La Ville d’Angers ambitionne de créer le premier « musée des collectionneurs » dans le monde

À Angers, un nouveau quartier sur les rives de la Maine, juste en face du château devrait accueillir accueillir en 2022 un complexe immobilier comprenant un hôtel, des logements, des espaces de coworking et surtout un étonnant « Musée des collectionneurs ».

Ce centre d’art, à l’architecture futuriste, sera dévolu aux expositions de collections privées. Un concept unique dans le monde.

Hasard du calendrier, le musée des Beaux Arts d’Angers, avait invité un ensemble de collectionneurs du territoire régional à dévoiler une partie de leurs acquisitions dans le cadre de l’exposition « collectionner, le désir inachevé », du 18 novembre 2017 au 18 mars 2018.

Le projet du Musée des collectionneurs, à Angers.

Depuis le 14 mars 2018, la dernière grande parcelle disponible sur les rives de la Maine, en plein cœur d’Angers, juste en face du château dite « Front de Maine » est désormais destinée à ce complexe immobilier. S’étendant sur 8 300 mètres carrés, le projet est né à l’initiative du promoteur immobilier La Compagnie de Phalsbourg et est conçu par l’agence de l’architecte américain Steven Holl.

Présentation vidéo du musée des collectionneurs:

Présentation du projet par l’architecte:

En plus du surprenant Musée des collectionneurs qui servira d’écrin à des oeuvres d’art venues du monde entier, cet îlot abritera un hôtel 4 étoiles avec spa et bar sur le toit, une résidence de 145 logements avec services, des espaces de co-working pour artistes (studio photo et musique, ateliers, salles de projection, galeries et ateliers ouverts au public), un café co-working, une salle de sports, un supermarché et d’autres commerces et services.

Ce projet associant développement urbain et art est estimé à 88 millions d’euros.

Une première mondiale, destinée à être dupliquée

Au cœur du site Front-de-Maine, le promoteur du projet souhaite « créer un quartier vivant et chaleureux autour d’un équipement emblématique : le musée des Collectionneurs ».

Conçu par l’architecte de renommée internationale Steven Holl, ce musée unique au monde sera dédié aux collectionneurs qui pourront exposer au grand public leurs œuvres inestimables accumulées pendant leur vie.

Vue intérieure du Musée des collectionneurs, à Angers.

Ce concept a été inventé par la Compagnie de Phalsbourg et pourrait se déployer à l’international dans le cadre d’un futur réseau mondial de musées des Collectionneurs.

Créer le quartier angevin de la culture

Le musée des Collectionneurs s’insère pleinement dans l’écosystème artistique angevin. Comme l’expliquent son promoteur: « nous avons pour ambition de contribuer au développement du tissu économique local et de devenir le quartier culturel d’Angers, en complémentarité du théâtre Le Quai et du château ».

Vue extérieure du Musée des collectionneurs, avec au fond le château d’Angers.

Ainsi, l’hôtel des Collectionneurs, exploité par Mob Hôtel, proposera un concept unique de boutique hôtel « qui abrite des espaces chaleureux, largement ouverts au public, contribuant activement à l’animation du quartier, notamment par le prisme de la culture ». Il inclura également « une offre de co-working artistique inédite à Angers ».

Un des 6 projets « Imagine Angers »

Le quartier du musée des Collectionneurs crée le lien entre la ville et les bords de Maine en proposant de nouveaux espaces publics qui participent à son intégration dans son environnement. Ce projet écologique et bas carbone à l’architecture emblématique constituera, avec le château des ducs d’Anjou, la nouvelle porte d’entrée culturelle et durable de la ville.

Le quartier du musée des Collectionneurs est l’un des six lauréats du concours « Imagine Angers », dévoilés le 14 mars 2018 par la ville d’Angers. Ces six projets privés devraient permettre de « moderniser la ville sur autant de sites différents ».

La Compagnie de Phaslbourg et l’art

L’équipe de ce projet est composée de concepteurs réunis autour de la Compagnie de Phalsbourg, accompagnée par Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture et de la Communication. Steven Holl Architects, agence à la renommée internationale et Franklin Azzi Architectes, lauréat du concours de la Tour Montparnasse, ont œuvré ensemble pour ce projet. Ils ont collaboré avec l’agence de paysage Paul Arène, les bureaux d’études SETEC, Green Affair et Stratéact’.

Ce n’est pas le premier projet artistique de La Compagnie de Phalsbourg. Le promoteur immobilier est déjà l’un des mécènes de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Paris (financement de la rénovation des façades de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, quai Malaquais à Paris et de leur mise en lumière), Centre Pompidou Metz (soutien à diverses expositions) et de l’Opéra de Paris (co-financement de « 10 mois d’École et d’Opéra » et restauration de la Ceinture de Lumière).

SOURCE: La Compagnie de Phalsbourg, Imagine Angers

Date de première publication: 02/04/2018

Photos: © Steven Holl / Franklin Azzi Architecture – Paul Arene / XO3D pour la Compagnie de Phalsbourg

Le musée Jean Lurçat de la ville d’Angers lance son visioguide en langue des signes française

Aux musée des Beaux-Arts d’Angers, une application permet de mieux comprendre « l’Amour à l’espagnole »

42 000 oeuvres des musées d’angers désormais consultables sur le portail internet musees.angers.fr

Les musées d’Angers publient une bande dessinée numérique destinée aux 15-18 ans et consacrée aux œuvres d’art spoliées pendant la 2nde Guerre mondiale

Laisser un commentaire