Bordeaux : vers une transformation de la base sous-marine en « Bassin des Lumières »

Après « La Carrière des Lumières » aux Baux-de-Provence et « l’Atelier des lumières » à Paris,  Culturespaces devrait investir la ville de Bordeaux grâce à un nouveau projet d’immersion artistique numérique. 

A la suite d’un appel d’offre en 2017, 3 projets ont été présentés à la ville de Bordeaux afin de réaménager la base sous-marine. Les différentes propositions visent à utiliser les potentialités d’un site hors du commun.

Le 19 juillet 2018 a été dévoilé le projet retenu pour l’animation et la gestion, dans le cadre d’une délégation de service public, des alvéoles 1 à 4 de la Base sous-marine. Il s’agit de la société Culturespaces et de son projet de « Bassins de lumières ».

Le candidat le mieux placé est déjà gestionnaire de plus de 10 monuments historiques ou de sites culturels. Il est également connu pour avoir ouvert deux lieux dédiés à la vidéo immersive « l’Atelier des lumières » à Paris et surtout « La carrière des lumières » installée aux Baux-de-Provence depuis plus de 20 ans.

Comme l’écrit la ville de Bordeaux sur son site internet: « Le projet proposé s’intitule les « Bassins de Lumières ». Il respecte l’identité architecturale monumentale de la Base sous-marine et permettra d’attirer de nouveaux publics, tant touristes et excursionnistes que bordelais. Il positionnera résolument Bordeaux sur le champ des nouvelles pratiques culturelles du grand public en lien avec le numérique. Elle est aussi complémentaire des propositions que la Ville développe depuis plusieurs années à l’Annexe, positionnée sur les arts numériques mais avec des expositions thématiques et/ou à valeur curatoriale, qui attirent un public de plus en plus nombreux (déjà 52 000 visiteurs en 2018 pour Digital Abysses et Légendes urbaines). »

Un bunker devient lieu artistique 

La base sous-marine, ancien bunker situé au Nord de Bordeaux et construit pendant la seconde guerre mondiale est un énorme bâtiment mesurant plus de 42 000 m² et plus de 20 mètres de haut.  Elle est composée de plus de 11 alvéoles différentes. 

Décrit comme un lieu « extraordinaire, par son histoire, sa configuration architecturale, ses usages » par Alain Juppé, maire de Bordeaux. Elle a souvent été utilisée pour l’organisation d’évènements culturels accueillant entre 70 000 et 90 000 visiteurs par an.

Un investissement de 7 millions d’euro

Le dossier de candidature sera soumis au vote par le conseil municipal de Bordeaux le 17 septembre 2018 pour attribution définitive du contrat de concession de service public qui durera 15 ans avec plus de 7 millions d’investissement. La Ville a fixé le plafond du tarif d’entrée à 15 euros.

Le « Bassin des Lumières » sera mis en place dans, les 4 premières alvéoles. Les visiteurs pourront ainsi trouver deux spectacles monumentaux de vidéo immersive utilisant l’eau des bassins, un espace dédié à des expositions de création numérique, un autre voué à l’histoire du site et sa mise en valeur. Dans le cadre du projet Culturespaces, Fabien Robert, adjoint au maire en charge de la culture à Bordeaux, annonce 3 à 4 expositions par an consacrées aux jeunes créations.

L’ouverture du site est prévue entre le printemps et l’été 2020.

SOURCES: Ville de Bordeaux

Photos: Site Web de la Ville de Bordeaux, Culturespaces

Date de première publication: 23/07/2018

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

 . En 2018, Culturespaces ouvrira à Paris un centre numérique immergeant le visiteur au sein des gigapixels d’oeuvres majeures

. Les chefs d’oeuvres de Gustave Klimt en immersion 360° au Musée d’Art Moderne de Milan jusqu’en janvier 2018

. A la Grande Halle de la Villette, l’expo spectacle « Imagine Van Gogh » offre une immersion dans 200 œuvres XXL

Laisser un commentaire