Afin de valoriser sa collection, la Terra Foundation for American Art invente le mécénat associant prêt et activités culturelles

Partager :

Le 1er juin 2022, le Georgia Museum of Art de l’Université de Géorgie a entamé un nouveau partenariat avec la Terra Foundation for American Art lorsqu’il a reçu quatre peintures à l’huile de la célèbre collection de Terra qui lui sont prêtées pour les quatre prochaines années. Le prêt d’œuvres est accompagné d’une subvention de 25 000 $ chaque année pour financer des expositions et une programmation culturelle ou de médiation liées à ces œuvres. Les premières œuvres prêtées dans le contexte de cette nouvelle forme de coopération « Terra Collection in Residence » sont accrochées dans des salles du musée depuis septembre 2022.

Pendant au moins 4 années, le Georgia Museum of Art de l’Université de Géorgie va travailler avec la Terra Foundation for American Art pour choisir des œuvres « proposant des perspectives marginalisées et sous-représentées dans l’art américain » et les associer à des œuvres de sa propre collection qui résonnent avec ces « récits élargis ».

Le conservateur de l’art américain du Georgia Museum of Art, Jeffrey Richmond-Moll a déclaré: « Nous sommes ravis de réexaminer des œuvres qui nous sont peut-être devenues familières dans les nouveaux contextes que ces prêts et leurs financements associés nous offrent. »

  • Faire dialoguer les œuvres

Les quatre premières peintures prêtées au musée sont « Portrait of a Lady in a Blue Dress, » de John Singleton Copley (1763), « Old Time Letter Rack, » de John F. Peto (1894), « Les Invalides, Paris » par Henry Ossawa Tanner (1896) et « Bucks County Barn », par Charles Sheeler (1940). Un cinquième tableau, « Telegraph Poles with Buildings », de Joseph Stella (1917), arrivera dans le musée en 2023.

Le musée a intégré ces œuvres dans les galeries de ses collections permanentes. Le portrait de Copley favorise les conversations entre le portrait colonial du Nord et du Sud, et la programmation du printemps 2023 l’examinera à la lumière des liens entre le portrait colonial, la blancheur, l’économie de l’esclavage et l’écologie des produits comme l’indigo dans les Amériques. La peinture de Sheeler côtoie la peinture du musée représentant une grange rouge de Georgia O’Keeffe, soulevant la question de savoir comment les sujets ruraux ont servi la cause du modernisme américain, qui est souvent compris comme un phénomène urbain.

  • Financer des activités de médiation

Chaque prêt d’œuvre est accompagné d’un don de 25 000 dollars par an pour soutenir le musée dans ses activités culturelles et de médiation. Le musée recevra ainsi 100 000 $ en 2022, pour accompagner les 4 tableaux.

Au-delà de leur exposition physique dans les galeries, les peintures prêtées joueront donc un rôle actif dans les engagements éducatifs et scientifiques du musée.

Le musée organisera des conférences publiques de Nika Elder et Katherine Jentleson au printemps 2023, ainsi que des symposiums et des visites en classe qui présentent les œuvres, et les intégrera dans des éléments interactifs de l’expérience du visiteur.

Un partenariat avec la collection historique de vêtements et de textiles de l’Université de Géorgie va permettre au musée de faire dialoguer des vêtements de différentes époques avec les peintures de la Terra Foundation et sa propre collection.

Les peintures serviront également de catalyseur pour la série « En dialogue » du musée. Ces expositions ciblées analysent une seule œuvre de la collection permanente en conversation avec des objets connexes qui éclairent des connexions inattendues ou de nouvelles découvertes.

La peinture de Tanner est ainsi la première œuvre à s’engager dans ces conversations, exposée aux côtés de « Harbor Scene » de William Edouard Scott et de « Boats at the Dock » de Palmer Hayden (prêt de Larry et Brenda Thompson) dans l’exposition « In Dialogue : Henry Ossawa Tanner, Mentor and Muse », à l’affiche du 3 septembre 2022 au 18 juin 2023.

Les autres musées bénéficiaires du dispositif « Terra Collection in Residence »

Le même dispositif « Terra Collection in Residence » est déployé avec plusieurs autres musées américains et européens : Tougaloo College (Tougaloo, MS) (2 peintures, Février – Décembre 2022); Colby College Museum of Art (Waterville, Maine) (Juin 2022–Juin 2025); Ashmolean at the University of Oxford, UK (1 peinture et 37 dessins, Septembre 2022–Septembre 2026); Museum der Bildenden Künste Leipzig, Leipzig, Allemagne (5 peintures, Juillet 2022–Juillet 2025); Harvard Art Museums, Harvard University, Boston, Massachusetts (9 œuvres, Décembre 2022–Décembre 2026) et Ackland Art Museum, University of North Carolina, Chapel Hill (4 peintures, Mars 2023–Mars 2027).

Fondée par Daniel J. Terra en 1978, la Fondation Terra abrite une collection de plus de 750 peintures de 242 artistes, qu’elle prête généreusement à une variété d’organisations internationales pour soutenir l’appréciation de l’art américain et sa transmission éducative.

terraamericanart.org/what-we-offer/our-art-collection/terra-collection-in-residence/

SOURCES: Terra Foundation fo American Art, Georgia Museum of Art

PHOTOS: Terra Foundation,

PHOTO du carrousel: Henry Ossawa Tanner (Américain, 1859 – 1937), « Les Invalides, Paris », 1896. Huile sur toile. Fondation Terra pour l’art américain, Collection Daniel J. Terra, 1999.140. Photographie © Fondation Terra pour l’art américain, Chicago.

Date de première publication: 16/11/2022

Partager :

Laisser un commentaire