Et si le numérique mariait culture et tourisme ?

tourisme2

C’est la thèse et en filigrane des conclusions de l’étude « Visite culturelle et TIC » initiée par ATOUT FRANCE et réalisée avec ses partenaires, la Direction des musées de France (DMF), le Centre des monuments nationaux (CMN) et l’Agence régionale de la Société de l’Information de Midi-Pyrénées (ARDESI).

Comme l’écrit dans sa préface le nouveau Président d’Atout France, Renaud Donnedieu de Vabres, « l’étude établit un panorama mondial des exploitations actuelles des TIC par les établissements et sites culturels. Elle en dégage les pratiques les plus prometteuses, et souligne les perspectives les plus mobilisatrices. »

atout-france-logo

Philippe Fabry, responsable e-tourime chez Atout France, explique de son côté « qu’avec le numérique, non seulement il devient possible de mieux attirer les publics traditionnels (local, national, et international), mais aussi de s’adresser à un éventail beaucoup plus large de visiteurs potentiels. »

En s’appuyant sur des analyses de sites conduites au cours de l’année 2008, les auteurs mettent l’accent sur les bonnes pratiques et les facteurs de progression. L’étude, présentée sous la forme d’un guide pratique, aborde largement les nouveaux services, éléments d’attraction supplémentaire pour les sites culturels et touristiques en permettant d’accompagner les visiteurs dans la découverte d’un lieu que la visite soit libre ou accompagnée. Les auteurs soulignent à raison que les TIC permettent de « démultiplier les contacts entre l’offre culturelle et touristique par l’apparition d’offres conjuguant ces deux dimensions. »

Fidélisation et international

Comme le souligne la préface de l’étude « l’un des points forts est de montrer la possibilité et l’opportunité d’une approche en 3 temps de la visite culturelle : l’avant visite pour attirer l’attention, la visite pour son bon déroulement et l’après visite, pour la valoriser et fidéliser. Les TIC sont un moyen puissant pour établir avec les visiteurs un contact durable, valorisant, qui leur donne envie de revenir et d’inciter leurs proches à en faire autant ».

« Il y une bataille de la fidélisation à livrer et à gagner, écrivent le Président et le Directeur général d’Atout France. Elle concerne non seulement les établissements mais aussi les territoires qui les portent, et dont ils sont un élement d’attractivité incontournable ».

L’étude aborde enfin les enjeux internationaux et les perspectives nouvelles offertes par les nouvelles technologies. « Jusqu’à présent, seuls quelques lieux majeurs pouvaient espérer une audience internationale. A présent, plusieurs centaines de millions d’internautes se trouvent à portée de tous ceux qui sauront construire une vraie attractivité via le numérique. Ceci suppose néanmoins certaines conditions : communiquer dans la langue de ses interlocuteurs, répondre à leurs attentes culturelles mais aussi pratiques, respecter leur diversité avec pédagogie et empathie. »

Quelques regrets : l’analyse limitée des dispositifs mobiles (iPhone et Android) et des faiblesses sur l’évolution du modèle économique des audioguides et autres outils, la montée en charge de la dématérialisation et les effets sur les métiers et les acteurs.

tourisme1

Cet ouvrage est en vente

. En version PDF au prix de 35 € TTC
sur le site Internet www.odit-france.fr
. En version papier au prix de 40 € TTC
sur le site de la Documentation française
www.ladocumentationfrancaise.fr

Laisser un commentaire