A l’occasion de la Nuit des Musée au Royaume Uni en mai 2014, plusieurs musées sont ainsi entrés en compétition afin de pouvoir accueillir l’œuvre de l’artiste digital Matt Pyke, la « Sculpture Voice ».

Si elle a suscité tant de propositions d’exposition, c’est que l’œuvre ne manque pas d’originalité. Grâce à des microphones et d’énormes projections, la « Sculpture Voice » permet aux visiteurs d’utiliser leur voix pour façonner des sculptures étranges et merveilleuses.

L’installation est structurée de la manière suivante:

. une vidéo projetée sur un mur de la galerie présente la forme d’une sculpture géante

. un microphone est suspendu au milieu de la projection et les visiteurs sont invités à y parler, crier, chanter, ou chuchoter. Leurs voix affectent la sculpture visuelle, en la transformant et la recolorant. L’interaction de l’ensemble des visiteurs donne ainsi une nouvelle apparence à la sculpture, qui change au fil des visites.

Présentation vidéo de la « Voice Sculpture » :

Le vote du public

culture 24 v0_master

Le Musée d’Ecosse, le Musée National du Football, le Musée de Londres et Brunel’s SS Great Britain ont donc sollicité les votes du public afin de pouvoir exposer la « sculpture voice » durant une nuit. Sur son site web, le Musée d’Ecosse (National Museums Scotland) vante ainsi les mérites artistiques des son candidat. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du programme Connect10.

En effet, en Grande-Bretagne,  l’organisation « Culture24 »  propose depuis 2012, à l’occasion de La Nuit européenne des musées,  une compétition artistique intitulée « Connect 10 ». Le projet met en relation 10 artistes (peintres, sculpteurs, photographes, écrivain…) de renommé internationale avec des musées qui entrent en compétition afin de pouvoir accueillir un artiste et son projet. Les internautes et visiteurs votent pour l’artiste dont ils souhaitent pouvoir admirer l’œuvre durant La Nuit européenne des musées. Présentation des 10 artistes en lice pour la nuit des musées 2014.

A la clé pour le vainqueur, la somme de 7 000£ (8 370€) pour financer son projet. Tous les participants remportent également une somme d’argent afin de soutenir d’autres projets lors des Museums at Night: 500£ pour les artistes et 100£ pour les musées.

Afin d’avoir l’opportunité d’accueillir la « Voice Sculpture », le directeur du Musée de Londres , Sharon Ament s’est adressé avec entrain aux Londoniens : «Matt est un artiste britannique incroyablement talentueux, qui sait repousser les limites de l’art numérique. Pouvoir présenter son installation au musée – d’interagissant et réagissant avec nos visiteurs et nos collections – serait le coup ultime. S’il vous plait, votez pour que tout cela devienne réalité 

matt pyke sculpture

C’est finalement le Musée National du Football, situé à Manchester, qui aura la chance de la présenter du 15 au 17 mai prochain.

Matt Pyke est est des fondateurs de l’art digital et du studio Universal Everything, qui « crée un travail artistique vibrant, stimulant les réactions visuelles et amplifiant les émotions ». Titulaire d’une formation en botanique, Matt Pyke travaille dans le Parc National de Peak District. Il est également formé aux techniques d’illustrations, ainsi qu’en design et topographie, ce qui lui permet de réaliser des œuvres plus ou moins complexes à l’aide de moyens divers et variés : la peinture, la sculpture, mais aussi des technologies nouvelles telles que des montages vidéo, imprimante 3D, et écrans tactiles. Afin de pouvoir élaborer des œuvres toujours plus innovantes, Pyke n’hésite pas à s’entourer de professionnels en tout genre : programmateurs, musiciens, ou bien encore chorégraphes.

Son travail a été exposé dans le monde entier, notamment au MOMA à New York, à la  Central Academy of Fine Arts de Pékin, au Garage Centre for Contemporary Culture de Moscou, et à La Gaité Lyrique de Paris.

SOURCES: Culture24

Auteur: Carole Heulin

Date de première publication: 15/02/2014