DOSSIER/ Ecoles, prisons, hôpitaux, galeries commerciales, aéroports … Les initiatives « hors les murs » des musées français (18/04/2018)

Dans ce dossier réactualisé régulièrement, le CLIC France présente une sélection d’initiatives hors les murs proposées par les musées français. De plus en plus courantes, ces actions permettent à la fois aux musées de communiquer de manière différente, mais également d’apporter l’art à des publics distants, voire empêchés. 

horslesmurs

Dans les établissements hospitaliers

Dans les établissements scolaires

Dans les galeries commerciales

Dans les médiathèques 

Dans les aéroports

Dans les prisons.

  • Dans les établissements hospitaliers

. Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne (MAMC) (08/12/2017-08/12/2018)

Depuis décembre 2017, le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne (MAMC) propose, en partenariat avec le CHU de Saint-Étienne-Hôpital Nord, Bulle d’art, une installation qui invite les patients, les visiteurs et le personnel de l’hôpital à découvrir la collection du musée.

Accessible à tous, ce module design présente des murmures d’artistes, des projections ainsi que des jeux autour de l’art.

Bulle d’art a obtenu le label « Le musée sort de ses murs » décerné par le ministère de la Culture/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France.

(Source: Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne)

. Musée du Quai Branly- Jacques Chirac (11/2017)

En novembre 2017, le Musée du Quai Branly est allé à la rencontre de la communauté hospitalière. Dans le cadre d’un partenariat avec le réseau de l’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, au total 65 interventions ont été organisées dans 16 hôpitaux de l’AP-HP. Un thème commun : « Cultures du monde ».

MQB2

Un dispositif exceptionnel est mis en place à cette occasion puisque ce sont près de 65 interventions qui sont programmées : ateliers de pratique artistique, mini conférences au chevet des patients, contes, conférences illustrées en vidéo, séances de présentation des métiers du musée, lectures … Ces interventions «hors les murs» sont complétées par une dizaine de visites guidées et contées au sein du musée pour les patients et personnels pouvant se déplacer.

16 hôpitaux de l’AP-HP ont participé à cette cartes blanche: hôpitaux Beaujon, Bichat, Cochin, Joffre-Dupuytren, Emile-Roux, Hôpital Européen Georges-Pompidou, Georges-Clemenceau, Necker-Enfants Malades, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine, Saint-Louis, Tenon, Fernand Widal, Raymond Poincaré, Broca, Hôtel-Dieu et le Siège administratif.

. Musée Rodin (10/2017)

Le Musée Rodin et l’Hôpital d’Enfants Margency, établissement de la Croix-Rouge française, se sont associés pour proposer un programme de découverte de l’oeuvre de Rodin ainsi que des ateliers de pratique artistique.

Encadrés par la plasticienne Caroline Desnoëttes, ces ateliers ont fait l’objet d’une exposition éphémère des oeuvres des enfants au musée Rodin le 30 octobre 2017, et à l’hôpital en novembre et décembre 2017.

Projet « Rodin va à l’hôpital »

Ce projet est destiné aux enfants de 5 à 17 ans, hospitalisés pour des pathologies lourdes dans les services d’oncohématologie et de pédiatrie spécialisée ainsi qu’à leurs parents et au personnel de l’hôpital. Mis en oeuvre depuis le mois d’avril 2017, il se déroule sur les temps de vacances scolaires, en ateliers collectifs, au chevet des enfants ainsi que sur les deux sites du musée Rodin, « un temps loin de la maladie où plaisir et créativité se conjuguent pour apporter une respiration aux malades ».

  • Dans les établissements scolaires

. La Flash Collection du FRAC IDF (09/2016)

Lancé pour la première fois en septembre 2016 par le fonds régional d’art contemporain, ce projet a été pensé et réalisé par l’artiste Olivier Vadrot. Le concept: une malle créée sur mesure permettant d’apporter l’art contemporain dans les lycées d’Île-de-France. Dans cette malle, des oeuvres de plusieurs artistes issues des collections du frac.

Flash Collection permet une rencontre plus immédiate avec l’art contemporain en désacralisant son mode de présentation.  Le programme de visites et d’interventions qui l’accompagne vient prolonger et approfondir ce temps de découverte. D’autres présentations de ce module nomade sont également programmées à destination des  collèges et universités.

Plusieurs actions sont proposées à chaque établissements scolaire:

. Une ou deux journées de rencontre dans le lycée autour de la malle Flash Collection  contenant une sélection d’œuvres bidimensionnelles en lien avec le thème choisi.

. L’exposition d’une œuvre vidéo de la collection durant plusieurs semaines

. Un programme de visites commentées dans les deux lieux d’exposition du frac, le plateau, à Paris et le château, à Rentilly

. Des interventions d’artistes en établissement et des séances de formation proposées aux enseignants.

