Au musée des Sciences émergentes de Tokyo, des robots humanoïdes guident les visiteurs

Au Musée national des sciences émergentes et de l’innovationMiraikan, à Tokyo, un couple de robots humanoïdes accueille les visiteurs, leur lit les dernières nouvelles et les guide.

japan-robots

Créés par des scientifiques spécialisés en robotique, le duo de robots humanoïdes, Kodomoroid («kodomo» veut dire enfant en japonais) et Otonaroid («otona» signifie adulte) ont été présentés dans le musée de Tokyo le 24 juin 2014.

Le premier est capable d’imiter une présentatrice de journal dans plusieurs langues, le second peut assurer les annonces au micro et l’accueil dans les musées. Une expérience unique qui permet d’explorer encore davantage la relation homme-machine.

En fait, les deux robots sont les stars d’une nouvelle exposition au Miraikan, « Android: what is Human? ». Leurs visages ont été moulés sur de «vrais» humains, puis découpés dans une silicone spéciale qui imite la texture et l’élasticité de la peau. Sous la surface, des muscles artificiels servent à imiter les expressions faciales humaines. Leur regard et leur expression sont saisissants de vérité et de réalisme.

Un robot au micro 

Kodomoroid peut lire à voix haute les informations du monde entier qui lui sont fournies sous forme textuelle, en plusieurs langues et dans divers timbres de voix, y compris masculin. La future présentatrice pourra également lire aux visiteurs de l’exposition les nouvelles du jour et réciter quelques exercices de diction à une vitesse impressionnante.

De son côté, Otonaroid se concentre sur son nouveau poste de vulgarisatrice scientifique au Miraikan.

Les deux androïdes ont une autre mission bien précise: ils vont se mettre au contact des visiteurs pour recueillir de précieuses informations sur les réactions des humains face à la machine, données qui seront ensuite analysées par le professeur Ishiguro, leur créateur.

« Cela va nous fournir un important retour d’informations alors que nous explorons la question fondamentale de ce que c’est d’être humain. Et nous voulons que les robots deviennent toujours plus intelligents. Nous aurons de plus en plus de robots dans notre vie future », a ajouté le scientifique d’une cinquantaine d’années.

M. Ishiguro a ajouté en clin d’œil qu’il avait créé son propre double, version androïde, pour l’envoyer donner des conférences à l’étranger: « Ca m’évite trop de voyages ».

Kodomoroid and Otonaroid: Professor Ishiguro’s new androids at Miraikan:

Reportage de France 3:

 

SOURCES: PSFK, 20minutes.fr, AFP, tempsreel.nouvelobs.com

Date de première publication: 25/06/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Du 13 au 17 août, le projet After Dark permet de visiter la tate la nuit via un robot

Avec Awabot et le Clic, des robots passent la nuit des musées … à la Cité des sciences, au Grand Palais et au Musée Gallo Romain de Lyon

Des robots télécommandés permettront bientôt de visiter la Tate Britain de nuit

Un robot-camera permet aux visiteurs à mobilité réduite d’explorer le château d’Oiron.

Bientôt des robots pour l’accueil et la médiation dans les musées ?

Laisser un commentaire