Art-thérapie: la Fondation Louis Vuitton poursuivra sa coopération avec l’hôpital des Quatre Villes (Site de Sèvres) en 2021

En 2019, l’hôpital des Quatre Villes (CSAPA Site de Sèvres) a noué un partenariat avec la Fondation Louis Vuitton afin de mettre en place un dispositif d’art-thérapie arts plastiques hors les murs avec ses patients en addictologie, une première en France. Après le succès de la première session de visite, les 2 partenaires prolongent leur coopération en 2021

« Art-thérapie au Musée : l’hôpital « Hors les Murs » ». En 2019, une première expérimentation d’un dispositif d’art-thérapie dans une institution muséale en France a été menée dans le cadre d’une convention de partenariat entre le Centre Hospitalier des Quatre Villes et La Fondation Louis Vuitton.

Les résultats de cette première expérimentation d’un dispositif d’art-thérapie au musée étant concluants, un deuxième dispositif devrait s’organiser en 2021.

  • Une première session de visites durant l’automne 2019

Ce projet a vu le jour à la Fondation Louis Vuitton, à l’occasion du lancement de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand ».

A l’automne 2019, un groupe de patients suivis en ambulatoire par le Réseau Alcoologique Dr Haas * a participé à ce projet innovant.

Il s’agissait pour ces patients d’expérimenter un processus de création « Hors les Murs » et pour les soignants, d’étudier l’intérêt de sortir l’atelier de l’hôpital et de répondre à une question. « Dans quelle mesure, franchir un espace muséal non seulement pour observer des œuvres mais également pour créer dans un atelier au sein d’un haut lieu de culture plutôt qu’à l’hôpital, peut permettre d’avancer un travail psychothérapeutique ? ».

La première séance s’est déroulée au Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) du site de Sèvres (92) afin de constituer symboliquement le groupe et de présenter le dispositif aux participants.

Puis, pendant six semaines, chaque lundi après-midi, les patients ont bénéficié d’une visite spécifique de 45mn menée par un médiateur de la Fondation Louis Vuitton. Chaque semaine, il a amené le groupe à découvrir l’institution muséale ainsi que l’exposition sur Charlotte Perriand. Après un temps de pause, le groupe participait pendant deux heures à un atelier d’art-thérapie à médiation arts plastiques mené par l’art-thérapeute du CSAPA qui reprenait le même cadre thérapeutique que celui proposé à l’hôpital.

Enfin, la dernière séance consistait en une consultation individuelle de bilan réalisée avec chaque participant afin de clôturer ce cycle de huit séances.

« C’est assez libérateur en art-thérapie d’essayer, pas de réussir. Libérée de ce truc, le geste comptait aussi. En cherchant moins le résultat que le geste j’aimais mieux ce que ça donnait au bout du compte, j’y prends plus de plaisir que des cours d’art plastiques » témoigne une des patientes au cours de l’entretien de bilan.

  • Un projet inspiré par Montréal

« Ce dispositif, inspiré de l’expérience du Musée des Beaux-Arts de Montréal qui a créé en son sein un Centre d’art-thérapie, ne pouvait être mené qu’à la Fondation Louis Vuitton. C’est grâce à la volonté d’innovation du Centre Hospitalier des Quatre Villes et au professionnalisme des équipes des Publics et de la Médiation Culturelle de la Fondation Louis Vuitton que le projet a été adapté au lieu et a pu ainsi voir le jour » explique Nadine Amorim, art-thérapeute et initiatrice de ce projet.

Fort du succès de la première session, une « prochaine expérimentation devrait se dérouler au début de l’année 2021, à la Fondation Louis Vuitton ».

3 QUESTIONS A …. Nadine Amorim, art-thérapeute et initiatrice de ce projet

  • Comment est né ce projet ?

Ancienne Directrice de la communication de l ICOM (Conseil international des musées) – avant ma reconversion professionnelle en Art-thérapie, je garde un oeil sur le monde des musées et c’est pourquoi j’ai rapidement eu connaissance du travail mené au MBAM. J’ai rencontré dès 2017 des professionnels de l’institution montréalaise et j’ai réfléchi à une adaptation française de cette expérience. L’ouverture et le soutien du CSAPA de Sèvres m’a permis d’avancer cette réflexion que j’ai évoquée avec les équipes soignantes en 2019. De là nous avons réussi à monter ce projet assez rapidement.

  • Quels sont les avantages de l’Art-Thérapie ?

Les avantage des ateliers d’art-thérapie en addictologie sont nombreux car nous sommes face à des personnes alexythymiques avec parfois des difficultés pour exprimer par les mots un ressenti, des émotions, un vécu… aussi nous passons par une médiation artistique, par la matière, en l’occurrence la peinture pour partir dans une exploration personnelle et permettre aux patients de créer leur propre langage. Pour en savoir plus, je vous invite à visiter cette page de mon site internet : nadineamorim.fr/pourquoi-lart-therapie/

  • Quelle sera la prochaine étape ? 

Nous reprendrons l’expérience en 2021 à la Fondation Louis Vuitton mais nous envisageons, si l’expérience est aussi positive que la première, de la mener dans d’autres institutions muséales de notre territoire.

* L’offre de soin en addictologie du Centre Hospitalier des Quatre Villes (CH4V – Chaville, Saint-Cloud, Sèvres, Ville d’Avray) constitue le Réseau Alcoologique Dr Haas et comprend un service d’hospitalisation pour la réalisation de cures de désintoxication, une Equipe de Liaison et de Soins (ELSA), une consultation familiale, une consultation jeunes consommateurs (CJC), un Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) sur deux sites Sèvres et BoulogneBillancourt avec le Centre Arthur Rimbaud, un Hôpital de Jour addictologique, un Service de Soin de Suite et de Réadaptation (SSR-A) et un Accueil Familial Thérapeutique (AFT).

SOURCE: Nadine Amorim

PHOTOS: Nadine Amorim

Date de première publication: 27/05/2020

La Fondation Louis Vuitton est membre du Clic France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le MCA Australie lance sa boîte à outils de création artistique en ligne pour les personnes atteintes d’Alzheimer

Art-thérapie: le musée du Louvre et le GHU Paris nouent un partenariat de médiation culturelle

Québec : des médecins pourront bientôt prescrire des visites au Musée des beaux-arts de Montréal

Laisser un commentaire