L’Université de Manchester lance la première collection des archives de la pop culture britannique

Partager :

Initiée et gérée par le John Rylands Research Institute and Library (University of Manchester), la British Pop Archive est la première collection nationale dédiée à la préservation et à la recherche de la culture populaire britannique. Le lancement de la collection est soutenu par une grande exposition au Rylands, présentant des objets emblématiques de la scène de la culture pop de Manchester et ouverte le 19 mai 2022. 

Annoncée le 6 avril 2022, la British Pop Archive (BPA), une collection nationale dédiée à la préservation et à la recherche de la culture populaire. Elle sera gérée par l’Institut de recherche et à la bibliothèque John Rylands de l’Université de Manchester.

Joy Division acétate face A, 1979.
Joy Division acétate face A, 1979.

Le projet BPA vise à « célébrer et à préserver la musique populaire britannique et d’autres aspects de la culture populaire, en reconnaissant son influence déterminante sur la scène mondiale ».

« Le BPA célébrera et préservera la musique populaire britannique et d’autres aspects de la culture populaire, reconnaissant son influence déterminante sur la scène mondiale. Nos groupes britanniques par excellence, la télévision britannique légendaire, la culture des jeunes, la contre-culture et plus encore, du milieu du XXe siècle à nos jours, ont défini les tendances dans le monde entier » explique l’Institut.

  • Pourquoi le John Rylands Research Institute and Library ? 

Le John Rylands Research Institute and Library a une longue histoire de façonnage de l’identité locale et internationale de la ville et du pays.

Les collections de la bibliothèque de l’Université de Manchester de plus de dix millions de documents comprennent notamment des objets liés à certaines des personnalités culturelles les plus importantes de l’histoire, y compris le plus ancien fragment connu du Nouveau Testament, la Bible de Gutenberg, le premier folio de Shakespeare, des collections inestimables de matériaux hébreux et islamiques, et bien plus encore.

Le BPA est donc à la fois une ressource académique importante pour la recherche et l’enseignement et une ressource publique pour les expositions et les événements publics.

En collaboration avec le célèbre journaliste musical et diffuseur Jon Savage – qui a récemment été nommé professeur de culture populaire à l’Université de Manchester – la BPA porte donc « le projet ambitieux de compléter sa collection actuelle pour créer une représentation complète de la culture populaire britannique ».

Le professeur Christopher Pressler, bibliothécaire de l’Université John Rylands et directeur de la bibliothèque de l’Université de Manchester, a déclaré : « L’Institut de recherche et la bibliothèque John Rylands sont l’une des grandes bibliothèques du monde. Cette position est fondée sur nos étonnantes collections spéciales et archives. Alors que nous continuons à travailler sur des matériaux dans tous les formats et toutes les langues de cinq mille ans d’histoire humaine, il est essentiel que nous nous engageons également avec notre propre temps. The British Pop Archive fait partie de notre désir d’atteindre des domaines qui ne sont pas toujours associés aux grandes bibliothèques de recherche, notamment la musique pop, la culture populaire, la contre-culture, la télévision et le cinéma. Il s’agit d’archives nationales détenues à Manchester, l’un des plus importants centres de culture moderne au monde ».

  • Pourquoi Manchester ?

La scène culturelle florissante de Manchester a longtemps contribué au développement d’une ville qui est un symbole mondial d’innovation, de créativité culturelle et de progrès social, ce qui en fait le cadre idéal pour les archives de la culture pop britannique.

Cette collection préservera et racontera les histoires de la culture populaire d’après-guerre, à l’échelle nationale.

Parmi les collections BPA présentées lors du lancement en mai 2022 figurent des objets personnels et des matériaux liés à l’apogée de la scène musicale de Manchester: The Smiths, Joy Division, New Order, The Haçienda, Factory Records et les archives complètes du chanteur et parolier de Joy Division, Ian Curtis , dont une partie sera exposée au public pour la première fois.

Le BPA détient également les archives de Granada TV, « une société de production et diffusion TV révolutionnaire qui a influencé la création de programmes dans tout le Royaume-Uni des années 1950 aux années 1990, produisant des émissions télévisées qui ont puisé dans la vie des gens ordinaires », notamment  Coronation Street, aux côtés de grandes émissions d’actualité telles que Monde en action.

  • Une collection plurielle

En collaboration avec le célèbre auteur et diffuseur Jon Savage, récemment nommé professeur de culture populaire à l’Université de Manchester, le British Pop Archive prévoit de s’appuyer sur sa collection actuelle pour « créer une représentation complète de la culture populaire britannique ».

La collection comprend d’ores et déjà des archives majeures d’individus et d’organisations impliquées dans la musique et la culture populaires britanniques. Elle inclut notamment les archives de musiciens, groupes, clubs, managers, agents, journalistes, photographes et designers.

Actuellement, la collection comprend des affiches, de la musique enregistrée, des interviews, des œuvres d’art, du matériel promotionnel, des documents éphémères, du matériel de tournée, des produits dérivés, de la correspondance personnelle et professionnelle.

Jon Savage, professeur de culture populaire, a déclaré : « La culture pop et jeune britannique est transmise dans le monde entier depuis près de soixante ans maintenant. En tant que produit le plus fertile et le plus expressif du consumérisme démocratique d’après-guerre, il a une histoire longue et inspirante qui risque d’être sous-représentée dans les musées et les bibliothèques. L’intention du BPA est d’être une archive de la culture pop et de la jeunesse spécialement conçue qui reflète les richesses de la période d’après-guerre jusqu’à nos jours. Nous lançons avec des collections centrées sur Manchester, mais l’intention est que le BPA soit une ressource nationale englobant tout le Royaume-Uni ».

  • Les 10 premiers contributeurs
Le projet BPA agrège déjà les archives apportées par 10 contributeurs:

. Archives de Ian Curtis

. Archives de Rob Gretton

. Archives d’Andy Spinoza

. Archives de Kevin Cummins

. Archives de Bob Dickinson

. Archives de la chaine Granada TV

. Matériaux situationnistes de Jon Savage

. Collection Terence Pepper

. Archives CP Lee

. Archives de Stephen Kelly et Judith Jones.

  • Une exposition d’ouverture en mai 2022

Le 19 mai 2022, le British Pop Archive sera lancé avec Collection, une exposition typiquement Manchester, soulignant pourquoi Manchester est le lieu idéal pour les British Pop Archive.

Organisé par Mat Bancroft, Jon Savage et Hannah Barker, l’exposition explore l’histoire de la scène culturelle dynamique de Manchester.  

L’exposition présente des objets emblématiques de l’histoire de la pop britannique, dont beaucoup n’ont jamais été vus par le public. Les faits saillants incluent des éléments personnels liés à The Smiths, New Order, The Haçienda, Factory Records, Granada Television et Joy Division, tels que les paroles manuscrites originales de Ian Curtis pour « She’s Lost Control ».

Mat Bancroft a déclaré: « Nous lançons les British Pop Archive avec une exposition axée sur Manchester pleine d’artefacts uniques et invisibles. Ces matériaux racontent l’histoire d’une ville dynamique avec l’art, la culture et la musique en son cœur. Plus que cela, ils mettent en avant les catalyseurs créatifs, musiciens, producteurs, artistes, designers et écrivains qui ont initié ce repositionnement du paysage culturel de la ville ».

https://www.library.manchester.ac.uk/rylands/visit/events/british-pop-archive/

SOURCES: John Rylands Research Institute and Library (University of Manchester)

PHOTOS: John Rylands Research Institute and Library

Date de première publication: 18/05/2022

Partager :

Leave a Comment