  • Dans les galeries commerciales

. Louvre-Lens (10 et 11/2017)

Du lundi 30 octobre au samedi 4 novembre 2017, le Louvre-Lens s’est installé dans la galerie commerciale du Auchan de Noyelles-Godault. Pendant une semaine, les médiateurs du Louvre-Lens ont proposés des activités aux familles, afin de faire découvrir le musée, mais également pour promouvoir la nouvelle exposition « Musiques!Échos de l’Antiquité ».

Twitter Louvre-Lens
Twitter Louvre-Lens

Ces activités, ludiques et toutes gratuite été portées autour du thème de la musique.

. La colonne instrumentale

Pour découvrir autrement l’exposition « Musiques ! Échos de l’Antiquité », le Louvre-Lens propose aux visiteurs une activité originale en deux temps : grâce à un jeu ludique, les participants découvrent l’histoire des familles d’instruments, puis les reproduisent au cours d’un atelier créatif.

. Cithare Heroes

Le Louvre-Lens propose aux familles de s’approprier les codes et la gestuelle des musiciens antiques, telle que l’on peut l’observer sur des céramiques ou des reliefs de cette époque. Drapés de toges, les participants adoptent un style antique avant de se prendre en selfie ou de se laisser photographier par l’un des médiateurs.

. Visite virtuelle de la Galerie du temps avec le robot UBY

Visiter le Louvre-Lens sans quitter le centre commercial ? Grâce au robot UBY présent dans la Galerie du temps au côté d’un médiateur, les utilisateurs expérimentent à distance une déambulation en temps réel au coeur des collections !

. Jeu de piste

En association avec le centre commercial, le musée propose un grand jeu de piste à travers toute la galerie marchande. Les participants doivent reconstituer un mot mystère pour participer à un tirage au sort qui leur permettra de gagner une tablette et une multitude d’autres cadeaux.

. Le Louvre au Centre Commercial O’Parinor (09-10/2017)

Pour favoriser l’accès de chacun à l’art et à la culture, le musée du Louvre s’est installé, de manière totalement inédite, au centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois du 27 septembre au 8 octobre 2017. Au programme : exposition sur le thème du mouvement et de la danse, visites, ateliers et spectacles gratuits.

louvreoparinor

Une petite galerie constituée de reproductions de tableaux et de sculptures, témoins de la diversité et de la richesse des collections du musée, a accueillit pendant deux semaines les visiteurs et commerçants du centre commercial, les invitant à une pause contemplative. Des visites et ateliers ont été organisés le mercredi, samedi et dimanche.

En écho à la thématique du mouvement évoqué par les œuvres, deux performances dansées ont également été présentée, en partenariat avec le Théâtre Louis Aragon.  À l’issue de cette quinzaine festive, les commerçants du centre et leurs familles ont été invités à participer à une visite guidée au musée du Louvre.

(Louvre, communiqué)

(Lire l’article du CLIC France: Le musée du Louvre accroche ses chefs d’oeuvres dans une galerie du centre commercial O’Parinor)

  • Dans les médiathèques

. Musée du Louvre / Louvre chez vous (04/2017)

Pour favoriser l’accès de chacun à l’art et à la culture, le Musée du Louvre s’engage dans un jumelage de deux ans avec les zones de sécurité prioritaire (ZSP) d’Aulnay-sous-Bois-Gros Saule et de Sevran-Beaudottes en Seine-Saint-Denis. Depuis le 25 avril 2017, dans le cadre du projet « le Louvre chez vous », le musée propose ainsi aux habitants de ces deux quartiers d’emprunter une reproduction d’oeuvre, pour savourer un peu du Louvre chez soi.

Le musée du Louvre met à disposition de deux centres sociaux une artothèque, constituée de reproductions de 200 chefs-d’oeuvre. Les habitants des quartiers sont invités à les emprunter gratuitement pour une durée de 3 semaines. Des intervenants du Louvre proposent des animations courtes et conviviales pour accompagner les participants à la découverte de l’art. Enfin, les habitants sont accueillis pour une visite au musée du Louvre, individuellement ou dans le cadre associatif.

Inédit par son ampleur et son ambition, ce projet s’appuie sur une vingtaine de structures (sportives, culturelles, sociales et périscolaires) d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran. Les acteurs de ces structures ont bénéficié d’une formation pour devenir les relais du Louvre : ils ont ainsi participé au choix des oeuvres de l’artothèque et conçoivent avec les équipes du Louvre une programmation d’ateliers et d’activités culturelles.

Ce jumelage est le fruit de la volonté conjointe du Louvre et des collectivités d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran de rendre l’art accessible au plus grand nombre et d’oeuvrer à la démocratisation culturelle. Partenaire privilégié du département de Seine-Saint-Denis depuis 2015, le musée bénéficie d’un lien fort avec les deux quartiers de Gros Saule et de Beaudottes via son réseau actif de relais du champ social.

Le Louvre est par ailleurs déjà présent à l’hôpital René Muret, où une artothèque est déployée depuis mars 2016.

Les chiffres clés du projet:

200 oeuvres seront progressivement reproduites :

. À partir d’avril 2017 : 67 chefs-d’œuvre

. À partir de septembre 2017 : environ 65 œuvres sur le thème du corps

. À partir de janvier 2018 : environ 65 œuvres sur le thème des femmes

20 structures partenaires : associations sportives ou culturelles, centres d’insertion, centres périscolaires etc.

