Les musées de Normandie et la Fabrique de patrimoines diffusent les collections en ligne de 59 établissements

Depuis le 9 septembre 2019, près de 70 000 objets et œuvres issus des collections des musées
normands sont accessibles gratuitement en ligne. 59 établissements, membres du Réseau des
musées de Normandie, ont décidé de mettre en ligne leurs collections dans un désir de diffusion et
de partage des données. S’appuyant sur la mutualisation territoriale, l’éducation artistique et l’open content, cette initiative régionale est une première en France.

Depuis 2017, le Réseau des musées, pôle de l’EPCC La Fabrique de patrimoines en Normandie a mis en œuvre ce projet, de sa conception à la mise en ligne du site Internet. Elle en assurera
également le suivi et l’évolution. En effet, les musées normands seront de plus en plus nombreux à y
participer.

« Puissant moteur de recherche, jeux, galeries thématiques, participation à l’identification d’œuvres et objets : à chacun sa manière de découvrir les collections en ligne ! Ainsi, les multiples richesses de notre patrimoine de proximité, conservé, étudié et animé par les musées de Normandie, sont maintenant à portée de clics. Ce site ergonomique, offrant une navigation souple et adaptée, répond aux besoins des
internautes d’aujourd’hui. Parmi ses nombreuses fonctionnalités : partage sur les réseaux sociaux, compte personnel, création de ressources, espace pour les enseignants » explique La Fabrique de patrimoines en Normandie dans son communiqué de presse.

Le site collections.musees-normandie.fr. s’adresse au public le plus large, curieux de patrimoine, chercheurs, enseignants et élèves.

Ce projet est soutenu par la région Normandie et le ministère de la Culture dans le cadre de l’aide à l’éducation artistique et culturelle. De nombreux outils et ressources y sont à la disposition du monde de l’éducation.

Un portail des collections des musées

Le projet de portail des collections de plus de 50 musées a été porté par l’équipe du Réseau des
musées de Normandie. Ce réseau, créé en 2003 dans l’ancienne région Basse-Normandie, regroupe
aujourd’hui plus de 110 musées sur l’ensemble du territoire de Normandie.

Ses principaux objectifs sont de faire connaître et de valoriser le patrimoine régional grâce à la coopération culturelle et à la mutualisation. Ce réseau constitue l’un des pôles de la Fabrique de patrimoines en Normandie, Établissement Public de Coopération Culturelle. Créé en 2014, sous la tutelle de la Région Normandie et de l’État, l’établissement développe des missions en matière de patrimoine culturel, au service du territoire.

Le Réseau ne cesse de se développer: douze nouveaux musées ont été accueillis en 2018.

Aussi est-il important que ce site Internet puisse accueillir de nouvelles structures et leurs données. Les principes guidant à la création de ce portail proviennent de la volonté d’ouverture et de diffusion des collections, exprimée par les musées-mêmes comme acteurs territoriaux incontournables de la connaissance.

Pourquoi mettre en ligne les collections ? 

La mise en ligne des collections participe à diffuser, le plus largement possible, la connaissance et la richesse patrimoniale normande, souvent méconnue, et à éveiller la curiosité de chacun. Elle répond à de nombreux enjeux.

. Pour les équipes des musées. Elle permet une meilleure interconnaissance entre les musées, pivot de la coopération chère au Réseau des musées de Normandie. Le portail est aussi un outil support pour le développement de documents et d’actions de médiation autour des collections.

. Pour les chercheurs et étudiants. Le portail est un outil-ressource permettant d’effectuer des recherches documentaires précises. Il donne accès, entre autres, à des informations issues des équipes des musées, sur des œuvres exposées ou non.

. Pour les enseignants. C’est un outil attrayant de ressources iconographiques, documentaires, pédagogiques, sur lequel travailler avec les élèves sur le patrimoine culturel régional, de
proximité ou d’un peu plus loin.

. Pour un public d’internautes curieux, normands ou d’ailleurs. Il offre une navigation agréable à travers les collections des musées normands, une première découverte à distance, hors les murs physiques du musée pour les personnes ne pouvant être mobiles ou incitant à la visite des musées de territoire.

« Ainsi, la mise en ligne des collections permet un partage, une plus grande appropriation des objets et une proximité accrue entre les utilisateurs du portail des collections et les professionnels des musées ».

Concevoir un portail de collections

Depuis 2007, le Réseau des musées de Normandie encourage et accompagne les musées à inventorier et
numériser leurs collections. Une base de données mutualisée a été créée, utilisée aujourd’hui par les
professionnels d’une cinquantaine de musées.

Une première interface publique, lancée en 2012, donnait accès en ligne aux objets issus de cette base de
données mutualisée pour les musées de l’Orne, du Calvados et de la Manche. Or, en 2016, la fusion des régions a induit un territoire plus important couvert par le Réseau des musées.

Il convenait donc de concevoir un nouvel outil adapté à ce changement. Ce travail a débuté, en mai 2017,
par une phase de consultation des musées normands sur leurs attentes par rapport à un projet de mise en ligne plus large des collections.

