DOSSIER / Quand les musiques actuelles s’invitent dans les musées ou les lieux patrimoniaux

Une boîte de nuit permanente dans un musée des sciences, un musée sur la culture hip-hop, une soirée électro au musée Guimet ou au Guggenheim Bilbao, une campagne de crowdfunding pour une anthologie du Hip Hop … ces projets prouvent que musique contemporaine et patrimoine peuvent se mixer. Dans ce dossier, le CLIC France vous propose un panorama de ces différents dispositifs, lieux ou événements innovants.

Musées (5)

Scènes nationales (1)

MUSÉES

  • Un club à l’intérieur du Deutsch Museum en Allemagne / Avril 2017

À Munich, en Allemagne, un nouveau club a ouvert ses portes le 22 avril 2017 dans un bâtiment annexe du Deutsches Museum, l’un des plus grands musées de sciences et technologie du monde. Le Blitz Club est doté de deux salles pouvant accueillir un total de 600 personnes et compte parmi ses résidents la crème de la scène locale.

museumsinsel_munchen-1

Le fondateur David Muallem, qui est l’un des DJs résidents précise que Blitz a pour vocation de devenir “un lieu d’intégration dans une ville où la vie nocturne rime surtout avec élitisme”. Ce projet ambitieux n’arrive pas seul : le Blitz sera bordé d’un restaurant, et la création d’un label associé est en cours.

(Sources: Tsugi)

  • Un musée entièrement dédié à la culture hip-hop va ouvrir ses portes dans le Bronx en 2022

Baptisé Universal Hip Hop Museum, l’établissement devrait voir le jour en plein cœur du quartier du Bronx, à New York. Il fait partie d’un grand projet de développement urbain de ce quartier défavorisé, prévu pour 2022, et sera construit sur un vaste terrain vague longeant la fameuse Harlem River. Le Universal Hip Hop Museum a pour objectif de devenir la plus grande institution dédiée à l’histoire du hip-hop et entend rendre hommage à sa culture.

universal_hip_hop_museum-jpg

Parrainé par Google et Microsoft, l’espace aura recours à une technologie proposant une immersion multigénérationnelle comprenant de la musique, des effets spéciaux, des vidéos et photos ainsi qu’une scène dédiée à des performances.

Kurtis Blow, l’une des grandes figures du rap américain dans les 80/90 a été choisi pour diriger l’établissement. « L‘Universal Hip-Hop Museum est peut-être le projet le plus important pour la conservation de la culture hip-hop. Cette nouvelle institution culturelle va devenir un incontournable lieu touristique pour la ville de New York mais surtout pour le Bronx. »

(Sources: Universal Hip-Hop Museum, Konbini)

  • Une campagne de crowdfunding pour financer une anthologie du hip-hop et du rap / Octobre 2017

La Smithsonian Institution américaine qui gère la plupart des musées de Washington, a lancé une campagne de crowdfunding pour financer une anthologie du hip-hop et du rap. Ce projet est une forme de reconnaissance pour ce genre musical parfois mal perçu.

smithsonian kickstarter anthology rap 2

C’est également une collaboration unique entre la communauté Hip-Hop, la plateforme Kickstarter, la Smithsonian Folkways Recordings et le Musée national Smithsonian de l’histoire et de la culture afro-américaine. La compilation, qui sera produite et diffusée par Smithsonian Folkways Recordings, comprendra neuf CD, plus de 120 titres et un livre de 300 pages avec de nombreuses notices, des essais d’artistes et d’universitaires, et des photographies inédites du Musée national de Collection de l’histoire et de la culture afro-américaine

(Lire également l’article du CLIC France)

  • Une soirée techno dans la salle des statues du Musée Guimet / Octobre 2017

Le Guimet [Mix], nouveau rendez-vous musical électronique et gratuit du musée Guimet, fait vibrer la salle khmère au rythme de la création contemporaine depuis 2016. Le concept est à la fois d’admirer les collections du musée et d’entendre le mix inédit d’artistes talentueux de la scène électronique actuelle.

Dans le cadre de ces soirées, le musée a invité le magazine Trax à programmer un évènement le 14 octobre 2017, afin de diffuser la techno ésotérique de Renart au milieu des impressionnantes statues antiques de la salle Khmère.

Pour l’occasion, le musée lui a exceptionnellement donné accès à ses archives sonores et la collection d’ethnomusicologie. En plus d’une session musicale qui s’annonce très intéressante, le public pourra en profiter pour déambuler en soirée entre les œuvres qui forment les collections du musée.

Lien vers le dernier évènement Guimet Mix

(Sources: Musée Guimet, Trax)

  • Soirée electro « after dark » au Guggenheim Bilbao  / depuis octobre 2008

Depuis le 31 octobre 2008, Le Musée Guggenheim Bilbao accueille, un vendredi par mois, la soirée électro « after dark », son programme nocturne d’art et de musique créé en collaboration avec le club Fever.

De 22:00 à 01:00 heure du matin, les visiteurs clubbeurs peuvent se rencontrer et visiter les expositions au rythme des meilleurs DJ nationaux et internationaux.

© Art After Dark, Guggenheim Bilbao

Pionnier dans la sphère muséale, Art After Dark au Musée Guggenheim Bilbao est devenu un rendez-vous incontournable.

L’entrée est réservée aux plus de 18 ans (carte d’identité ou passeport requis) et le ticket est au tarif de 13 euros.

© Art After Dark, Guggenheim Bilbao

(Source: Guggenheim Bilbao)

SCÈNES NATIONALES

  • L’Opéra Bastille accueille une after Techno / Septembre 2017

Pour la saison 2017-2018, l’Opéra Bastille s’ouvre à un jeune public en mettant en place des soirées réservées aux moins de 40 ans, à des tarifs préférentiels de -40%. A l’occasion de ce lancement, le 14 septembre 2017, l’Opéra a organisé après la représentation de l’opérette La Veuve Joyeuse, une after party en partenariat avec le magazine Trax.

Opera_59a6e63e49f8e

Avec ce dispositif, l’Opéra national de Paris entend bien « ouvrir et faire découvrir ses œuvres à un autre public ».  Une manière de « casser les clichés attachés à l’opéra » et de montrer que ce genre, né de la collaboration entre plusieurs disciplines (les créateurs de décor, les costumiers, les danseurs, chanteurs, musiciens…) est en résonance avec les arts d’aujourd’hui.

(Source: Trax)

Date de première publication:

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

. Durant l’été 2015, la National Gallery de Londres immerge ses visiteurs dans la musique contemporaine

. La ville de Toronto installe des QR codes pour écouter de la musique à l’angle de ses rues

. VISITE CLIC FRANCE / «Great black music»: une immersion musicale interactive à la Cité de la musique

. Avec le groupe Air, le Palais des Beaux Arts de Lille (re)mixe musée et musique

Laisser un commentaire