  • Dans les aéroports

. Le Mobilier National à Orly (2017)

Dans le cadre d’un partenariat entre le Mobilier National et le groupe ADP (Paris Aéroport), les œuvres du Mobilier National s’invitent à l’aéroport d’Orly.

Augustin de Romanet, président-directeur général du groupe ADP (Paris Aéroport), et Hervé Barbaret, directeur du Mobilier national, sont à l’origine du partenariat entre les deux institutions. Ce partenariat a bénéficié d’un contexte très favorable : l’installation du Groupe ADP dans son nouveau siège social implanté au cœur de la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles de Gaulle.

©Groupe ADP
©Groupe ADP

Le PDG du groupe ADP, très attaché au Mobilier National a proposé que le nouveau Pavillon d’honneur de l’aéroport de Paris-Orly, alors en construction, devienne en quelque sorte le showroom du Mobilier national qui pourrait y présenter des meubles, des tapis et tapisseries, et plus largement l’ensemble de ses savoir-faire.

« L’idée était à la fois de mettre en valeur des œuvres illustrant l’excellence du design français, mais aussi d’accueillir dignement les chefs d’état et les délégations internationales avec des créations d’exception » précise Augustin de Romanet.

Livré début mars 2017, le nouveau Pavillon d’honneur présente une architecture simple et épurée. Sur un seul niveau, sa forme hexagonale accueille, en son centre, un grand hall d’accueil baigné d’une lumière naturelle grâce à un plafond de verre. L’ensemble des volumes est décoré avec des œuvres contemporaines. Dans cet écrin de 1 000 m², le Mobilier national est partout.

©Groupe ADP
©Groupe ADP

On y retrouve ainsi des œuvres créées par l’Atelier de Recherche et de Création et des commandes auprès d’éditeurs de meubles prototypés par l’ARC, mais aussi un ensemble d’Andrée Putman, ou une édition du designer Noé Duchaufour-Lawrance.

. Les Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse à Toulouse Blagnac (09-12/2017)

Du 1 septembre au 31 décembre 2017 les œuvres de Fernand léger s’exposent au Terminal temporaire. Organisée par les Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse et en collaboration avec l’aéroport Toulouse-Blagnac, cette exposition rassemble des céramiques et une tapisserie qui entrent en résonance avec l’ensemble monumental exceptionnel de céramiques et de mosaïques qui jalonnent les cours publiques des Abattoirs de Toulouse.

©DR
©DR

À lire également sur le site du CLIC France: Les œuvres de Fernand Léger s’expose au « Terminal Temporaire » de l’aéroport Toulouse-Blagnac

  • Dans les prisons

. Le FRAC PACA (2013)

Le Fonds Régional d’Art Contemporains de la région PACA a lancé plusieurs projets dans les établissements pénitenciers. Au Baumettes  et à la maison d’arrêt d’Aix-Luynes. Différents ateliers sont proposés aux détenus volontaires, selon des modalités réinventées en permanence en fonction de l’expérience.

Lancé en 2013, ce projet a permis aux détenus d’avoir accès à l’art. Des ateliers sont organisés avec notamment un travail sur l’autobiographie, fondé sur la collection de vidéos du FRAC,  des ateliers avec des plasticiens ou encore des rencontres avec un philosophe. Un atelier avec l’artiste Catherine Melin, organisé autour de la question de l’architecture utopique, a fourni l’occasion d’un dialogue sur la circulation des corps, notamment dans les espaces limités des détenus. Certaines des créations ont fait l’objet d’une exposition.

. Maison Victor Hugo et Paris Musée (02/2015)

Au centre pénitencier de Réau en Seine et Marne s’est ouvert une exposition organisée en partenariat avec la Maison Victor Hugo et Paris Musées. Un projet qui se un triple objectif: favoriser la réinsertion grâce à une initiative citoyenne, faire entrer l’art et la littérature au coeur des prisons et permettre aux détenus de se familiariser avec une oeuvre majeure de la littérature.

Le projet a débuté en février 2015, l’exposition a été conçue par une dizaine de détenus de la prison de Réau, accompagnés par un membre de la Maison Victor Hugo. Afin de réaliser ce projet, ils se sont réunis un après-midi par semaine pour définir les thématiques, l’orientation générale et les œuvres exposées. Lors de l’exposition, les détenus ont également été chargés de la médiation et de l’organisation des visites.

Date de première publication: 20/12/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

. Le Louvre-Lens imagine les Interrupteurs : sa nouvelle brigade de médiation « surprise » et hors les murs

. Le Guggenheim de New York lance sa première exposition numérique qui est également une installation hors les murs

. DOSSIER / Tour de France 2017 des nouveaux dispositifs numériques muséaux et patrimoniaux permanents (30/11/17)

. DOSSIER / Tour de France des expositions et de leurs dispositifs innovants en 2017 (10/11/2017)

Laisser un commentaire