Universal Museum of Art s’associe à la RMN-GP pour proposer une exposition virtuelle consacrée au chat dans l’histoire de l’art

Le 7 juillet 2018, Universal Museum of Art (UMA) a publié sa nouvelle exposition virtuelle, réalisée en partenariat avec la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais et consacrée au chat dans l’histoire de l’art.

Théodore Géricault, Chat mort, 1er quart du XIXè siècle

Pour sa 4ème exposition virtuelle, l’UMA propose une exposition dédiée exclusivement aux chats dans l’histoire de l’art. La thématique fournit l’occasion d’une première collaboration entre la RMN-GP et UMA.

Animal omniprésent

Comme l’explique UMA sur son site: « le chat, depuis la statuaire de l’Egypte antique jusqu’aux photographies modernes, est omniprésent dans l’histoire de l’art. Le symbolisme attaché au chat fluctue : si la peinture religieuse le rapproche de Satan, il était vénéré comme une divinité bienveillante et maternelle, Bastet, dans l’Egypte antique.

Présence habituée des ateliers d’artistes, il en est venu à représenter l’esprit de liberté et d’indépendance du peintre ; mais on le trouve aussi souvent dans les portraits de jeunes filles, ou de femmes, auxquels il ajoute une dimension sulfureuse, comme dans la célèbre « Olympia » de Manet.

Objet d’adoration ou de superstition ? Prédateur à craindre ou compagnon à câliner ? Chat noir, chat angora, miteux ou luxueux, le félin possède une personnalité aussi complexe que les illustres palettes qui l’ont représenté ».

L’exposition virtuelle « Les chats dans l’histoire de l’art » a donc pour objectif de présenter l’omniprésence des félins dans l’art, de l’antiquité à nos jours.

Grâce à l’Agence Photographique de la RMN-GP qui fournit les photographies, les œuvres exposées proviennent des plus grands musées de France. On y retrouve l’Olympia de Manet, conservée à Orsay, ou encore les Noces de Cana de Véronèse, conservées au Louvre, Le garçon au chat de Renoir, le portrait de miss Lily Walton de Suzanne Valadon et bien d’autres chefs d’oeuvres.

Exposition virtuelle dans un hôtel particulier

L’exposition virtuelle est installée dans un hôtel particulier (mêlant des halls néo-classiques à des boudoirs chaleureux) spécialement imaginé pour l’accueillir, dans les salles duquel de nombreuses œuvres ont été « accrochées ».

Crédit photo: Site de l’UMA

Les visiteurs peuvent en quelques clics découvrir de grandes œuvres de l’histoire des arts, de l’ancienne Egypte à Géricault. Dans chacune des œuvres, le public aura le plaisir de trouver un félin, qu’il soit caché ou central, petit ou grand.

L’exposition se visite de manière gratuite et en réalité virtuelle sur le portail UMA.

Sur le site internet, le visiteur peut circuler au sein de l’exposition à l’aide du plan en 3D et naviguer grace aux flèches qui s’affichent sur l’écran. Pour voir une œuvre de près, il suffit de cliquer sur celle-ci.

L’exposition virtuelle « les plus beaux chats de l’histoire de l’art » proposée par UMA s’appuie sur une idée originale de la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais, qui avait déjà publié une application Ipad sur le même thème en 2014.

SOURCES: UMA; RMN-GP

Date de première publication: 01/08/2018

RMN-GP est membre de Clic France.

a-lire-sur-le-site-du-clic

. Universal Museum of Art lance une collecte de fonds pour créer une exposition virtuelle sur les œuvres spoliées par les nazis

Universal Museum of Art (UMA) offre une seconde exposition virtuelle consacrée aux plus grands chefs-d’œuvre du Street Art

La RMN publie une application iPad consacrée aux plus beaux chats de l’histoire de l’art

Laisser un commentaire