Le Grand Palais propose une exposition immersive dans l’univers de Wim Wenders

Du 18 au 22 avril 2019, Wim Wenders présente chaque soir un « Objet Plastique Non Identifié », installation monumentale cinématographique conçue à partir de sa filmographie, projetée sur la structure intérieure de la Nef du Grand Palais.

Ni œuvre d’art vidéo, ni film d’artiste, cette création visuelle filmique constitue une proposition originale et spectaculaire d’« exposer » le cinéma de Wim Wenders comme un objet d’abord et avant tout artistique – au sens où Henri Langlois parlait du cinéma  « comme un art plastique et non un art dramatique ».

Le ressort plastique du cinéma, c’est sans doute le montage. L’œuvre unique que Wim Wenders crée pour cet événement est ainsi un montage inédit à partir d’images de ses propres films, affranchi de toute trame narrative, et concentré sur l’esthétique de l’artiste.

A l’écran blanc d’une salle de cinéma se substitue l’architecture grandiose de la Nef du Grand Palais.

Comme l’annonce la RMN-GP, producteur de cette nouvelle exposition immersive « regarder le cinéma ne sera plus une expérience frontale mais immersive ».

Un kaléïdoscope cinématographique

Au cours de ces soirées exceptionnelles, les visiteurs déambulent dans la Nef et contemplent les images de Wim Wenders projetées en taille monumentale par un dispositif technologique de projection « mapping », constitué de 12 projecteurs 4K (ultra-haute définition), recouvrant ainsi une grande partie de l’architecture de la Nef (sur toute sa largeur à 270 degrés). Un dispositif unique en Europe, conçu et breveté par l’atelier ATHEM, scénographe de l’événement.

« Un kaléïdoscope cinématographique permet au spectateur de s’immerger et de contempler d’une nouvelle manière l’univers visuel d’un des plus grands cinéastes contemporains, au langage poétique et universel » explique la RMN-GP.

Les fils conducteurs thématiques de cette installation cinématographique projetée en boucle sur une musique choisie par l’artiste, sont « le mouvement » et  « la recherche du sens perdu ».

Tout le cinéma de Wim Wenders repose stylistiquement sur le mouvement. Personnages et caméra sont toujours et essentiellement sur la route, en voyage, bourlinguant, traversant paysages et destins, errant parfois. Profondément européen, Wim Wenders inclut dans cette expérience artistique une réflexion sur les frontières et la liberté de mouvement, thèmes qui préoccupent les Européens en ce moment.

Le film projeté est à la fois une oeuvre inédite, parce que fondée sur un montage original, et aussi une occasion de retrouver, surgissant comme des vagues de souvenirs, les images des oeuvres phares de l’oeuvre de Wim Wenders, de Alice dans les villes aux Ailes du désir.

Onirique et esthétique, cette expérience artistique poétique est une façon pour le visiteur de venir “habiter” dans le cinéma de Wim Wenders le temps d’une promenade dans les 13 500 m2 de la Nef du Grand Palais.

Cette exposition installation est une coproduction entre la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et la Wim Wenders Foundation, avec le soutien de Blain|Southern. L’atelier ATHEM est mécène et scénographe de l’événement.

Réalisation : Wim Wenders
Commissariat : Jérôme Neutres
Scénographie : ATHEM

Informations pratiques:

Exposition gratuite, ouverte de 21h à minuit.

Du 18 au 22 avril 2019

SOURCE: RMN-GP

Photos: RMN-GP

Date de première publication: 16/04/2019

RMN-GP est membre du CLIC France

Le musée Dali de Floride prévoit une expansion à 38 millions de dollars, incluant un espace d’exposition numérique

La nouvelle expérience immersive Meet Vincent Van Gogh voyagera prochainement à Barcelone et à Séoul

Fresques de Michel-Ange: de la Chapelle Sixtine à l’exposition immersive d’Amsterdam

A Tokyo et Paris, les 2 nouveaux lieux dédiés à l’art numérique ont franchi le cap du million de visiteurs et préparent leur expansion

Laisser un commentaire