Avec un stylo numérique, le Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum envisage sa réouverture de manière très interactive

Le Smithsonian Cooper-Hewitt Design Museum prépare sa réouverture le 12 décembre 2014, après 3 ans de travaux. Agrandi avec 60% d’espace de galerie en plus, le Musée présentera son importante collection et des expositions temporaires, mais compte également offrir au visiteur une expérience de visite entièrement nouvelle, avec des technologies interactives et immersives.

Cooper stylo image 2

Le visiteur transformé en designer

Parmi elles, une initiative originale : lorsqu’il achètera son ticket, le visiteur se verra prêter un stylo interactif, un nouvel outil technologique en cours de développement et de test par le musée et une équipe de partenaires.

cooper hewitt penLe stylo est destiné à transformer les visiteurs en véritables designers. Grâce à celui-ci, ils pourront interagir sur une quinzaine d’écrans répartis dans le musée. Ces tables interactives permettront de naviguer à travers les objets de la collection du musée, mêmes ceux non présentés dans les galeries.

Avec les stylos et les tables numériques, les visiteurs auront également la possibilité de dessiner de nouveaux objets en s’inspirant de ceux déjà présents dans la collection. Ces créations pourront alors devenir un nouveau modèle de papier peint, projeté sur les murs d’une salle d’immersion. Un algorithme permettra également de générer des dessins sur les écrans. A partir d’une forme quelconque dessinée par le visiteur, l’ordinateur permettra de récupérer des objets  similaires de la collection. Par exemple : Si on dessine une forme de vase classique, apparait le registre de tous les vases de la Cooper Hewitt.

Les visiteurs pourront également utiliser ce stylo sur les cartels de leurs objets préférés, enregistrer ces informations sur leur compte personnel pour les retrouver ensuite en ligne, à la maison après la visite, et la prochaine fois qu’ils viendront au musée.

Le concept du stylo est né du travail de la société Local Project (par ailleurs conceptrice du mur géant de Cleveland et des outils interactifs du mémorial 9/11 de New York) et l’agence Diller Scofidio + Renfro.

Il a été lancé comme une manière d’inviter les visiteurs à apprendre à concevoir en concevant eux mêmes. En plus d’être un outil pour dessiner, il doit être également plus impliquant et encourager les visiteurs à réellement observer les objets du musée, plutôt que de les regarder à travers leurs applications de smart phone.

À l’intérieur du stylo

Le stylo combine deux technologies principales. Son interface avec les tables interactives utilise les mêmes matériaux conducteurs que les stylets d’écran tactile. Son interface avec les cartels utilise la technologie de communication sans fil NFC (Near Field Communication). Un capteur placé au bout du stylo lit les informations sur les petites étiquettes NFC intégrées dans les cartels. Ces informations sont stockées dans la mémoire du stylo et peuvent être lues depuis les tablettes interactives.

En utilisant les écrans d’ultra-haute-définition des tables conçues par Ideum, les visiteurs peuvent étudier et manipuler les objets quils ont collectés, découvrir les objets liés présents dans la collection du Cooper Hewitt, rechercher des informations contextuelles, en savoir plus au sujet de leur conception, de leur designer, de leurs matériaux, regarder et partager des vidéos, et même esquisser leurs propres conceptions.

La conception du stylo

Pour convertir le concept en réalité, le stylo a été développé dans un matériel robuste, le Musée Cooper Hewitt a travaillé avec une équipe internationale dont GE; Sistelnetworks, une société espagnole qui fournit des produits et des solutions pour l’industrie sans fil et Undercurrent entreprise new yorkaise de conseil en gestion et stratégie.

Pendant ce temps, l’équipe numérique du Musée Cooper Hewitt travaillait à intégrer le stylo dans son environnement. Tellart, une entreprise de conception de l’expérience de Rhode Island, a été engagée pour créer un système électronique destiné à jumeler les billets des visiteurs avec leurs stylos.

Cooper stylo image dessin

Comme beaucoup d’objets dans les galeries du musée, ce stylo est le produit d’un processus de conception collaborative industriel international, illustrant comment les concepteurs résolvent les problèmes du monde réel.

Ce nouveau système a pu voir le jour grâce aux subventions accordées par Bloomberg Philanthropies, qui a apporté plus de 17 millions de dollars afin de développer les projets numériques des institutions culturelles des musées de New York et du monde (article du Clic France).

Cette initiative inédite témoigne du désir croissant des musées de concevoir des outils mobiles, interactifs, immersifs et impliquant.

Présentation du projet sur un espace dédié du site du musée

SOURCES: Cooper-Hewitt, Local Project, 

AUTEUR: Aurélie Weigel

Date de première publication: 21/06/2014

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Bloomberg Philanthropies verse à nouveau 17 M$ à des musées du monde pour soutenir leurs initiatives numériques

Le National Design Museum Cooper-Hewitt annonce l’acquisition de l’application « Planetary » et de son code source

Les spécialistes de l’imagerie numérique du Smithsonian scannent et impriment le président Obama en 3-D

Cooper-Hewitt, National Design Museum ouvre ses données, en attendant sa réouverture

Laisser un commentaire