Le 2 février 2015, le Smithsonian American Art Museum a annoncé la naissance de l’AAC (American Art Collaborative), un consortium de 14 musées américains qui vont créer ensemble une base de données consacrée à l’art américain.

AAC_web_logo

« Les musées d’art partagent la mission d’aider les publics de tous âges à apprendre, apprécier et profiter de l’art, mais nos missions sont aussi de promouvoir l’accès à nos collections et à la recherche » a déclaré Elizabeth Broun, directrice de l’AAM.

Le projet ambitieux consiste à rassembler les données actuelles provenant des collections des différents musées dans le nuage et de les étiqueter avec des outils LOD (Linked Open Data), une technologie de base de données largement utilisée dans le monde scientifique, mais moins dans le domaine culturel. Cela permettra d’établir des liens et des relations entre les œuvres, les artistes, les matériaux et les styles à travers toutes les collections.

Les responsables des musées partenaires espèrent que le projet facilitera la recherche et augmentera l’intérêt pour l’art américain.

« Raconter des histoires plus complètes sur les objets de nos collections nous permettra de toucher un public plus large et plus diversifié », a déclaré Kate Blanch, administrateur de base de données au Walters Art Museum, une des institutions membres.

National Portrait Gallery et Archives of American Art, appartenant également à la Smithsonian Institution, participent au projet, ainsi que les 3 musées américains gérés par une Université, Princeton University Art Museum, Yale Center for British Art et Colby College Museum of Art in Waterville, Maine. Les autres partenaires du projet American Art Collective sont: Amon Carter Museum of American Art, Autry National Center Los Angeles, Crystal Bridges Museum of American Art Crystal Bridges, Ark., Dallas Museum of Art, Thomas Gilcrease Museum Tulsa, Okla., Indianapolis Museum of Art, National Museum of Wildlife Art Jackson Hole, Wyo., et le Walters Art Museum Baltimore.

smithsonian aac diagram

Subvention de 50 000 $

Le projet annoncé le 2 février prolonge en fait une initiative du Smithsonian American Art Museum. Le musée a démarré son propre projet de LOD il y a quelques années et est ainsi parvenu à rendre sa collection de 44 000 oeuvres disponible via LOD. En Juillet 2014, la Fondation Mellon a versé une subvention de 50 000$ à la Smithsonian pour sensibiliser les responsables des musées américains aux LOD et les réunir autour d’un projet commun.

Les 14 partenaires se réuniront mercredi 4 et jeudi 5 février au Smithsonian American Art Museum pour commencer le processus de construction de la base de données.

“Je suis enthousiaste à l’idée de travailler de manière collaborative et d’apprendre avec mes collègues des autres musées. Les études de cas développées dans nos musées vont nous fournir des modèles pratiques et prouver l’intérêt du Linked Open Data pour la communauté patrimoniale » a déclaré Rachel Allen, directeur adjoint du Smithsonian American Art Museum.

« Alors que le Musée d’Art Américain a déjà converti ses données à LOD, nombre de ses partenaires commencent tout juste. Aucun délai n’a été fixé, et les conditions d’accès aux données restent encore à déterminer », a déclaré Eleanor Fink, directeur du collectif.

SOURCES: Smithsonian American Art Museum

Date de première publication: 03/02/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Cooper Hewitt Smithsonian Design Museum: une API au cœur du dispositif numérique et à disposition des développeurs

Les musées du York mettent en libre accès plus de 160 000 oeuvres de leurs collections

La Freer and Sackler Gallery (Smithsonian) met en accès libre plus de 40 000 oeuvres de sa collection asiatique

Smithsonian Institution: des projets ambitieux et des milliards de dollars de financements privés

Le Dallas Museum of Art met en ligne et en accès libre l’ensemble de sa collection