EDF, partenaire français de la nouvelle exposition virtuelle sur un millénaire de progrès humains, Once Upon a Try, publiée sur Google Arts & Culture

Le 6 mars 2019, le Google Cultural Institute a annoncé le lancement de « la plus grande exposition en ligne sur les inventions et les découvertes jamais créées ». Grâce à plus de 110 institutions de 23 pays du monde entier et plus de 400 collections interactives, le public peut explorer un millénaire de progrès humains avec Once Upon a Try, désormais disponible sur Google Arts et Culture. EDF, avec son musée Electropolis, est le principal partenaire français de cette nouvelle initiative de Google.  

Comme l’explique Liudmila Kobyakova, Responsable du programme du Google Cultural Institute, sur le blog : « Les nouvelles inventions ont alimenté les fantasmes et façonné la société humaine – des premiers outils de pierre aux bras robotiques, des machines à vapeur à la propulsion, des morceaux de papier à Internet et des hiéroglyphes à emoji ».

Le Google Cultural Institute a donc décidé de célébrer les objets imaginés et créés par les inventeurs, les scientifiques et les rêveurs.

Bande annonce du site:

Grâce à plus de 110 institutions, ainsi qu’à des conservateurs et archivistes dévoués de 23 pays du monde entier, le public peut explorer un millénaire de progrès humains avec Once Upon a Try, désormais disponible sur Google Arts et Culture. Avec plus de 400 collections interactives, il s’agit de la plus grande exposition en ligne sur les inventions et les découvertes jamais créées.

Sur le site Once Upon a Try, les visiteurs du site peuvent ainsi découvrir par exemple l’histoire du télescope. Aujourd’hui, le télescope spatial Hubble placé sur orbite à 350 kilomètres de la Terre, capture des images nettes de 10 000 galaxies âgées de 13 milliards d’années. Mais l’idée du télescope est née en 1608 du fabricant de lunettes néerlandais Hans Lippershey, et Galileo Galileo a ensuite amélioré le design, puis l’a dirigé vers le ciel.

Kathryn D. Sullivan, astronaute de la NASA qui a lancé le télescope spatial Hubble en orbite

Le site Once Upon a Try mixte des contenus d’origine scientifique mais également artistique. Il propose notamment un documentaire sur l’artiste chinois Cai Cai Guo-Qiang peignant avec de la poudre à canon et rendant hommage à Léonard de Vinci.

Dans un documentaire, l’artiste chinois Cai Cai Guo-Qiang peint avec de la poudre à canon et rend hommage à Léonard de Vinci.

Embarquement virtuel pour l’espace

En plus de l’exposition virtuelle, les amateurs de science ou les curieux peuvent télécharger une application de réalité augmentée « Big Bang », développée en collaboration avec le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire. Avec l’application, les mobinautes embarquent dans un voyage épique à 360 degrés à travers la naissance et l’évolution de l’univers.

Avec Tilda Swinton comme guide, ils peuvent observer la formation des toutes premières étoiles et regarder la planète Terre se dessiner dans la paume de votre main. Grâce aux technologie d’intelligence artificielle de Google, ils peuvent également explorer les vastes archives de la NASA contenant 127 000 images historiques avec un nouvel outil appelé Visual Universe de la NASA. Une base de donnée images qui permet de parcourir l’historique des découvertes et des missions ou rechercher un terme pour en savoir plus sur l’agence spatiale. On peut également visiter la navette spatiale Discovery– basé au Musée national de l’air et de l’espace du Smithsonian – à 360 degrés, avec les astronautes qui l’avaient autrefois habité.

Explorations street view de lieux de culture scientifique

L’exposition Once Upon a Try propose de plonger dans Street View pour visiter les sites de découvertes remarquables, des plus souterrains au CERN à la Station spatiale internationale.

Le visiteur peut également

. zoomer sur 200 000 objets en haute définition, comme la première carte des Amériques et de Saturne et ses 62 lunes

. s’informer sur les grandes inventions (des emoji aux toilettes )

La boussole est l’une des grandes et anciennes inventions de la Chine

. écouter cinq scientifiques inspirés parler de superpuissances – comme le métamorphose – qui sont créées par la science

. rencontrer les Einsteins et les Curies d’hier ou d’aujourd’hui

. en savoir davantage sur les champions en coulisse – comme Chewang Norphel, l’homme qui lutte contre le changement climatiqueavec les glaciers artificiels, ou Mary Anning, la femme paléontologue pionnière qui a découvert le ptérodactyle.

