Le Mundaneum de Mons se dévoile sur tablette avec un serious game gélocalisé

A l’approche des fêtes de Noël, le Mundaneum de Mons et et la société montoise Fishing Cactus ont présenté le jeudi 11 décembre 2015 un tout nouveau jeu trilingue sur tablette. « Mundaneum Web 1895 » est un serious game, utilisant la géolocalisation, qui permet au visiteur de résoudre des énigmes via des petits jeux, tout en accédant à des contenus sur l’histoire de l’institution depuis sa création en 1895.

(c) federation-wallonie-bruxelles.be
(c) federation-wallonie-bruxelles.be

Mundaneum, imaginé au XIXe siècle par Paul Otlet et Henri La Fontaine, visait à rassembler et classer les savoirs. Ignorée pendant des années, cette préfiguration du Web et de Wikipédia a fait l’objet d’une vaste rénovation et a été réouvert en juin 2015 dans le cadre de Mons, capitale européenne de la Culture 2015. Ironie de l’histoire, l’«ancêtre de Google», comme on a baptisé le Mundaneum et ses millions de fiches en papier, est maintenant installé à quelques kilomètres du dernier Data Center du géant américain. Concours de circonstances, les deux lieux ont été inaugurés à quelques jours d’intervalles, près d’un siècle après l’ouverture du Mundaneum.

La filiation entre le Mundaneum et Google a été imaginé en 1964, par un jeune chercheur australien, Boyd Rayward, qui avait découvert les restes du Mundaneum conservés à l’Institut d’anatomie de Bruxelles. En 2014, Cataloging the World, une biographie de son cofondateur Paul Otlet, a été publiée par le collaborateur du New York Times Alex Wright, qui relie nettement le Web et le Mundaneum. Vinton Cerf, inventeur du protocole TCP/IP, ancêtre du web, a même déclaré: « l’idée de l’Internet est née en Belgique ». Le magazine américain Wired a classé le Mundaneum comme l’un des 100 lieux les plus geek sur la planète, tandis que l’Unesco l’a inscrit, en juin 2013, au registre Mémoire du monde.

1895 – 2015

Paul Otlet et Henri La Fontaine, respectivement avocat et Prix Nobel de la paix 1913, ont décidé de recenser et compiler la connaissance humaine en un seul lieu. A partir de 1895, ces passionnés de bibliographie créent l’Office international de bibliographie (OIB) qui rassemble une bibliographie des publications de tous les temps, prolongé par une bibliothèque et un centre de documentation universel. En 1920 est inauguré le Palais mondial-Mundaneum sur l’esplanade du Cinquantenaire à Bruxelles. A partir de 1910, Paul Otlet, également architecte éclairé, rêve de concevoir une Cité mondiale, vue comme la capitale intellectuelle et morale de l’humanité. Il imagine même les nouveaux outils de diffusion du savoir et de la connaissance.

Paul Otlet a notamment écrit, dans son Traité de documentation, le livre sur le livre, paru en 1934: « Ici, l’espace de travail n’est plus encombré de livres. A leur place, un écran et un téléphone à portée de main… De là, la page à lire pour connaître la réponse à la question posée par téléphone est conçue pour apparaître sur l’écran ».

Espace d'accueil du Mundaneum (c) Le Mundaneum / Roger Milutin
Espace d’accueil du Mundaneum (c) Le Mundaneum / Roger Milutin

Mundaneum 3.0

Après une longue période de réhabilitation, puis de rénovation, le Mundaneum version 3.0 a vu le jour en juin 2015, avec l’ambition de faire la synthèse entre le patrimonial et la culture numérique. Les 6 kilomètres d’archives ont été installés en sous-sol, sous la cour, entre le bâtiment administratif et le lieu d’exposition. Elles abritent notamment 55 000 plaques de verre, des collections recherchées sur l’anarchisme, le pacifisme ou le féminisme, ces deux derniers sujets intéressant particulièrement Henri La Fontaine.

