En 2023, le Science Museum de Londres ouvrira une nouvelle galerie sur le changement climatique

Partager :

Le 19 octobre 2021, moins de 15 jours avant la COP26 de Glasgow, le Science Museum de Londres a officialisé l’ouverture d’une nouvelle galerie historique examinant « comment le monde peut subir la transition énergétique la plus rapide de l’histoire pour freiner le changement climatique ». Cette galerie dont l’inauguration est prévue en 2023, donnera une large place aux expériences numériques et est mécéné par le leader britannique de la production électrique solaire. L’annonce a été faite alors que les délégués se réunissaient pour un Sommet mondial sur l’investissement organisé au musée par le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

La galerie explorera les dernières sciences du climat et la révolution énergétique nécessaire pour réduire la dépendance mondiale aux combustibles fossiles et atteindre les objectifs de Paris visant à limiter le réchauffement climatique à environ 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels.Les visiteurs de la nouvelle galerie verront comment les visualisations de données et les projections futures sont essentielles pour générer des connaissances, éclairer les décisions sur notre mode de vie et stimuler des solutions créatives et innovantes.

« Imaginer notre avenir collectif, comme cette galerie l’encouragera, nous offre à tous un programme d’action puissant » déclare Mary Archer, présidente du Science Museum Group. « Cette galerie adoptera une perspective véritablement mondiale sur le défi le plus urgent au monde. Nous sommes confrontés à une grave menace, mais l’avenir n’est pas prédestiné – il est encore entre nos mains si nous pouvons construire la coalition nécessaire à une action urgente et de grande envergure. »

  • Raconter l’histoire pour préserver l’avenir

La galerie mettra également en lumière des moments du passé où les futurs énergétiques ont été imaginés.

Par exemple, c’est en imaginant un monde alimenté par l’électricité que l’inventeur américain Thomas Edison a créé le premier réseau électrique public au monde en 1882. Des câbles d’alimentation appelés tubes Edison reliaient la première centrale électrique au charbon aux maisons et aux entreprises voisines de Londres. Ce réseau révolutionnaire a établi comment l’électricité est fournie aujourd’hui.

Un tube Edison survivant rare, exposé pour la première fois après avoir récemment rejoint la collection du Science Museum Group, permettra ainsi aux visiteurs de s’émerveiller de cet exploit d’ingénierie lors de l’ouverture de la nouvelle galerie en 2023.

Objets de l’entreprise Edison dans la collection du Science Museum Group

Autre exemple, alors que les inventeurs et les ingénieurs cherchaient à établir les futurs modes de transport au cours des deux cents dernières années, les voitures électriques ont été imaginées à plusieurs reprises. Un des premiers exemples, la cabine électrique Bersey, a été envisagé comme une amélioration des taxis hippomobiles. Conçu par Walter Bersey et construit par la Great Horseless Carriage Company en 1897, il pouvait atteindre 9 mph et couvrir jusqu’à 30 miles.

Bersey electric cab, 1897, conçu par Walter Bersey, directeur général de London Electrical Cab Company). Collection du Science Museum Group

Cependant, ce taxi électrique était une idée en avance sur son temps, avec des pannes et des batteries coûteuses rendant son exploitation peu rentable. Ce n’est qu’au cours des dernières années que le rêve de véhicules électriques produits en série est devenu réalité.

La galerie s’appuiera sur la collection du Science Museum Group et des prêts. Elle déploiera une large gamme de techniques de narration interactives et numériques pour révéler les dernières sciences et explorer les révolutions énergétiques du passé et du futur.

  • Un mécène roi du solaire

Energy Revolution est soutenu par Adani Green Energy, le principal développeur britannique d’énergie solaire qui vise à être la plus grande société de production d’énergie renouvelable au monde d’ici 2030, en tant que bailleur de fonds. La galerie sera d’ailleurs nommée du nom de son mécène: « Energy Revolution: The Adani Green Energy Gallery » (Révolution énergétique : La galerie Adani Energie Verte)

« Nous sommes ravis de soutenir la galerie Energy Revolution , qui explorera comment la société peut alimenter l’avenir grâce à des technologies à faible émission de carbone » a déclaré Gautam Adani, président d’Adani Green Energy. « La révolution des énergies renouvelables pour en arriver là a été remarquable. La puissance illimitée du vent et du soleil est impressionnante et notre capacité à exploiter cette puissance est enfin à notre portée. Il y a tellement à apprendre de l’histoire de ce voyage alors que le monde écrit un avenir plus propre et qui mieux que l’équipe du Science Museum pour décrire cette inspiration ».

  • Les observations d’hier et d’aujourd’hui

« Notre compréhension du changement climatique est fondée sur des projections de la façon dont les systèmes terrestres changeront à l’avenir. Ces projections sont rendues possibles grâce à des observations globales à long terme qui montrent comment notre planète est déjà en train de changer » explique le Science Museum Group.

Une série fondamentale d’observations a ainsi été initiée en 1958 par Charles David Keeling, qui a commencé à mesurer les concentrations de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. L’un des flacons de prélèvement d’air qu’il a utilisé sera exposé dans la nouvelle galerie. Ces mesures se poursuivent dans le monde entier et fournissent des informations cruciales sur l’augmentation incessante du dioxyde de carbone dans notre atmosphère, ce flacon fournit donc un rappel visuel brutal de l’influence humaine sur notre planète.

  • 4 sections thématiques

Révolution énergétique : La galerie Adani Green Energy est développée autour de quatre sections thématiques, chacune offrant un angle différent sur le défi déterminant de ce siècle :

. Alternative Futures utilise des exemples de l’histoire pour scruter les moments où les gens ont imaginé différents types d’avenirs énergétiques – souvent en période de crise – et l’histoire des changements énergétiques qui ont façonné notre monde. Les visions du futur passées nous rappellent que notre système énergétique actuel n’était pas inévitable – et que de nombreux futurs étaient possibles.

. Future Planet examine les projections actuelles du futur environnemental, en examinant comment les climatologues utilisent des modèles climatiques complexes pour comprendre les systèmes de la Terre, et ce qu’ils nous disent sur l’ampleur et la nature des futurs impacts climatiques.

. Future Energy and Power se concentre sur les technologies susceptibles de soutenir une transition mondiale vers un avenir à faible émission de carbone et explore comment les trajectoires de changement sont influencées par des facteurs géographiques, sociaux et politiques locaux.

. Dans Future Living, la nouvelle galerie examine comment la vie de chacun est liée aux systèmes énergétiques qui déterminent notre façon de vivre, de travailler et de nous déplacer. Cette section explore la capacité des gens à influencer notre avenir énergétique et la perspective d’une « transition énergétique juste » qui permette de meilleurs niveaux de vie dans les pays en développement.

En 2023, la nouvelle galerie remplacera Atmosphere, qui a accueilli plus de six millions de visiteurs depuis son ouverture il y a dix ans.

La nouvelle galerie s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale du Science Museum Group en faveur de l’environnement et de l’écologie. (ARTICLE CLIC: Le Science Museum Group se fixe l’objectif zéro émission d’ici 2033 et intensifie sa programmation sur la crise climatique)

Energy Revolution: The Adani Green Energy Gallery Galerie
Galerie interactive gratuite, ouverture 2023
sciencemuseum.org.uk/energy-revolution

SOURCE: Science Museum Group

PHOTOS: Science Museum Group

PHOTO du carousel: Flacon de prélèvement d’air original utilisé par Charles David Keeling dans le cadre de ses expériences pionnières de mesure du CO2 Collection du Science Museum Group

Date de première publication: 23/10/2021

Partager :

Leave a Comment