Le Brooklyn Museum intègre Wikipedia sur iPad au coeur des ses expositions

Depuis le 14 octobre, l’exposition Seductive Subversion au Brooklyn Museum illustre l’impact des femmes dans un courant traditionnellement dominé par les hommes : le PopArt. 25 artistes sont ainsi mises en lumière et ont fait l’objet de nombreuses recherches. Plus qu’un accrochage, l’objectif de cette exposition est également de transmettre toutes les informations collectées sur les artistes. Pour cela un nouveau dispositif a été imaginer : associer dans l’exposition Wikipedia et iPad.

the_brooklyn_museum_of_art

Le Wiki pour un plus large public

Pour l’exposition, Rebecca Shaykin, commissaire de l’exposition a mis à jour ou créé sur Wikipedia les articles pour les 25 artistes présentées. Ce site représente la réponse aux attentes puisqu’il est, selon l’équipe de montage, « le site le plus consulté par les internautes qui cherchent une information ». Toucher un plus large public en utilisant l’outil le plus communautaire et participatif s’est imposé. Une fois le Wiki mis à jour, il a fallu pouvoir l’exploiter dans l’exposition de façon discrète, sans gêner le public.

subversion_gallery_ipad

Pour répondre à cette demande, l’équipe a choisi d’utiliser des iPads dans la galerie. Reliés à l’API Wiki, les visiteurs peuvent saisir des données, contribuer aux articles et donnent ainsi une dimension interactive à l’exposition. Chaque visiteur ne parcourt pas l’exposition avec son iPad à la main. Ces derniers sont installés dans de multiples emplacements de l’exposition et permet aux visiteurs d’être debout, assis, près des œuvres et de consulter les informations sur iPad. Les éventuels vols sont contrôlés par un système d’alarme et les iPads sont également verrouillés dans leur application.

Un retour d’expérience attendu

Le Brooklyn Museum cherche à mesurer l’intérêt des visiteurs pour ce type d’informations et compte évaluer l’utilisation des iPads mis à disposition. C’est un parti pris dans la médiation de l’exposition avec ces « cartels enrichis » qui deviennent en outre des contenus externes et réutilisables sur le Web. Le dispositif utilise les 25 articles sur les artistes comme point de départ, mais le wiki reste ouvert.

subversion_ipad_closeup

En ce sens il s’agit également de savoir si en fournissant une ressource internet dans la galerie, les visiteurs souhaiteraient plus de contrôle sur les informations fournies ? L’usage et la pratique, à savoir quelle position est plus favorable à la consultation ou encore quels contenus ont générés plus de visites en lignes, sont des résultats attendus. Selon les retours, l’institution envisage en effet d’équiper tout le musée d’iPad consultatif dans ses espaces.

En attendant, le Brooklyn Museum met en ligne son WikiPop, disponible également sur nos propres terminaux mobiles !

Expo : Seductive Subversion, Women Pop Artists, 1958–1968
Date : 15 octobre 2010 au 9 janvier 2011
Le site du Brooklyn Museum

Un commentaire

  1. Pingback: “Please, Touch the exhibit” sur iPad au Musée de Melbourne :: Club Innovation & Culture CLIC France

Laisser un commentaire