Le nouveau Mundaneum inclut également désormais un espace éducatif, un lieu de débat (Utopia) où se dérouleront notamment chaque mois « une pause café avec un intervenant du numérique », des mises en test d’applications, et des conférences sur la transformation numérique et un espace restauration «circuits courts». Le Mundaneum est également un espace d’exposition, avec pour commencer « Mapping Knowledge », de juin 2015 au 29 mai 2016. Il s’agit d’un voyage au cœur de l’information, augmenté de la technologie d’aujourd’hui et de la participation d’artistes contemporains.

Totalement rénové et modernisé, le Mundaneum est maintenant parfaitement inséré dans le «kilomètre culturel» montois, à quelques mètres d’un futur incubateur d’entreprises IDEA basé sur les industries créatives (qui devrait ouvrir en janvier 2016).

(c) Twitter
(c) Twitter

Le serious game Mundaneum Web 1895

« Mundaneum Web 1895 », annoncé en juin 2015 et lancé en décembre 2015, est un parcours trilingue (néerlandais, français et anglais) géolocalisé dans le musée, parsemé de petits jeux et d’épreuves. Grace à ce jeu, les visiteurs gamers investissent de manière ludique le Mundaneum et en découvent les richesses.

Comme l’expliquer le musée sur son site web: « Ces épreuves ludiques et instructives permettent d’en apprendre toujours un peu plus sur les fondateurs du Mundaneum Paul Otlet et Henri La Fontaine, et leur projet fou : rassembler tout le savoir du monde. Une vision globale symbolisée par le dernier niveau du jeu, qui rassemble, pour les esprits plus compétitifs, tous les scores des joueurs et représente leur ville d’origine sur un globe terrestre ».

mundaneum jeu appli ergonomie

Pour apprendre le principe de la CDU, classification décimale universelle, ou de la RBU, répertoire bibliographique universel, une tablette permet d’arpenter les allées et rayons du Mundaneum en cherchant les indices qui permettent de devenir un as de la classification. Ce serious game est adapté à tous les âges. En famille ou en atelier scolaire, les jeunes dès dix ans peuvent enfin trouver passionnant d’assembler des puzzles digitaux. Quant aux ados et aux étudiants, le serious game les incite à reconstituer le mode de classement des 12 millions de fiches qui dorment dans leurs tiroirs, classés universellement… et trouveront l’information de fond sur le sujet.

La sociét montoise Fishing Cactus, spécialisée dans le serious game a développé le graphisme et les interfaces logicielles de ce nouveau jeu vidéo interactif géolocalisé.

Trailer vidéo du jeu:

mundaneum appli jeu flyer_fc-212x300Le joueur est guidé par un avatar, inspiré de Paul Otlet, le co-fondateur du Mundaneum, qui accueille le visiteur dès que celui-ci reçoit une tablette à son arrivée.

 » On les invite à trouver des zones dans le musée dans lesquelles des interactions seront possibles, explique à la RTBF Laurent Grumiaux, directeur commercial de Fishing Cactus. Cela donne un petit parcours assez éclaté où ils peuvent visiter une vingtaine de zones du musée, et avoir en parallèle des petits jeux à réaliser. Cela permet de connecter le musée physique avec la visite virtuelle.  Les jeux sont relativement simples, continue Laurent Grumiaux . Il y a un jeu avec des puzzles : il faut retrouver des lieux du musée sur base d’images. Une fois qu’on est dans la bonne zone, ces images se découpent devant nos yeux et il faut les remettre dans le bon ordre. Une fois le puzzle réussi, le visiteur reçoit une série d’informations au sujet de l’image« .

Il y a également le jeu lié à la CDU : sur base d’un mot, le visiteur doit retrouver la combinaison CDU correspondante. Enfin, le jeu du téléphone arabe propose une phrase au visiteur qui lui apprend quelque chose sur le musée. Deux minutes plus tard, il doit retranscrire cette phrase. Le visiteur suivant recevra la phrase retranscrite, etc… Chaque fois qu’un jeu est réussi, le visiteur peut passer à l’étape suivante vers un autre endroit du musée.

