Le Mobilier national valorise sa collection sur une nouvelle plateforme web MN/Lab

Le 3 avril 2019, le Mobilier national a annoncé la mise à disposition de sa collection sur une nouvelle plateforme numérique MN/Lab. Pour la première fois, la collection unique au monde d’un Garde-Meuble d’exception est donc accessible gratuitement, sur internet, smartphone et tablette, via une plateforme conçue en open source. 

Photo: isabelle bideau – Mobilier national

Construite sur un socle technologique performant et pérenne, en open-source, cette plate-forme dispose d’un grand potentiel de mutualisation puisqu’elle est réutilisable par d’autres institutions désireuses de mettre en ligne leurs collections. L’utilisation des images de la collection est réservée à un usage personnel.

Conformément à la loi pour une République numérique, cet outil met à disposition de manière libre les données publiques du Mobilier national soit 78 000 notices d’objets et 25 000 photographies.

Le moteur de recherche du site de la collection permet une exploration par différentes entrées : type d’objet, auteur, époque, manufacture, style, matière, dimension.

 


Photo: Réserve Perret © Mobilier national, Thibaut Chapotot

Mieux accomplir sa mission de valorisation

Photo: © Mobilier national, Didier Herman

Le Mobilier national est une institution qui a pour mission d’assurer la conservation, la préservation et la restauration d’objets et mobiliers issue des achats et commandes pour décorer les demeures royales et impériales et palais officiels de la République. Le fond de la collection se compose de plus 130.000 objets mobiliers ou textiles. Les services du Mobilier national et des manufactures nationales incarnent le prestige et l’excellence du savoir faire à la française.

La plateforme se veut un outil de diffusion mais également de documentation, destiné notamment aux chercheurs, scientifiques,  historiens, élèves et étudiants.

 

Une démarche originale 

Ce projet de numérisation et de mise en ligne, s’inscrit dans le cadre du programme des Entrepreneurs d’Intérêt Général (EIG), lancé par le Président de la République en 2016. A savoir, constituer chaque année une équipe de du numérique pour relever des défis d’intérêt général portés par les administrations pendant 10 mois.

Dès mars 2018, 2 entrepreneurs d’intérêt général ont ainsi été accueillis en résidence : Ned
Baldessin, développeur et Laurie Chapotte designer.

Fauteuil, Empire (1804-1815)
Photo:: © Isabelle Bideau, Mobilier national

Le Mobilier national a pu concevoir, dans une approche innovante alliant design et numérique, un outil de diffusion de ses collections. La plate-forme construite en méthode agile dans une approche utilisateur
est adaptée aux besoins de tous les usagers tels que les chercheurs, historiens, élèves ou étudiants. Elle est consultable non seulement sur internet mais aussi tablette et smartphone.

Une plateforme qui s’enrichira progressivement 

Lors de sa présentation, le directeur du Mobilier national a précisé que cette plateforme numérique sera enrichie progressivement.

Photo: isabelle bideau – Mobilier national

Comme l’explique l’institution, « Cette initiative se poursuivra jusqu’en octobre 2019 afin d’augmenter les fonctionnalités de ce nouvel outil et de mettre en valeur, à travers les collections du Mobilier national, les savoir-faire qui y sont associés : métiers d’art, matériaux, techniques, outils … Il s’agira de révéler à travers les collections du Mobilier national, tout l’écosystème des métiers d’art. »

Accès aux collections du Mobilier national : collection.mobiliernational.culture.gouv.fr

SOURCE: Mobilier national

Photos: Mobilier national

Date de première publication: 05/04/2019

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Dans sa bibliothèque numérique Gallica, la BNF met en ligne mille dessins de Georges Wolinski

Les archives de Bordeaux ont numérisé et mis en ligne 200 000 pages des registres d’état civil

La bibliothèque numérique enrichie France – Brésil rejoint la collection « Patrimoines partagés » de la BnF

Laisser un commentaire