vine dédiée à la #MuseumWeek 2016 a cumulé des centaines de milliers de vues sur ses courtes vidéos artistiques ou humoristiques autour des collections des musées.

Des initiatives inédites et immersives grâce à la vidéo en direct

. Pour cette 3ème édition, 20 talents Vine venant des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France et d’Espagne, se sont réunis à Paris pour célébrer la culture avec humour: consultez leurs créations.

. Le Centre des Monuments Nationaux a organisé une ascension du Panthéon en direct sur Periscope le 30 mars 2016, à l’occasion de la journée dédiée au hashtag #ArchitectureMW

2

. La jeune chanteuse et actrice Louane Emera, invitée du Louvre, a permis à ses fans de visiter et découvrir le musée sur Twitter et Periscope le 29 mars 2016.

Louane-ouvre-les-portes-du-Musee-du-Louvre-a-ses-fans

 . Le Palais de la Découverte et la Cité des Sciences ont proposé des Vine originaux pour vulgariser les phénomènes scientifiques étonnants.

Exemples:

https://twitter.com/palaisdecouvert/status/715520291347234817

https://twitter.com/citedessciences/status/715519805487497217

Ce3NvqmWAAAK5So . Pour la journée dédiée au hashtag #HeritageMW le 31 mars 2016, le Musée del Prado à Madrid, a permis aux utilisateurs de découvrir en direct sur Periscope les archives de sa bibliothèque.

Le Musée madrilène a également organisé un Periscope pour révéler l’important travail de restauration effectué au sein de cet établissement, à l’occasion de la journée dédié au hasgtah #futureMW le 1er avril 2016.

. La National Portrait Gallery à Londres a fait un Vine pour mettre en valeur le travail des conservateurs du musée:

. Le British Museum a également proposé un tour de son établissement via plusieurs vidéos en direct sur Periscope. Les internautes ont notamment eu l’opportunité d’échanger en direct sur Periscope avec le Dr Irving Finkel, archéologue et assyriologue au British Museum, et grand spécialiste de l’antique civilisation mésopotamienne.

Article du Monde : La #MuseumWeek résumée en quelques tweets

Ce4uiq7UsAAgC_CCe4uir5W4AAlW82

 

Regards croisés de community managers de musées français

FireShot Screen Capture #154 - 'Musée Jeanne Albret (@MusJeanneAlbret) I Twitter' - twitter_com_MusJeanneAlbret

. Charlotte Abadie-Laborde, chargée de conservation du patrimoine au Musée Jeanne d’Albret (Orthez, 64).

Compte twitter

- Avez-vous déjà participé aux précédentes éditions MW ?

Oui, c’est la 3e année que nous y participons.

- Quel bilan tirez-vous de l’édition 2016 ?

Nous avons « gagné » 67 abonnés durant la MW (soit +2%), contre 71 l’an dernier. Cela dit, si la MW apporte effectivement de la visibilité au musée, ce n’est pas le bilan quantitatif qui est intéressant, la qualité des échanges prime.

Étonnamment, alors que ce n’est, pour moi, absolument pas l’objectif visé par la présence du musée sur les réseaux sociaux, l’édition 2016 a permis de toucher des abonnés proches du musée qui ont indiqué avoir envie de venir le visiter après l’avoir découvert grâce à la MW.

- En quoi cette semaine d’échange diffère de vos dialogues habituels avec votre communauté ?

Cette semaine d’échange diffère en deux points : d’une part car, la MW étant un petit peu la grande fête des musées sur Twitter, le ton que j’emploie est encore plus décalé qu’à l’ordinaire, et d’autre part car le dialogue s’instaure moins avec nos abonnés qu’avec nos confrères/soeurs de la communauté muséale. Ce qui est à la fois intéressant et problématique car, si ces échanges permettent de matérialiser des liens – parfois improbables – entre des institutions et des collections très diverses, ils donnent parfois aux abonnés une impression d’entre-soi et les amène à se tenir un peu à l’écart.

- Faut-il une nouvelle édition de la MW ? Si oui, comment cette initiative pourrait-elle être améliorée ?

Difficile de réagir à chaud sans réel bilan ni réflexion vraiment poussée mais il faudrait peut-être en effet faire évoluer le concept de la MW qui, à mon humble avis, s’essouffle quelque peu et passe peut-être à côté des publics visés.

Je ne sais si c’est là une piste à exploiter pour la MW dans son ensemble mais le projet #MuseesSO, qui a amené plusieurs musées du Sud-Ouest à se rencontrer « IRL » pour préparer ensemble la MW a été particulièrement enthousiasmant et intéressant.

FireShot Screen Capture #153 - 'Musée Marine, Paris (@museemarine) I Twitter' - twitter_com_museemarine

. Bensassi Mériam, Webmaster, community manager pour le musée national de la Marine.

Compte twitter

- Avez-vous déjà participé aux précédentes éditions MW ?

Oui, nous avons participé aux deux précédentes éditions.