Grace à la géolocalisation indoor, les visiteurs joueurs évoluent dans le jeu en positionnant la tablette dans les différentes zones du musée. Le personnage de Paul Oltet attribue des points au gré des bonnes réponses, fournies à temps.

Dans la version actuelle du jeu, déjà testée auprès du public, Mundaneum Web 1895, en conception depuis 2012, fonctionne à partir de cinq fiches à retrouver dans les tiroirs, triées selon la CDU. Elles concernent : le droit pénal, les infestations pathologiques, une exposition internationale d’électricité, le salaire et l’épargne de la femme mariée et les tests mentaux chez les enfants. Le jeu devrait s’enrichir de nouvelles fiches.

« Rien que le travail numérique sur ces cinq domaines diversifiés, nous a amenés à un travail de conception numérique considérable » expliquent au quotidien Le Soir, les concepteurs du jeu, Alexandre Wyns et Laurent Grumiaux.

Un écran couplé à un capteur des mouvements des bras de l’utilisateur permet de faire tourner la terre, de zoomer sur la planète… et de voir les liens virtuels que les utilisateurs auront tracés entre leurs villes d’origine respectives.

Avec ce nouveau concept, le musée espère attirer les plus jeunes. C’est une manière ludique de découvrir le Mundaneum, mais avec un contenu qui joue un role central important dans l’expérience.

« Nous avons voulu donner autant d’importance au côté ludique qu’à la partie apprentissage, explique à la RTBF Alexandre Wyns, game-designer et chef de projet chez Fishing Cactus. On a donc des petits jeux facilement accessibles qui, quand on y joue, donnent accès à toute une série d’informations (schémas, textes, photos…) qui permettent d’en apprendre beaucoup sur le Mundaneum« .

Le soutien de la région Wallonne

« Mundaneum Web 1895 » a été rendu possible grâce au partenariat entre le Mundaneum, la société de production monsoise Fishing Cactus, Amoobi, l’institut Numédiart de l’Umons, le département OPERA de l’ULB, dans le cadre du programme européen GreenTIC et du projet JIRA (jeu indoor en réalité augmenté), de la Région wallonne, doté d’un budget global de 700.000 euros.

Le Mundaneum propose 24 tablettes, accessibles gratuitement jusqu’à la fin de 2015, moyennant paiement du droit d’entrée par groupe scolaire ou individuel. A terme, le musée ambitionne d’en proposer 50. Leur interactivité est possible grâce à 24 bornes disséminées dans le musée.

« Ce serious game est transposable à d’autres musées qui seraient demandeurs d’un jouet similaire adapté » expliquent ses créateurs qui annoncent avoir déjà des contacts dans ce sens.

En 2012, Fishing Cactus avait déjà réalisé un jeu à l’occasion de l’exposition Mundaeum Renaissance en

Trailer video du jeu Mundaneum Renaissance:

Le Mundaneum peut également être visité à distance par une visite virtuelle en photo 360°, disponible sur le site web du musée.

Mundaneum Centre d’archives de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 76, rue de Nimy, à Mons (Belgique).

www.mundaneum.org

SOURCES: Le Soir, RTBF, laprovince.be

Date de première publication: 12/12/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec 4 nouveaux lieux déjà ouverts, Mons veut devenir une métropole muséale européenne

2nd Forum régional Nord « Musées et patrimoine à l’heure numérique » au Louvre Lens : compte-rendu et enregistrements audio

Au musée des Beaux-Arts de Mons, le public compose des vers numériques avec les objets de la Grande Guerre

. Exposition «2050, une brève histoire de l’avenir» aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique: une statuette en 3D, une appli et un photomaton

Numeriques.be : la Belgique met son patrimoine culturel en ligne

Laisser un commentaire

Club Innovation et Culture France

Bonjour

A l’occasion de ses 10 ans, le CLIC France vous propose une nouvelle version de son site web.

Celui-ci sera prochainement enrichi de nouveaux contenus et services.

Si vous souhaitez être tenu informé de l’actualité du CLIC France et des futures évolutions de son site web, nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter.

L’équipe du CLIC France