Le 12 mars 2016, le musée ArtScience de Singapour célébrera son cinquième anniversaire avec l’ouverture d’une nouvelle exposition permanente mettant en vedette 15 œuvres du collectif d’art teamLab, connu pour ses œuvres évocatrices dans le domaine de l’art numérique. Cette nouvelle installation promet aux visiteurs une expérience immersive, sensorielle et interactive.

(c) teamLab

(c) teamLab

Cette exposition permanente, « Future World, lorsque l’art rencontre la science », composée de 15 installations d’art numérique, emmènera les visiteurs dans un voyage immersif à travers la nature et les zones urbaines.

L’ensemble de l’exposition occupe 1.500 mètres carrés – soit environ un quart de l’espace du musée situé à à Marina Bay Sands- mais son budget global n’a pas été révélé par le directeur executif du musée Honor Harger.

Honor  Harger a expliqué au journal Straits Times « qu’il avait toujours été prévu pour le musée d’avoir une exposition permanente qui offre aux visiteurs une expérience nouvelle et originale de ce que le musée veut être, un lieu qui explore l’intersection entre l’art, la science, la technologie et la culture ».

Mais trouver le bon projet et le partenaire adéquat a pris un certain temps. La recherche a d’ailleurs commencé en 2014 quand la nouvelle directrice a rejoint le musée.

La principale difficulté a été de « trouver la bonne organisation artistique capable de créer une exposition de grande échelle, installation immersive mêlant art et science, permanente mais capable de se renouveler régulièrement de manière à faire revenir et fidéliser les visiteurs ».

« Nous ne voulions pas faire une exposition traditionnelle, mais construire un univers, » affirme Honor  Harger. « Ensemble avec TeamLab, nous construisons un univers numérique, où les visiteurs peuvent interagir avec de superbes oeuvres d’art numériques; les enfants peuvent faire partie des mondes immersifs qu’ils peuvent modifier par leur présence; et où les familles peuvent apprendre et jouer ensemble en utilisant une combinaison de la technologie physique et numérique. Nous croyons que notre nouvelle exposition permanente avec teamLab annonce une ère nouvelle pour l’art numérique, et annonce notre nouveau rôle en tant que musée ».

What a Loving, and Beautiful World – ArtScience Museum (mars 2016)

Des fleurs et des papillons

Un des volets phares de l’exposition reconstituera un eden virtuel avec des projections de papillons et de fleurs sur les murs et le sol. Les types de fleurs diffusés correspondront à la saison de l’année et l’interaction du spectateur avec l’œuvre provoquera des modifications de la projection. Les fleurs fleurissent et se fanent en présence d’une personne et les papillons disparaissent quand ils sont touchés. La scène est vivante, en constante évolution et régéneration.

Les autres créations numériques immersives seront notamment « Crystal Universe », « Flowers and people », « Light ball orchestra ».

Flutter of Butterflies Beyond Borders. (c) TeamLab

Flutter of Butterflies Beyond Borders. (c) TeamLab

L’exposition, qui ouvre au public le 12 Mars, sera enrichie tout au long de l’année et actualisée avec de nouvelles œuvres tous les ans ou tous les deux ans. Les tarifs d’entrée vont de 9 à 11 euros.

L’expérience internationale de Teamlab

Le teamLab, agence créative fondée au Japon en 2001, associe aujourd’hui plus de 400 artistes. Ce collectif unique au monde comprend également des programmeurs, des ingénieurs, des mathématiciens et des architectes, et vise à « réaliser un équilibre entre l’art, la science, la technologie et la créativité ».

Honor  Harger loue particulièrement le savoir faire et les réalisations de l’agence: « teamLab, par la richesse de son équipe, peut imaginer et développer des oeuvres et installations numériques de façon transparente et créer des expériences convaincantes où la technologie se retire en arrière-plan et l’art prend le dessus, engageant le spectateur émotionnellement. La technologie numérique peut parfois avoir pour effet de nous séparer les uns des autres. Nous interagissons avec nos écrans mais pas entre nous.ce n’est pas le cas des créations de TeamLab. »

L’exposition du ArtScience sera la plus grande exposition permanente jamais créée par teamLab, qui avait d’abord montré certaines de ses créations lors de la Biennale de Singapour 2013.

