La ville d’Edimbourg souhaite collecter et diffuser librement la mémoire visuelle de ses habitants

Le 28 avril 2015, la ville d’Edimbourg a lancé l’initiative Edinburgh Collected qui invite le public à ajouter leurs photos à une plateforme d’archive en ligne mis en place pour développer les collections numériques conservés dans les bibliothèques et les musées de la ville.

edinburgh collected website

Les habitants de la ville peuvent contribuer à ce projet en ouvrant un compte sur la plateforme et en y téléchargeant leurs photos. A l’avenir, la campagne de crowdsourcing s’étendra aux documents audio et aux témoignages écrits.

Tout le contenu est déposé sous licence Creative Commons d’Attribution-Non commercial mais les individus conservent leur pleine propriété et les droits sur le matériel avec la possibilité de le supprimer de la base de données à tout moment.

edimburg collect
Photo: Edinburgh Collected

Les photos des bibliothèques et des musées de la capitale écossaise seront combinées avec celles des contributeurs. La plateforme proposera également un mélange des images historiques et actuelles.

Alison Stoddart, en charge du développement de la bibliothèque d’Edimbourg, a déclaré que « le projet a été lancé en réponse à la question de savoir comment continuer à collecter à l’ère numérique. Le service de la bibliothèque collecte des documents depuis les années 1890, et cette campagne est une manière de prolonger cette collecte et de continuer à construire nos collections et être ainsi les gardiens de notre patrimoine culturel. Ceci est un projet à long terme, et à l’avenir nous espérons qu’il offrira la même profondeur de contenus que nous offrons actuellement à travers notre collection.En plus de fournir un portail pour permettre le partage de contenus, le site est également disponible pour quiconque souhaite parcourir et explorer cette collection ».

Une initiative soutenu par le fond britannique pour l’innovation

edinburgh collected_logo_only_Le projet Edinburgh Collected a été financé conjointement par le Conseil municipal d’Edimbourg et Nesta, le fonds de soutien britannique à l’innovation (qui fut créé en 1998, avec une dotation de 250 millions de £ provenant de la Loterie Nationale) via le programme Open Data Ecosse, comme une « nouvelle façon de recueillir des actifs numériques ».

Ce projet s’inscrit également dans le cadre de la participation de Nesta au programme code pour l’Europe, qui soutient la création de services numériques partagés par les autorités des villes afin d’établir des liens plus forts avec leurs citoyens.

Nesta a déjà contribué à projets de communautés en ligne pour encourager les autorités locales à travailler avec les développeurs numériques sur de nouveaux services pour leurs communautés. Ces projets locaux comprennent notamment deux application smobiles pour la Ville d’Edinburgh (Capital Connections et Our Town Stories) mais également la création de la Civic Dashboard Birmingham, le Who Owns My Neighbourhood? projet sur ​​la propriété foncière dans Kirklees, et la Sutton Open Library.

Le Conseil municipal d’Edimbourg continuera à financer la gestion du site, et annonce qu’il recherchera également des financements externes.

Frank Ross, conseiller municipal d’Édimbourg en charge du numérique, a expliqué: « Edinburgh Collected est une façon novatrice de créer l’histoire en utilisant la technologie. Nesta – à travers le projet Open Data Ecosse – nous a donné une aide précieuse pour rendre ce projet possible. C’est un exemple idéal de la façon dont l’Open Data peut vraiment améliorer le travail que nous faisons. »

SOURCES: Ville d’Edinbourg, Nesta

Date de première publication: 29/04/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Avec la technologie iBeacon, le château de Leicester veut raconter son histoire en version numérique

ArtHunter, nouvelle application mobile créée par les National Galleries of Scotland pour « chasser » les œuvres

Laisser un commentaire