Baidu, le google chinois, lance le premier musée virtuel mondial dédié à l’architecte espagnol gaudi

Le 19 octobre 2017, lors d’une conférence de presse au Palais épiscopal d’Astorga en Espagne, Baidu a annoncé le lancement du premier musée numérique dédié à l’architecte espagnol Antoni Gaudí. Après avoir prroduit des visites virtuelles à 360 degrés dans plus de 220 musées chinois, il s’agit de la première incursion patrimoniale de Baidu hors de Chine.

gaudi bcn
(c) bexsimon.com

Lors d’une conférence de presse tenue au palais épiscopal d’Astorga en Espagne, conçue par Gaudi, Baidu Baike, la plateforme d’encyclopédie collaborative en ligne en langue chinoise du géant chinois Baidu Inc, le google chinois, a annoncé le lancement du premier musée numérique consacré aux œuvres de Gaudí.

En novembre 2017,  Cette initiative permettra de survoler et d’analyser chaque détail de la Sagrada Família ou d’explorer le bâtiment de la Casa Milà depuis son smartphone, sa tablette ou son PC.

Le projet est financé par le géant du web chinois et a été conduit en coopération avec l’Institut de recherche Gaudí Asie-Pacifique basé en Chine et du Congrès mondial de Gaudí, la conférence annuelle organisée depuis cinq ans par l’Institut de recherche Gaudí. 

Conférence de presse de Baidu au Palais épiscopal d'Astorga en Espagne le 19 octobre 2017 (c) Baidu Baike
Conférence de presse de Baidu au Palais épiscopal d’Astorga en Espagne le 19 octobre 2017 (c) Baidu Baike

Intelligence artificielle et réalité virtuelle

Le premier musée numérique thématique de Baidu Baike, consacré à Gaudí présentera les travaux et les dessins du maître ainsi que des photos d’archive et documents de recherche, en utilisant les technologies de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, de la vidéo et photo à 360 degrés et des photos en très haute résolution (avec une résolution d’image de 20 milliards de pixels).

« Les technologies de l’IA de Baidu incluent la technologie de reconnaissance d’image et la réalité augmentée », a déclaré Jin Xiaping, directrice du projet de musée numérique de Baidu Baike, au Global Times. « Nous prévoyons également d’appliquer ces technologies à des expériences in-situ afin d’accroître la participation des visiteurs et d’améliorer leur expérience lorsqu’ils visitent nos musées partenaires ».

Sue le site, les visiteurs pourront examiner les bâtiments en détail grace à une visite virtuelle tout en écoutant les commentaires d’experts internationaux de Gaudi.

L’équipe du projet a déjà finalisé la numérisation de l’église Sagrada Família, devenue un site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005. L’équipe travaille actuellement à la numérisation de 6 autres sites conçus par l’architecte, et notamment le musée du chocolat, le musée romain et le musée du pèlerinage et de Santiago.

Jin Xiaping a annoncé que la première édition du musée numérique de Gaudi, Baidu Baike, sera lancée en chinois, y compris les enregistrements audio. D’autres versions linguistiques seront ajoutées, à mesure que les projets internationaux de la plate-forme se développeront.

« Après avoir introduit plus de musées étrangers dans notre plate-forme, nous lancerons des versions multilingues, non seulement de nos projets internationaux, mais aussi sur nos visites de musées chinois », a annoncé Jin Xiaping.

Des visites virtuelles dans plus de 220 musées chinois

Depuis sa création en 2012, la plateforme numérique Baidu Baike a réalisé des visites virtuelles à 360 degrés dans plus de 220 musées chinois, dont le musée du mausolée de l’empereur Qin Shi Huang, à Xian, dans la province du Shaanxi, au nord-ouest de la Chine. Baidu annonce que sa plateforme musée a déjà généré 67 millions de visites.

La plate-forme fournit également des présentations numériques des collections de 1 615 musées à travers la Chine, y compris le Musée national chinois de Pékin et le Musée des Grottes de Yungang situé dans la province du Shanxi.

Capture d'écran de la visite virtuelle de l'armée ensevellie de Xian
Capture d’écran de la visite virtuelle de l’armée enterrée de Xian

Baidu copie ainsi la stratégie de son rival américain Google, qui a lancé en 2011, Google Arts & Culture (anciennement Google Art Project) et a engagé des coopérations avec plus de  1 000 musées du monde entier pour mettre en ligne des visites 360° et des images haute définition de leurs collections.

Baidu Baike se concentre sur les internautes chinois et offre une couverture plus complète des musées chinois que le projet de Google, qui présente une douzaine de musées en Chine.

Avec le projet Gaudí, la plate-forme Baidu Baike semble se préparer à conquérir le monde !

SOURCE: Baidu Baike, 

Date de première publication: 26/10/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Pour son 92ème anniversaire, le musée de la Cité Interdite dématérialise sa billetterie et ouvre une nouvelle exposition numérique en VR

Les enfants de plus de 180 000 foyers chinois visitent virtuellement 10 musées célèbres du monde, dont Orsay et le Louvre

Le musée de l’Armée, première institution muséale française à proposer l’achat de billet sur son compte WeChat

La nouvelle application mobile de la Cité Interdite combine ancienne ville chinoise virtuelle et communauté numérique

Réservez votre billet de cinéma ou d’exposition en une photo depuis votre iPhone !

En Chine, le Musée archéologique de Jinsha choisit également la réalité augmentée et virtuelle

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Laisser un commentaire