Des chefs d’oeuvres du Rijksmuseum s’animent dans le métro: retour sur une campagne inédite

Pour célébrer le premier anniversaire de sa réouverture, des versions animées de certaines des plus célèbres peintures des maîtres hollandais de la collection Rijksmuseum ont fait le mur et se sont retrouvées en affichage numérique dans le métro d’Amsterdam et de Rotterdam. Retour positif sur une campagne numérique inédite. 

rijksmuseum_campaign_

En avril 2014, un des mécènes principaux du musée, l’opérateur télécom KPN, a décidé de détourner certaines des peintures du Rijksmuseum sur 86 écrans d’affichage numériques positionnés dans 16 stations de métro d’Amsterdam et de Rotterdam.

En Avril 2013, le Rijksmuseum a rouvert ses portes au public – et après une première année réussie avec un nombre record de visiteurs à plus d’un million, KPN a donc décidé de célébrer l’occasion avec une campagne spéciale développée avec la société Aopen.

Les passants pouvaient même s’intégrer à l’un des tableaux avec une caméra vidéo intégrée à l’affichage, permettant de prendre un selfie et de le partager via les médias sociaux.

Présentation vidéo de la campagne:

« En tant que sponsor principal, nous partageons la philosophie du Rijksmuseum de rendre l’art accessible à tous, et c’est cela que nous voulions vraiment partager avec le public par l’intermédiaire de cette campagne », a déclaré Aline van Keulen, directeur de marque de l’entreprise et de la publicité chez KPN. « Le déploiement d’écrans avec des peintures animées dans les stations de métro d’Amsterdam et de Rotterdam nous a permis de créer une galerie d’art numérique tout en atteignant un très large public. »

Pendant une semaine (10-19 avril 2014), les stations ont ainsi été transformés en galeries d’art numérique: de la « La Laitière » de Vermeer coulait du lait, et l’oeuvre « The Night Watch » de Rembrandt est entrée en action pour la première fois dans l’histoire.

rijks campagne metro avril 2014 pic 1rijks campagne metro avril 2014 pic 2

Retour d’usages sur une campagne innovante

La société Aopen vient de publier une étude sur cette campagne numérique inédite.

La campagne d’une semaine dans 16 stations de métro et sur les 86 écrans numériques a généré 1.354.445 contacts média. 28 513 personnes se sont arrêtées devant les écrans des 6 expositions interactives; 5 740 #Rijksselfies ont été créés; et 1 497 #Rijksselfies ont été partagées sur Facebook et les médias sociaux dans la semaine.

« Au cours de cette campagne, nous avons interviewé plusieurs passants et leur avons demandé leurs expériences personnelles avec les affiches numériques, » a expliqué Pauline de Waardt du services marketing CS Digital Media. « Ils ont été positivement surpris par cette façon amusante de présenter l’art. La combinaison de l’art et de l’animation a été vécue comme fascinante et originale. »

En outre, des entretiens en face ont été conduit à la gare centrale d’Amsterdam et la gare centrale de Rotterdam, pendant lequel un court questionnaire a été remis à un groupe de 240 personnes sur la cible 16-65 ans.

Résultats:

  • 71% des personnes interrogées citent spontanément KPN comme mécène de la campagne
  • 11% ont indiqué que KPN était mécène principal du Rijksmuseum (4% avant la campagne)
  • Les expositions interactives sur lesquelles on pouvait faire un Selfie ont été classés avec un 7,2 (contre 6.5 pour les autres)
  • La galerie d’art numérique avec une animation ont été classés avec un 7,8 (contre 6.5 pour les autres)
  • 92% ont trouvé l’initiative très sympathique

CS Digital Media a développé le concept de la campagne pour KPN, et les œuvres d’art ont été diffusées et parfois animées sur les équipements numériques de la société AOpen.

SOURCES: AOpen, digitalsignagetoday.com

Date de première publication: 6/12/2014

Photos: AOpen

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Une nouvelle forme de campagne interactive pourrait associer les visages du public à des œuvres d’art

Pour célèbrer son 1er anniversaire, le Rijksstudio organise le concours «Faites votre propre chef-d’œuvre»

En attendant sa réouverture en avril 2013, le Rijksmuseum d’Amsterdam ouvre un studio numérique pour découvrir et jouer avec 125,000 oeuvres

Laisser un commentaire