L’exposition présente des histoires d’accidents chanceux, d’échecs épiques et même de personnes décédées pour leurs projets – comme la découverte de rayons X de Röntgen, l’ingénieux sousmarin électrique d’Isaac Peral qui n’a jamais été lancé et la quête du polonium par Marie Curie, qui est morte d’un empoisonnement radioactif.

Les partenaires de l’exposition virtuelle donne enfin tous les conseils dont vous avez besoin pour devenir inventeur et comprendre pourquoi il est important d’embrasser l’échec grâce aux récits de pionniers comme Ada LovelaceMae Jemison et Chien-Shiung Wu.

Comme le résume Google: « En dépit de ces revers, l’activité humaine est un voyage sans fin – et vous pouvez imaginer que seules quelques choses sont aussi exaltantes que ce moment de «l’eureka» où tout se met en place. Nous espérons que cet hommage à la découverte humaine incitera une nouvelle génération de créateurs à être curieux, à chercher ce qui se cache au-delà du connu et à essayer quelque chose de nouveau ». 

EDF partenaire français du site «Once Upon a Try»

Le Musée Electropolis est le 1er musée dans le Grand Est à rejoindre Google Arts & Culture. Il est aussi le principal musée français partenaire du site «Once Upon a Try».

Le Musée Electropolis de Mulhouse y raconte l’histoire de l’électricité au travers d’une collection unique en Europe. Cette fabuleuse histoire est partagée depuis près de 30 ans avec le plus grand nombre et « rejoint totalement les objectifs de Google Arts & Culture, partenaire d’innovation pour les institutions culturelles ».

Julien Villeret, Président du Musée Electropolis, a déclaré : « Œuvrer à la diffusion de la culture scientifique est un objectif que nous partageons avec Google Arts&Culture et le projet Once Upon a Try. C’est une fabuleuse occasion de faire rayonner le Musée Electropolis et ses collections au-delà des frontières, et de
révéler au monde entier les incroyables trésors situés à Mulhouse ! ».

Dans ce nouveau projet, le Musée Electropolis a choisi de présenter 120 éléments de la collection du musée autour d’expositions virtuelles thématiques :

– Les représentations de la Fée Electricité (fin XIXe, début XXe siècle) : comment l’électricité est devenue
une source d’inspiration pour beaucoup d’artistes ;

– Le radiateur depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1970-80 : le radiateur, objet domestique au
service de l’art et de l’innovation ;

L’histoire et le fonctionnement de la « grande machine Sulzer-BBC », imposant groupe électrogène,
véritable témoin de l’époque des Expositions Universelles.

Les équipes de Street View se sont déplacées au musée pour réaliser une numérisation de la « grande machine Sulzer-BBC », afin de permettre aux visiteurs en ligne de parcourir virtuellement ses moindres détails, inaccessibles habituellement au grand public pour raison de sécurité.

Ainsi, grâce aux différentes expositions virtuelles proposées et à la technologie Street View, les internautes du monde entier peuvent ainsi parcourir les nombreux espaces du musée et découvrir des objets de collection inédits.

D’autres institutions françaises fournissent également des contenus au site : Château de Versailles, musée des arts et métiers, Cinémathèque Française, Philharmonie de Paris, Institut Pasteur, Musée N Niepce, Musée Curie et Académie des Sciences. La conférence de presse de l’exposition virtuelle internationale « Once upon a try, histoire d’inventions et de découvertes » s’est d’ailleurs déroulée à l’Académie des Sciences de Paris.

Le public peut explorer le site «Once Upon a Try» sur la plateforme web Google Arts & Cultureou via son application iOS ou Android et rejoindre la conversation sur #OnceUponaTry.

SOURCES: Google Cultural Institute, EDF, Musée Electropolis

Photos: Google Cultural Institute,

Date de première publication: 06/03/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Programmation artistique, réalité virtuelle et web série … EDF raconte l’odyssée électrique de manière originale

Soutenu par EDF, le Musée Electropolis de Mulhouse se modernise et débarque sur YouTube

Google Arts & Culture ouvre une première version virtuelle du musée national du Brésil, ravagé par les incendies

’autres institutions culturelles, offre une exposition virtuelle sur Vermeer, en réalité augmentée

Avec sa nouvelle API Collection, le Met Museum intensifie sa politique Open Content et consolide sa relation avec Google

Laisser un commentaire