A Carhaix, en 2018, la cité antique de Vorgium va renaître en version virtuelle et immersive

Les travaux du futur centre d’interprétation archéologique virtuel Vorgium ont démarré à Carhaix (Finistère). La pose symbolique de la première pierre a eu lieu le vendredi 3 mars 2017. L’ouverture au public est prévue au printemps 2018 avec un objectif de 25 000 visiteurs par an.

Grâce aux technologies numériques, les visiteurs pourront se plonger dans l’antique cité romaine de Vorgium. Entre le Ier et le IVe siècle, la cité était la capitale des Osismes, qui possédaient le plus vaste territoire d’Armorique et le mieux urbanisé. Le Carhaix d’ajourd’hui entend ainsi faire renaître le Vorgium d’hier !

En 2018, les visiteurs pourront revivre au temps des Romains dans ce centre d’interprétation archéologique d’un nouveau genre.

Hologrammes et réalité augmentée

Le centre s’étendra sur 8.000 m², dont 5 000 m² aménagés, et comprendra

– un jardin archéologique articulé autour de huit points d’intérêt archéologique comme la fontaine et les thermes reconstitués virtuellement grâce à la réalité augmentée,

-un centre d’interprétation de 200 m2 accessible aux personnes à mobilité réduite.

Pour favoriser cette immersion, le bâtiment de 200 m² sera équipé des dernières innovations numériques. Des hologrammes, des tablettes mobiles, et un système de réalité augmenté permettront ainsi de se promener sur les routes pavées de la cité, assister au repas dans une domus (maison romaine), découvrir les jeux antiques et comprendre le fonctionnement de l’aqueduc.

Carhaix Vorgium vueruedrMenguy_large

Un parcours paysager de 8 000 m² mettra également en valeur les vestiges romains qui ont été découverts au cours des fouilles entreprises ces dernières années.

Carhaix Vorgium esqvorgium3_large

Ouverture au printemps 2018

Le projet dispose d’un budget prévisionnel de 1,9 million d’euros. L’Europe, l’État, la Région Bretagne, le département et la chambre de commerce et d’industrie (CCI) financeront le projet à hauteur de 80 %. Le reste (20%) sera porté par Poher communauté.

Les travaux ont commencé le vendredi 3 mars 2017. Le site devrait ouvrir au printemps 2018 avec l’objectif d’accueillir 25 000 visiteurs par an.

Impression

En partenariat avec Herculanum

Cet ambitieux projet est réalisé en partenariat avec le musée d’Herculanum, le « deuxième » Pompéi d’Italie.

Le 29 mai 2015, une convention de partenariat a été signée entre la communauté de communes de Poher (Centre Bretagne) et le musée archéologique virtuel d’Ercolano. Par cet accord de coopération, le musée italien s’engage à accompagner le projet Viorgium, en mettant notamment à disposition des équipements numériques qu’il a créés ou acquis. Le musée archéologique virtuel d’Ercolano (anciennement Herculanum), valorisant l’ancienne cité romaine Herculanum, près de Naples, dispose d’un espace d’exposition permanente de 1 500 m². (Lire l’article du CLIC France: Le futur centre d’interprétation de Vorgium (Carhaix) s’associe au musée archéologique virtuel d’Ercolano (Herculanum))

carhaix vorgium expo pompei

Les deux lieux ont déjà coopéré pour la production d’une exposition de préfiguration du centre d’interprétation qui a été présenté en avril et mai 2016. La ville de Carhaix (Bretagne), en partenariat avec Poher communauté et le Musée Archéologique Virtuel (MAV) d’Ercolano en Italie, a ainsi proposé au sein de l’Espace Glenmor un voyage virtuel au cœur de la vie quotidienne des cités romaines d’Herculanum et Pompéi. L’Espace Glenmor a été équipé d’un système de multiprojection en trois dimensions, en 3D stéréoscopique. Plongé dans le noir et équipé de lunettes 3D, le public a ainsi pu voyagé dans le temps et revivre la vie antique comme s’il y était, accompagné par les commentaires de Pline le Jeune, témoin du cataclysme qui détruisit les deux cités. Une immersion qui faisait la force de cette exposition. (Lire l’article du CLIC France: La ville de Carhaix propose un voyage immersif à Pompéi, en partenariat avec un musée archéologique italien)

SOURCES: Poher communauté, Ouest France, letelegramme.fr

Date de première publication: 06/03/2017

Images (c) Poher Communauté, Cabinet Catherine Proux

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le futur centre d’interprétation de Vorgium (Carhaix) s’associe au musée archéologique virtuel d’Ercolano (Herculanum)

La ville de Carhaix propose un voyage immersif à Pompéi, en partenariat avec un musée archéologique italien

Archeovision reconstitue en 3D Amarna, la cité disparue d’Akhenaton et lance un appel à contribution du public

La start up française Iconem numérise en 3D et publie sur le web les modélisations des sites archéologiques syriens menacés

Avec l’application mobile « Life and Death in Pompeii and Herculanum”, le British Museum amorce une nouvelle politique numérique

Laisser un commentaire