Le Centre International de l’Art Pariétal Montignac-Lascaux, qui a ouvert le 15 décembre 2016, est un nouveau bâtiment construit au pied de la colline abritant la grotte de Lascaux. L’ensemble vise à retrouver l’ambiance et les émotions de la célèbre grotte ornée, véritable « Chapelle Sixtine de la Préhistoire » selon l’abbé Breuil. Pour ce faire, le centre s’est équipé de nombreux outils numériques fixes et mobiles, que le visiteur découvre au fil de sa visite.

lascaux 4

Avant même l’ouverture au public du Centre International de l’Art Pariétal, le numérique était particulièrement présent dans le projet. En effet, les ingénieurs ont conçu une modélisation en 3D totalisant un relevé de 250 millions de points qui a permis de reproduire le volume de la grotte avec une précision au millimètre près.

Reportage sur la visite de Lascaux 4:

Un compagnon de visite de nouvelle génération

Dès son entrée dans le Centre International de l’Art Pariétal, le visiteur est doté d’un compagnon de visite individuel sous la forme d’une tablette utilisant la technologie RFID et wifi, disponible en une dizaine de langues. Ce compagnon, mis au point par la société Orpheo, permet de compléter les informations données par le guide, de recueillir des contenus et des informations adaptés à son âge, à ses centres d’intérêt, à son niveau de connaissances ainsi que de prendre des photos, qu’il est possible de récupérer par la suite.

compagnon de visite orpheo

Une visite du fac-similé sans « intérférence » numérique

Tout est fait pour que le visiteur, lorsqu’il entre dans le fac-similé de la grotte, retrouve les sensations et émotions que procure la véritable grotte. C’est pourquoi le compagnon de visite est automatiquement désactivé pour une découverte paisible des lieux.

lascaux fac similé

Pour renforcer le sentiment d’immersion et d’expérience, dans cet espace, les concepteurs sont allés jusqu’à faire en sorte que le taux d’humidité et la température soient les mêmes que dans la grotte originelle.

De nombreux outils numériques fixes 

La force de Lascaux 4, au-delà de la reproduction presque intégrale de la grotte, est indéniablement l’apport des technologies numériques. Au sein de l’Atelier, qui est un centre d’interprétation, des expériences numériques et interactives, des panneaux reproduits à l’échelle 1, permettent ainsi au visiteur de mieux comprendre les œuvres de ces hommes préhistoriques. 

De nombreuses tables interactives et animations sont mises à la disposition du public pour découvrir d’autres aspects de la grotte de Lascaux : son positionnement dans le temps, par rapport aux autres grottes, les problèmes de pollution liés aux visites, les colorants employés… Le visiteur prend alors conscience des enjeux historiques et culturels. Car Lascaux, c’est la naissance de l’histoire de l’art. Le Centre international d’art pariétal de Montignac mise sur l’utilisation des nouvelles technologies de l’image et du virtuel au service de la médiation culturelle.

« La médiation numérique et interactive joue un rôle clef » souligne Guillaume Colombo, le directeur du site.

atelier-lascaux-console

Lascaux 4 propose à chaque visiteur de vivre une expérience unique et spectaculaire, grâce à des interfaces naturelles qui permettent au visiteur de voir, entendre, toucher, et manipuler (création d’illusions en 3D, jeu de lumières et de sons, parcours scénarisés en réalité augmentée immersive, etc.).

Dans la suite du parcours du visiteur, le théâtre d’art pariétal, composé de trois salles, présente l’époque, l’environnement et la science au moment de la découverte de la célèbre grotte, puis dans les années 50-60, pour finir ensuite avec les technologies actuelles et futures…

Ensuite, un film en 3D réalisé à partir des relevés numériques effectués dans la grotte est proposé au visiteur. Avec des lunettes spéciales il est transporté au plus près des œuvres paléolithiques de Lascaux, mais également d’autres grottes ornées.

La visite se poursuit avec un espace où il est possible de déambuler dans les différentes parties de la grotte de Lascaux à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

La fin de la visite est marquée par la galerie de l’imaginaire, espace où le visiteur peut réaliser sa propre exposition, mêlant ainsi l’art pariétal aux œuvres contemporaines et faire apparaître sur une multitude d’écrans sa sélection personnelle à côté de celle des autres visiteurs. Cet espace explore les liens entre l’art des hommes préhistoriques et les artistes contemporains.

Vidéo de présentation architectural et scénographique de Lascaux 4 :

Sources : Hominides.com, La Croix, Aqui!, Orpheo, L’Express

Photos : (c) La Montagne, Hominidés.com

 Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Deux cent siècles après, la grotte de Lascaux s’explore à Paris et en 3D

En attendant son ouverture en 2016, Lascaux 4 attire les mécènes tandis que l’expo itinérante poursuit son tour du monde

Le film « Le dernier passage » offre une exploration 3D exclusive et remarquable du coeur de la grotte Chauvet

David Huguet (Synd. Mixte de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet): « Les supports numériques sont intuitifs et peuvent évoluer rapidement »

Week-end « Patrimoine(s) en immersion »: comment la réalité virtuelle et l’immersion peuvent-elles renouveler l’expérience muséale et patrimoniale ?

L’Université du Texas créé la visite virtuelle d’un Musée Shakespeare ouvert à Londres en 1789

Un jeune développeur lance le premier musée virtuel du Vietnam composé des scans 3D de scultures anciennes

DOSSIER / Visites virtuelles des musées et des lieux culturels (27/10/2015)