Le Muséum d’Histoire Naturelle de Londres lance une campagne de financement populaire pour son projet Nature Urbaine

Partager :

Le 2 aout 2022, le Natural History Museum de Londres a lancé une campagne de financement populaire pour son Urban Nature Project, afin de transformer une partie de ses terrains en un espace vert gratuit au cœur de Londres, associé à des espaces éducatifs pour sensibiliser les familles et enfants du pays aux problématiques environnementales. Dans une enquête commandée par le Natural History Museum, 85 % des jeunes de Londres pensent que les élèves en apprendraient davantage sur le monde naturel en l’expérimentant de première main, plutôt qu’à partir d’un manuel.

Une enquête commandée par le Natural History Museum a révélé que les jeunes de Londres âgés de 9 à 14 ans sont désormais plus susceptibles de se connecter avec la nature via les médias sociaux, qu’une promenade dans le parc. 87% des jeunes pensent que les élèves en apprendraient davantage sur le monde naturel en l’expérimentant de première main, plutôt qu’à partir d’un manuel. Ce soutien à l’apprentissage extérieur a été reflété par des adultes à Londres lorsqu’on leur a demandé comment les enfants apprendraient le mieux sur la faune. L’enquête du musée a également révélé que 84 % des jeunes de Londres trouvaient que passer du temps à l’extérieur et se connecter avec la nature améliorait leur santé mentale et leur bien-être et la majorité pensait que les gens pouvaient tout aussi facilement se connecter avec la nature et la faune dans les villes et les villes qu’ils le pouvaient dans le campagne, en particulier lorsqu’il existe des zones naturelles urbaines spécialement créées.

Lauren Hyams, responsable des activités « jardin » au Natural History Museum, a déclaré : « Nous savons que faire sortir les enfants les incite à prendre soin de la nature qui les entoure. Le projet Urban Nature permettra aux enfants et aux familles d’explorer le musée d’une nouvelle manière et de les reconnecter avec le plein air, en leur donnant les outils pour sauvegarder la nature dans les villes et les villages, afin que les gens et la planète puissent prospérer ».

Dans ce contexte, le Muséum d’histoire naturelle de Londres vient de lancer un appel de fonds pour financer son Urban Nature Project (UNP) qui « verra les enfants embrasser la nature et la biodiversité en dehors de la salle de classe ».

Ceux qui souhaitent soutenir le projet peuvent faire un don de n’importe quel montant en ligne ou bien choisir une de ces options:

· un don de 50 £ pour parrainer un mètre carré du jardin

· un don de 250 £ pour graver un nom sur les rambardes de la jetée

· un don de 500 £ pour graver un nom avec un symbole de la nature

· un don de 5 000 £ à 10 000 £ pour graver un nom sur un banc long ou autonome.

  • Un espace vert gratuit au cœur de Londres

Le projet transformera les terrains de 2 hectares du musée en un espace vert gratuit au cœur de Londres, qui ouvrira l’été 2023.

De nouvelles galeries et activités extérieures raconteront l’histoire de l’évolution de la vie sur Terre, d’il y a 540 millions d’années à nos jours, en suivant une chronologie immersive de plantes, d’arbres, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères. Les enfants se retrouveront ainsi nez à nez avec un diplodocus géant en bronze entouré de plantes du Jurassique. Le jardin abritera également des capteurs scientifiques recueillant des données environnementales et acoustiques, pour surveiller, comprendre et protéger la nature urbaine.

  • Des activités éducatives

Un programme éducatif, conçu en partenariat avec un réseau de partenaires à l’échelle du Royaume-Uni, proposera des formations et des activités aux écoles et aux jeunes de tout le pays, en mettant l’accent sur l’établissement d’un lien avec la nature.

Les jardins de Londres permettront aux étudiants de découvrir l’incroyable diversité de la vie sur Terre grâce à un centre d’apprentissage et d’activités offrant un espace pour des activités d’apprentissage tout au long de l’année.

Sir David Attenborough, parrain de l’initiative, a déclaré : « L’Urban Nature Project permet aux jeunes de tomber amoureux de la nature à leur porte et de développer une préoccupation permanente pour les lieux sauvages du monde. La nature n’est pas seulement agréable à avoir, c’est la clé de voûte de notre existence même, et des initiatives comme le projet Urban Nature aident la prochaine génération à développer le lien fort avec la nature qui est nécessaire pour la protéger ».

  • Le projet de nature urbaine

Le réaménagement des jardins s’inscrit dans le cadre du programme Urban Nature du Natural History Museum. Il a été conçu en réponse au besoin urgent de surveiller et d’enregistrer les changements de la nature urbaine du Royaume-Uni. Travaillant en partenariat avec des musées et des organisations de la faune à travers le Royaume-Uni, le projet développera des programmes de surveillance et de science citoyenne en ligne, sur place et nationaux, et transformera les jardins de 2 hectares du musée à South Kensington en un «épicentre» de la nature urbaine d’importance mondiale, aidant à sauvegarder l’avenir de la nature.

Une grande variété de fondations, d’entreprises et de particuliers soutiennent déjà le projet Urban Nature, notamment le National Lottery Heritage Fund, l’Evolution Education Trust, la Cadogan Charity, la Garfield Weston Foundation, le Kusuma Trust, la Wolfson Foundation, Charles Wilson et Rowena. Olegario, Huo Family Foundation (Royaume-Uni), Johnson Matthey, le groupe Workman ainsi que les administrateurs et le conseil d’administration du musée.

www.nhm.ac.uk/about-us/urban-nature-project.html

www.nhm.ac.uk/support-us/urban-nature-project/donate.html

A propos du Natural History Museum de Londres

Le musée d’histoire naturelle  est à la fois un centre de recherche scientifique de renommée mondiale et l’attraction intérieure la plus visitée au Royaume-Uni l’année dernière. Il est le dépositaire de l’une des collections scientifiques les plus importantes au monde comprenant plus de 80 millions de spécimens consultés par des chercheurs du monde entier à la fois en personne et via plus de 30 milliards de téléchargements de données numériques à ce jour. Les 350 scientifiques du Musée trouvent des solutions à l’urgence planétaire, de la perte de biodiversité à l’extraction durable des ressources naturelles.

Le Musée utilise sa portée et son influence mondiales pour remplir sa mission de créer des défenseurs de la planète – pour informer, inspirer et donner à chacun les moyens de faire une différence pour la nature. Il accueille des millions de visiteurs à travers nos portes chaque année, son site Web a reçu 17 millions de visites l’année dernière et ses expositions itinérantes ont été vues par environ 20 millions de personnes au cours des 10 dernières années.

SOURCE: Natural History Museum (CP)

PHOTOS: Natural History Museum

Partager :

Leave a Comment