Le fondateur du collectif Toshiyuki Inoko a salué la collaboration: « Nous sommes ravis de collaborer avec ArtScience Museum, une institution culturelle exceptionnelle dont la vision est tout à fait conforme à la nôtre – célébrant l’intersection de l’expression artistique, des idées scientifiques et des progrès technologiques dans la curation de contenu. Nous pensons que l’art numérique va continuer à changer l’art, non seulement par l’extension des œuvres d’art dans une nouvelle ère, mais aussi changer l’espace d’art et le musée lui-même, ainsi que la façon dont les gens interagissent avec l’art dans le cadre d’expériences innovantes. A TeamLab, nous sommes tous partisans de l’utilisation de la technologie numérique pour élargir l’art, et impliquer le spectateur dans la définition et la modification des œuvres d’art. Nous espérons que grâce à la technologie numérique, nous pouvons expérimenter de nouvelles expériences visuelles en interaction avec les oeuvres d’art, et supprimer les frontières entre l’œuvre et le spectateur. Nous sommes extrêmement privilégiés de pouvoir installé dans cet espace au cœur de Singapour, notre plus grande exposition  permanente dans le monde ».

Singapour comme nouvelle cité de l’art numérique

La directrice du musée estime que « l’exposition va permettre au ArtScience Museum de changer de dimension, elle aura le même effet sur Singapour. D’un seul coup, Singapour va devenir l’une des principales destinations en Asie pour l’art numérique et pour l’art et la science. »

En effet, plus tard en 2016, TeamLab dévoilera une deuxième installation d’art numérique massif, cette fois au Musée national de Singapour. L’installation sera basée sur les dessins du Major Général William  de Farquhar.

En outre, l’exposition au ArtScience museum est lancée en parallèle de l’ouverture d’un centre sur les médias numériques doté d’un budget de 2,5 millions $ et conçu par l’agence de création japonaise 1-> 10 qui ouvrira à Sentosa, autre quartier de Singapour, également en mars 2016.

Crystal Universe (c) TeamLab)

Crystal Universe (c) TeamLab)

Principales créations de teamLab

Le 6 février 2016, teamLab a inauguré une autre exposition historique, « teamLab: Living Digital Space and Future Parks », sa première grande installation sur le territoire américain, à la galerie Pace Art + Technology, récemment ouverte à Menlo Park, en Californie. Cette exposition propose plus de 20 création numériques immersives et interactives, réparties sur un espace de près de 1 900 m².

Les créations de teamLab ont été présentées dans de nombreuses galeries du monde, telles que la Saatchi Gallery, le  National Museum of Emerging Science and Innovation de Tokyo mais également au Grand Palais de Paris à l’occasion de la Fiac.

. Flowers and People, Cannot be Controlled but Live Together (2016)

. Flowers and People on the Water (2016)

. Flutter of Butterflies Beyond Borders (2015)

. Crystal Universe (2015)

. Black Waves (2015)

. Floating Flower Garden (2015)

. Light Ball Orchestra (2013)

SOURCES: teamLab, Straits Times

Date de première publication: 10/03/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Rhizome reçoit 600.000 $ de la Mellon Foundation pour améliorer l’archivage des oeuvres d’art numérique

The Wrong, première biennale mondiale d’art numérique uniquement accessible sur le web

La Cité interdite de Pékin lance une galerie numérique pour explorer l’histoire et la riche collection du Musée et Palais

Le Deserteur, le premier musée éphémère d’art numérique qui ne se visite que sur un iPad

Le Musée d’art contemporain d’Australie (Sydney) diffuse en ligne sa première commande d’oeuvre d’art numérique