« Aujourd’hui le nouveau site Internet assume entièrement sa vocation de diffusion et valorisation des collections régionales : il permet de présenter des données de l’ensemble du territoire normand, issues de différents outils de gestion documentaire. Aussi, il participe activement à renforcer la coopération entre les membres du Réseau des musées de Normandie » explique le réseau.

Un outil pensé pour ses utilisateurs

Dans un objectif de diffusion des collections normandes la plus large possible, le portail cherche à correspondre aux attentes des différents publics. Pour ce faire, le site propose de nombreuses fonctionnalités.

. Le nouveau portail est responsive afin d’assurer la navigation sur les tablettes et les téléphones mobiles.

. Il est conforme aux normes définies par les documents de référence de l’administration électronique du site http://references.modernisation.gouv.fr/.

. Il est accessible aux personnes en situation de handicap visuel avec notamment une icône pour passer à un mode « Malvoyant » : la taille des caractères et le contraste des couleurs augmentent alors.

La navigation sur le portail se veut intuitive, facile et souple, pour permettre à l’internaute de se concentrer sur la recherche et la découverte des collections.

Explorer les collections

De nombreuses portes d’entrée s’offrent aux internautes dès la page d’accueil pour découvrir le portail, comme :
– des suggestions d’objets (Regards sur les collections),
– une carte de la Normandie permettant une recherche géographique des collections : le patrimoine de proximité normand est au plus près des internautes.

Les possibilités offertes en termes de recherche avancée sur le portail sont étendues. Des filtres permettent d’affiner la recherche (musée, domaine, auteur, etc.). L’internaute arrive alors sur une notice, c’est-à-dire la « carte d’identité » de l’objet qui peut être illustrée : il a accès à des informations renseignées par les équipes des musées.

Comme le portail a été pensé pour valoriser les images du patrimoine régional, il dispose d’une visionneuse performante permettant de zoomer sur les détails d’une image et d’accéder aux autres visuels de l’objet, par exemple le dos d’une statue, le verso d’une toile, ce qui donne des renseignements complémentaires sur l’objet et son histoire.

Les galeries, parcours thématiques alliant textes et images

Grâce aux galeries, le site propose une autre façon de découvrir les collections. Ces parcours relient, au moyen de textes placés en vis-à-vis de leurs images, des objets de collections provenant de tout le territoire normand, proposant ainsi un regard transversal et régional sur une thématique.

Il en existe deux catégories :
– les galeries créées par l’équipe du Réseau et les musées
– les galeries créées par les internautes.

Le choix des licences Creative Commons

Le partage est une des notions fondamentales du portail des collections des musées de Normandie. De nombreuses fonctionnalités le rendent donc possible techniquement : partage et export de listes, d’objets,
impression et téléchargement des informations textuelles et des images, passerelle facilitée pour le
partage sur les réseaux sociaux…

Le Réseau a souhaité aller plus loin pour faciliter les réutilisations légales de ce patrimoine commun
et s’inscrire dans une dynamique de participation à l’ouverture des données (Open Data).

Après avoir interrogé les musées, consulté une juriste et en accord avec le Comité d’orientation du
Réseau, le choix des conditions de diffusion et de réutilisation des données mises en ligne s’est porté sur
des licences Creative Commons.

Le portail des collections des musées de Normandie encourage donc les musées à renseigner les informations nécessaires pour permettre :
la libre réutilisation des données textuelles (licence CC0 pour les notices)
– l’utilisation et le partage à des fins non-commerciales pour les objets et les photographies (licence CC BYNC-SA). Cette licence implique la mention du titulaire des droits (BY), l’interdiction d’utilisation et de
réutilisation à des fins commerciales (NC) et le partage dans les mêmes conditions (SA).

Les internautes sont également invités à créer leur compte personnel. À partir de leur compte personnel, les internautes ont la possibilité d’identifier des objets, d’ajouter des notices en favori ou au sein de listes, de créer et proposer à la publication une galerie…

« Ce portail a le souhait de rendre l’internaute actif et acteur aux côtés de son patrimoine de proximité, par différentes propositions d’action ».

Un utilisateur acteur

Créer et partager sa galerie. Les internautes disposant d’un compte ont la possibilité, à partir de leurs listes, de créer une galerie, c’està-dire éditorialiser un parcours, ajouter en regard des œuvres un texte de commentaire ou d’analyse. 

Chacun peut donc créer sa galerie, uniquement visible sur son compte, du médiateur de musée qui souhaite montrer des œuvres non exposées, au passionné d’un sujet en particulier. L’internaute qui le souhaite peut proposer, à l’équipe de la Fabrique de patrimoines, la publication de sa galerie pour qu’elle soit visible de tous surle portail dans la catégorie « les internautes vous proposent ».

Participez ! Quand l’internaute dialogue avec les collections.

