« Mon musée imaginaire » de Paul Veyne : une version numérique plus riche et moins chère

La version numérique de « Mon musée imaginaire ou les chefs d’œuvre de la peinture italienne » (Albin Michel) de l’historien Paul Veyne est disponible depuis le 3 novembre sur iBookstore. Son prix : 9.99 euros puis 14,99 euros (en janvier) soit deux fois moins que son double version papier. Et pourtant, la version numérique est non seulement le plus économique mais également l’édition la plus riche…

Sur le clip de présentation, l’historien spécialiste de l’Antiquité romaine Paul Veyne le présente comme le premier livre d’art numérique au monde. A en croire le professeur honoraire du collège de France, cette nouvelle édition ebook ne présente que des avantages : elle permet de zoomer sur les tableaux et ainsi de découvrir dans les moindres recoins les chefs d’œuvre de la peinture italienne mais également d’écouter des commentaires audio.

225 chefs d’oeuvres et 40 coups de cœur commentés

Parmi les 225 chefs d’oeuvres sélectionnés par Paul Veyne, 40 sont des coups de cœur. Ces derniers font d’ailleurs l’objet de commentaires enregistrés pour France Inter également offerts dans la version numérique. Autres atouts de l’ebook : son poids, (cette « bible » ne pèse que 200 à 300 grammes) et son prix, 14,99 euros (donc deux fois moins cher que son équivalent papier). Albin Michel propose d’ailleurs un  prix de lancement de 9,99 € jusqu’au 10 janvier 2013.

Un vrai livre enrichi

Ce livre peut être téléchargé sur votre iPhone, iPad ou iPod touch avec iBooks, et via iTunes.

Avec ses nombreuses fonctionnalités, il offre une expérience réellement inédite :
– plus de 255 chefs d’œuvre de la peinture italienne
– « zoom intuitif » pour découvrir les détails des plus grandes fresques.
– 40 témoignages audio passionnants de Paul Veyne, mis en musique par France Inter, partenaire de l’ouvrage.
– un moteur de recherche inédit affichant les œuvres par ville, musée ou artiste.

Albin Michel a sollicité IGS-CP Neolibris, l’entreprise de prépresse et studio de création qui a réalisé la photogravure du livre papier. IGS-CP Neolibris dispose depuis 2007 d’une cellule de R&D dédié au numérique et avait déjà produit un autre livre enrichi d’Albin Michel, De Gaulle et les Français libres, incluant des sons et des extraits de documentaire. Le développeur a utilisé le format ePub3, qui permet d’intégrer à un livre électronique des contenus multimédias (sons, vidéos). Il s’agit d’un format libre et ouvert, et non pas propre à Apple. « L’objectif était de créer un livre interopérable, indique Cyril Béchemin de la société IGS, mais nous avons développé le livre pour iBooks car pour l’heure c’est le lecteur qui a les fonctionnalités les plus évoluées. »

Bons échos de la presse et des acheteurs

Quelques jours après sa sortie, la version numérique du musée imaginaire fait l’objet de bons commentaires sur l’AppStore et dans la presse.

. Commentaires des acheteurs : « Quelle merveille ! », « Quel plaisir d écouter Paul Veyne parler de ces magnifiques chefs d œuvre. Navigation fluide, dynamie très fonctionnelle. Un régal. », « Surprenant, Cet ouvrage est vraiment surprenant, véritable chef d’œuvre, bravo à l’éditeur qui à plus d’un tour dans son sac ! », « Intéressant. « On pour agrandir les tableaux et en apprécier tous les détails. »

. Commentaires du site idboox.com « Mon musée imaginaire est l’illustration de la manière dont un livre d’art imprimé sur papier peut prendre vie autrement en numérique. Cette promenade dans les chefs-d’œuvre de la peinture italienne à la lumière de l’Histoire sainte et de l’Antiquité romaine prend une toute autre dimension sur iPad et iPhone. Ce livre plaira aux historiens, aux passionnés d’Art et de culture, à toutes les personnes qui voyagent. Cet ouvrage numérique est à lire, à découvrir à toucher, plaisir intense de la culture et de la peinture magnifiée sur écran. »

. Commentaires de Sciences et Avenir « A l’origine, c’est un pavé de 500 pages de 18 cm sur 24 cm. Désormais, c’est aussi un programme de  350 Mo téléchargeable sur tablette numérique et smartphone. Ce beau livre  succès de librairie est devenu au début du mois le premier projet français de livre d’art enrichi, avec développements et options spécifiques pour tablette iPad, lisible avec la version 3 du logiciel iBooks d’Apple. »

Complémentarité avec le papier

Comme l’écrit Sciences et Avenir, « quant à ceux qui parlent à P. Veyne du plaisir du livre papier, de son odeur et de la sensualité du tourné de page, l’auteur réplique : Ce sont des arguments de vieux crabe, ils n’ont qu’à en revenir aux carrioles à chevaux ! « .

Et les amateurs de papier seront rassurés, Albin Michel réédite en parallèle « Mon musée imaginaire » en version broché après avoir écoulé les 25.000 exemplaires de la première impression.

Interview de Paul Veyne par Aurélie Sfez sur France Inter

Caractéristiques techniques (iTunes)

• 9,99 €
• Disponible sur iPhone, iPad et iPod touch.
• Catégorie : Art et architecture
• Sortie : 3 nov. 2012
• Éditeur : Editions Albin Michel
• Taille : 337 pages / Plus de 350 illustrations
• Langue : Français
• Configuration requise : Ce livre nécessite iBooks 3.0 ou une version ultérieure ainsi qu’iOS 4.3 ou version ultérieure. Les livres ne peuvent être affichés qu’avec iBooks sur un iPad, iPhone (3G ou version ultérieure), ou iPod touch (2e génération ou version ultérieure).

Sources: Albin Michel, iTunes

SUR LE SITE DU CLIC:

L’e-publishing culturel « production, environnement juridique, distribution et modèles économiques »

Cleaning Mona Lisa : l’iBook offre une beauté à l’oeuvre de Leonard de Vinci

Les éditions du Louvre et Gallimard développent une application iPad pour les 4-7 ans

Le musée privé d’Art Spiegelman sur tablette, par la Cité de la BD d’Angoulême

EN SAVOIR PLUS SUR L’E-EDITION:

. « Réanchanter la lecture numérique »

. « ebook, livre, application: quelle différence »

Laisser un commentaire