Dans le cadre de l’exposition Velasquez, le Grand Palais propose à ses visiteurs de découvrir certaines œuvres du maître espagnol sous un jour nouveau à travers les lunettes connectées de Google. Le Clic France l’a testé pour vous et vous propose de l’essayer vous même le 9 juin 2015 (voir en bas de l’article).

unnamed1-600x387

Après l’exposition Nikki de Saint-Phalle (achevée le 2 février 2015), c’est au tour de l’exposition Velázquez (25 mars – 13 juillet 2015) d’être le terrain d’expérimentation des lunettes connectées comme outil de médiation et d’aide à la visite. Disposant déjà d’un dépliant papier, d’un audioguide  et d’une application androïd et iphone, le parcours se dote d’une application de médiation sur Google Glass.

Une dizaine de lunettes Google est proposée à la location (8 euros) et une douzaine de tableaux (indiqués par un logo spécifique sur le cartel) fait l’objet d’un contenu spécifique.

Une fois les lunettes chaussées, les visiteurs peuvent scanner l’oeuvre et accéder par la reconnaissance d’image à des contenus adaptés (musique, commentaires, images d’œuvres comparées, vidéos…) qui s’affichent dans le coin supérieur droit des lunettes. Les utilisateurs plus à l’aise peuvent zoomer sur certaines des reproductions d’oeuvres.

S’appuyant sur les retours du tes Niki de Saint Phalles, l’expérience utilisateur a été améliorée: l’écran s’éteint quand il n’est pas nécessaire et permet ainsi un meilleur retour à l’oeuvre. La navigation s’opère par le contact tactile sur la branche des lunettes mais les fonctionnalités sont toutefois réduites au minimum pour éviter que le visiteur ne se perde: lecture du commentaire, pause, retour au scan…

P1250270

Expérimentation et évaluation

Pour la RMN-GP, il s’agit «d’être capable d’anticiper et de s’adapter aux pratiques des publics en constante et rapide évolution, tout en garantissant en même temps une expérience riche et pertinente» explique Roei Amit, responsable numérique et multimédia de l’établissement public. Et pour comprendre cette évolution, l’expérimentation est accompagnée d’une évaluation. Les visiteurs ayant utilisé une paire de lunettes Google sont interrogés par un questionnaire afin d’évaluer leur rapport à l’outil.

«Nos études montrent que les nouveaux appareils ne viennent pas remplacer les anciens mais plutôt enrichir l’offre tout en attirant de nouveaux publics. Nous sommes convaincus qu’il existe un dispositif pertinent adapté à chacun, du plus traditionnel au plus innovant, c’est pourquoi il est si important de toujours innover et d’offrir le plus large choix», explique Agnès Alfandari, vice-présidente Stratégie Digitale d’Acoustiguide, société concessionnaire de la RMN pour la gestion des audioguides d’expositions et qui a produit pour ce projet les contenus audio et vidéo.

Malgré un prix relativement élévé (et une caution de 300 euros), les lunettes ont déjà été utilisées par près deux cent visiteurs. Jusque là les retours seraient plutôt positifs indique David Lerman, directeur de GuidiGo, seule entreprise certifiée par Google pour l’utilisation de ses lunettes en France et conceptrice de l’application.

« Même s’il faudra attendre un retour complet sur les quatre mois de l’exposition, nous avons appris, et si cela reste un prototype améliorable, les avancées sont encourageantes ».

P1250263

Une expérience de visite intuitive

Au début de la visite, un tutoriel vidéo explique les principaux contrôles présents sur la branche: une pression d’un doigt pour « cliquer », un mouvement de deux doigts vers l’avant pour zoomer, un mouvement vers le bas pour revenir en arrière…Le scan des oeuvres fonctionne jusqu’à six mètres de l’oeuvre sans difficulté.

Pour chaque commentaire, l’écran va s’allumer et s’éteindre pour présenter un contenu visuel puis laisser le visiteur revenir à la peinture. Cet alternance repose l’œil et évite d’accaparer l’attention. La superposition dans le champ visuel de l’oeuvre originale et de celle présente dans l’écran permet de suivre avec plus d’acuité les explications. Résultat: une expérience enrichie et intuitive.

Pendant la visite que le Clic a pu effectuer le mardi 14 avril, certains « testeurs » restaient cependant génés par cette juxtaposition même discontinue.

Autre petite réserve: l’appareil peut s’avérer fatiguant d’utilisation, tant par son poids que pour sa sollicitation visuelle.

Location des lunettes: 8 € avec remise d’une caution de 300€.
Deux créneaux quotidiens de visite: du mercredi au samedi (12h et 19h) et les dimanches et lundis (11h et 17h)

Clic-separateur EVENEMENT CLIC

. Mardi 9 juin 2015: test des lunettes Google de l’exposition Velazquez lors de deux visites organisées par le Clic et la RMN-GP

Réservées aux membres, ces deux visites auront lieu à 14h ou à 15h30. Inscription obligatoire auprès du Clic France : ateliers@club-innovation-culture.fr

Test effectué le 14 avril 2015.

Auteur: Xavier Gerard

Date de première publication: 16/04/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Des lunettes immersives vont bientôt permettre une visite virtuelle de la cathédrale de Strasbourg

Avec les lunettes Oculus Rift, un musée virtuel propose de découvrir des œuvres d’art perdues

Avec l’Oculus Rift, la Galerie Phoebus immerge ses visiteurs dans la réalité augmentée

Avec l’IMA, le Maroc contemporain se raconte sur un webdoc et sur des lunettes Oculus Rift