- Quel bilan tirez-vous de l’édition 2016 ?

Cette année notre nombre d’abonnés est resté constant au rythme de 100 abonnés par semaine, cependant la semaine des musées a élargi le spectre de nos abonnés. Alors que nos abonnés viennent le plus souvent de France et sont attachés à l’univers maritime, la semaine des musées nous a apporté des abonnés de tous pays et principalement d’Italie, en lien avec l’univers culturel. Parmi ces abonnés certains sont des musées et des institutions avec qui nous pourrons par la suite nouer des relations. Le caractère international de la semaine des musées a donc pris de l’ampleur cette année et impacté le nombre d’abonnés de manière positive.

La semaine des musées fait entrer Twitter dans le musée et mobilise les équipes. Pour le musée national de la Marine c’est l’occasion de mettre sur le devant de la scène nos musées du littoral qui ne sont pas présents sur Twitter : Port-Louis, Rochefort, Toulon, ou ceux qui y sont entrés depuis peu comme Brest. C’est donc une semaine des musées à plusieurs voix dont le but est aussi de montrer la spécificité de ces musées avec le langage qu’ils déploient sur le seul réseau où ils sont tous présents, Facebook ; langage visuel pour Port-Louis, humour pour Rochefort et Toulon. Chacun de ces musées participe donc à la semaine des musées en fournissant ses propres contenus ce qui les familiarisent ainsi peu à peu à Twitter. La première année, Brest nous avait fourni du contenu, ce fut une première entrée dans l’univers de twitter qui leur donna ensuite l’envie de voler de leurs propres ailes.

- En quoi cette semaine d’échange diffère de vos dialogues habituels avec votre communauté ?

Les dialogues et les échanges sont plus importants en terme de quantité car les messages envoyés par le musée sont aussi plus nombreux qu’habituellement. Les échanges sont aussi plus ludiques puisque les messages incitent à jouer avec les collections.

- Faut-il une nouvelle édition de la MW ? Si oui, comment cette initiative pourrait-elle être améliorée ?

La semaine des musées est devenue un événement incontournable qu’il serait dommage de voir disparaître. Mais celle-ci doit être vue aussi bien en termes d’échange avec le public qu’en termes de partage entre musées pour le public. Elle peut être une formidable occasion de montrer les liens qui unissent les musées, les institutions en termes de collection, d’histoire. Pour atteindre ce but il faudrait un certain travail en amont entre les musées et les institutions pour tisser le réseau de la culture sur Twitter et offrir une nouvelle expérience aux abonnés et au public.

FireShot Screen Capture #152 - 'Musée de NC (@MuseedeNC) I Twitter' - twitter_com_MuseedeNC

. Marianne Tissandier, responsable des collections du Musée de Nouvelle-Calédonie

Compte twitter

- Avez-vous déjà participé aux précédentes éditions MW ?

Indirectement, car je gérais en 2015 le compte de l’Association des musées et établissements patrimoniaux de Nouvelle-Calédonie, pour tous les musées participants de NC, y compris le mien.

- Quel bilan tirez-vous de l’édition 2016 ?

Un bilan extrêmement positif,
Du point de vue strictement quantitatif +306 abonnés sur Twitter et + 190 sur Facebook (nous avons relayé tous nos tweets, car la communauté locale est beaucoup plus active sur Facebook que Twitter) mais surtout: 166.000 vues de nos Tweets et + 1308% d’interactions supplémentaires sur Facebook, ce qui pour notre « petit » musée est énorme.
Le public a « découvert » le musée sur les réseaux et l’équipe a apprécié de parler différemment des collections, ou de soi.

- En quoi cette semaine d’échange diffère de vos dialogues habituels avec votre communauté ?

Cela diffère surtout par la quantité des échanges, la variété des posts et la mise en place de « jeux » sur les différents thèmes. N’ayant pas de CM à temps plein, la MuseumWeek est l’occasion de vraiment consacrer du temps à la communauté virtuelle.

- Faut-il une nouvelle édition de la MW ? Si oui, comment cette initiative pourrait-elle être améliorée ?

Nous souhaiterions pouvoir continuer en effet, car en tant que « petit » musée, nous bénéficions grandement de l’effet de rassemblement apporté par la MuseumWeek et les grands musées « locomotives ».

SOURCES: Weber Shandwick, MuseumWeek 2016

Date de première publication: 07/04/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Top 40 musées et monuments français Facebook Twitter Instagram (1er avril 2016): le MBA Lyon, la Tour Eiffel et le MaM Paris en bonne forme

La #MuseumWeek 2016 déborde de Twitter et s’étend aux services Periscope et Vine

Le 23 février 2016, le Palais des Beaux-Arts de Lille invite les instagramers en ses murs pendant une journée

Des YouTubeurs invités (ou non) aux musées du Louvre et d’Orsay

Première en France: la RMN-GP invite le public à visiter l’expo Picasso.Mania en direct sur Facebook