« Les collections des musées concernent notre histoire, nous avons tous quelque chose à en dire ! Spécialiste ou amateur, un internaute peut être en capacité d’apporter un élément pour compléter les informations dont on dispose sur un objet ou une œuvre : son contexte, son utilisation ou encore une personne représentée ».

Le dispositif d’indexation collaborative est accessible en cliquant sur l’onglet « Commentez ! » disposé sur chaque fiche d’objet ou d‘œuvre ; l’internaute connecté à son compte personnel est invité à laisser un commentaire. Le musée détenteur de l’objet est alors averti de la contribution, lui donnant une piste de recherche pour identifier plus précisément l’œuvre. Afin de guider l’internaute sur l’information recherchée, une sélection d’objets est proposée sur la page Participez ! posant les questions « Qui ? », « Quoi ? », « Quand ? », « Où ? ». Cette sélection sera régulièrement renouvelée.

Jouer avec les collections 

À travers le processus de jeu, on découvre différemment les collections. Dans l’onglet À vous de
jouer ! , des œuvres, ou certains de leurs détails, sont mis en valeur au sein de jeux dont l’ambition
varie du ludique au pédagogique. Les enfants y trouveront les classiques jeux des paires et les jeux de 7
familles à imprimer; des quiz thématiques par niveaux permettent de tester ses connaissances ou d’en
acquérir de nouvelles grâce aux réponses détaillées.

Un outil su service de l’éducation

Le portail des collections a reçu le soutien du ministère de la Culture au titre de l’aide à l’éducation
artistique et culturelle (EAC) dont les trois piliers sont l’acquisition de connaissances, la rencontre
avec les œuvres et les professionnels, la pratique artistique. Ce projet souhaite donc s’intégrer dans des
actions éducatives.

Aussi un travail de mise en relation est engagé avec les Académies de Caen et de Rouen. Des rencontres ont eu lieu notamment avec leur direction académique à l’action culturelle (DAAC) afin de relever les besoins des enseignants et de pouvoir leur présenter ce nouvel outil à leur disposition, par le biais de formations ou de forums. De cette réflexion est née la page En classe soulignant le lien à l’EAC.

On y retrouve :
– des galeries fléchées par cycles scolaires, lorsqu’elles s’intègrent aux thématiques et objets
d’étude des programmes scolaires
– des dossiers d’œuvres et pistes pédagogiques
– des exemples de projets portant sur les collections des musées
– des sources d’inspiration sur la réutilisation des informations disponibles sur le portail.

Sur le portail, l’enseignant est invité à devenir acteur en créant ses propres outils, en s’inspirant des
ressources mises à disposition et des collections normandes liées aux thématiques du moment de sa
classe.

L’équipe du Réseau des musées est, bien entendu, à disposition pour former les équipes des
musées et les enseignants par groupe au maniement du portail et aux fonctionnalités du compte. La
présentation du site aux enseignants au sein de l’Académie Normandie a d’ailleurs déjà commencé.

L’enseignant qui a créé son compte dispose de toutes les fonctionnalités du site. Il peut créer un
compte de classe, en communiquant adresse mail et mot de passe à ses élèves. Tous auront donc accès de chez eux aux ressources sélectionnées par l’enseignant au sein de galeries ou de listes.
La création de listes d’objets ou de galeries avec les élèves permet de préparer la visite d’un musée ou d’en
réaliser un carnet de visite ou album des œuvres favorites a posteriori.

Le portail participe également à l’initiation à la recherche documentaire, à la création en arts plastiques à
partir des visuels en ligne, à la découverte par les élèves des ressources culturelles de proximité.

Un projet soutenu par la région et la DRAC

Ce projet a nécessité un budget de près de 54 000 euros TTC en prestation (dont le découpage serait 45 500 euros en développement du produit, 4 300 euros en accompagnement juridique sur les questions de diffusion/réutilisation des contenus publiés et 4 200 euros en prestations graphiques).

A ces charges externes,  il faut ajouter la valorisation du temps de travail de 2 ETP sur une moyenne d’un an et demi.

Le projet est globalement autofinancé par l’EPCC et a bénéficié d’une subvention de 15 000 euros de la DRAC dans le cadre de l’aide à l’éducation artistique et culturelle.

La Fabrique de patrimoines en Normandie, EPCC, est également soutenue par la région et la DRAC.

Le CLIC France aime particulièrement cette initiative régionale, une première en France avec cette envergure qui associe mutualisation territoriale, l’éducation artistique et l’open content. 

SOURCE: Fabrique de patrimoines en Normandie (DP)

PHOTOS: Fabrique de patrimoines en Normandie

Date de première publication: 19/19/2019

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

 

Le Mobilier national valorise sa collection sur une nouvelle plateforme web MN/Lab

La National Gallery of Art de Washington lance NGA Images, une nouvelle bases d’images de sa collection en accès ouvert

Le Cleveland Museum of Art choisit l’Open Access pour la diffusion en ligne des reproductions de plus de 30 000 œuvres d’art de sa collection

Laisser un commentaire