Les musées américains invités à déclarer leur impact carbone dans le cadre d’un inventaire national

Partager :
Temps de lecture : 4 min

Dans le cadre du projet Carbon Inventory Project (CIP), Environment and Culture Partners, une  organisation à but non lucratif dédiée à la stratégie environnementale du secteur culturel, invite les institutions culturelles américaines à déclarer leur impact carbone. Certaines d’entre elles pourront également accéder à du soutien pour mieux évaluer, comprendre et maitriser leur consommation d’énergie.

En rejoignant cette initiative, les organisations pourront “aider le secteur culturel américain à mieux comprendre sa consommation d’énergie et soutenir son engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre”.

  • Maitriser la consommation d’énergie des lieux culturels

Avec ce projet Carbon Inventory Project, l’organisation à but non lucratif Environment and Culture Partners souhaite mettre l’accent sur l’une des principales sources d’émissions de carbone : la consommation d’énergie dans les bâtiments.

La consommation d’énergie des bâtiments est l’une des plus grandes sources d’émissions de carbone dans le monde, avec environ 40 % des émissions totales, et les institutions culturelles ne font pas exception. Les bâtiments qui abritent votre musée, zoo, aquarium, jardin, centre des sciences ou site historique utilisent une énergie importante pour éclairer les galeries, gérer les contrôles environnementaux des collections et alimenter les magasins, cafés, bureaux et espaces événementiels. Avec cette consommation d’énergie multipliée dans environ trente-cinq mille musées aux États-Unis, vous pouvez imaginer l’ampleur de l’impact carbone de notre secteur. Mais au-delà de cette idée générale de l’échelle, on ne sait pas exactement quel est le chiffre. Heureusement, nous sommes sur le point de savoir si vous nous aiderez. Avec le projet CIP, les musées peuvent facilement mesurer leur consommation d’énergie et bénéficier d’une meilleure compréhension de l’efficacité de leur site. Cela peut également permettre d’identifier les opportunités d’économiser de l’argent, aider à soutenir les demandes de financement et aider à préparer l’organisation aux modifications de la législation. Il existe une énorme opportunité pour le secteur culturel d’entreprendre ainsi une action collective” explique l’organisation Environment & Culture Partners.

  • De nombreux lieux culturels déjà partenaires

De nombreux lieux culturels américains participent déjà au projet CIP : Academy Museum of Motion Pictures, Anchorage Museum, Atlanta History Center, Bernice Pauahi Bishop Museum, Center of Science and Industry (COSI), Chicago Children’s Museum, Children’s Museum of Eau Claire, Children’s Museum of Illinois, Chumash Indian Museum, Cincinnati Art Museum, Cincinnati Zoo & Botanical Garden, Clark Art Institute, Creative Discovery Museum, Customs House Museum and Cultural Center, Denver Art Museum, Exploratorium, Filoli Center, Ford House, Haggerty Museum of Art, Hauser & Wirth, Henry Art Gallery, Historic New England, La Plata County Historical Society-Animas Museum, Madison Children’s Museum, Meeteetse Museum District, Minnesota Marine Art Museum, Museum of POP Culture, Museum of Russian Icons, National Blues Museum, National Gallery of Art, National Nordic Museum, Paul Revere Memorial Association-Paul Revere House, Rochester Art Center, San Francisco Museum of Modern Art, Science Museum of Minnesota, Speed Art Museum, Tacoma Art Museum, Toledo Museum of Art, The Aldrich Contemporary Art Museum, The Museum of Modern Art, The Wild Center, Wilson Museum, et Yale University Art Gallery.

  • Un projet lancé en 2022

Le projet CIP est le résultat de l’étude de recherche 2022 Culture Over Carbon (CoC), qui cherchait à comprendre l’impact de la consommation d’énergie dans les musées. 

Les participants de plus de 130 organisations à travers le spectre des types de musées ont soumis une année de données sur la consommation d’énergie que l’étude a analysées pour les tendances et les opportunités. Le rapport officiel sera publié à l’été 2023, mais une constatation notable est que la consommation d’énergie annuelle totale du groupe équivaut à 25 % de l’électricité produite au barrage Hoover !

L’étude a indiqué que le secteur culturel devrait avoir un impact majeur en réduisant les émissions de carbone liées à la consommation d’énergie dans les bâtiments, mais pour ce faire, les institutions du secteur culturel devront travailler ensemble.

En collectant les données et en créant cet inventaire national, les partenaires du projet souhaitent sensibiliser le secteur de la culture et le mobiliser de manière encore plus forte dans la bataille pour le climat et la préservation de l’environnement.

Inscription au projet d’inventaire du carbone.

Ressources et modalités de soutien pour le projet CIP

ecprs.org/engagement/carbon-inventory-project/

SOURCES: Environment & Culture Partners, presse

PHOTO du carrousel: façade du Moma de New York (Wikimedia Commons)

Date de première publication: 09/05/2023

banner malaga juin 2024

Laisser un commentaire