Le 5 décembre 2013, le Crédit Agricole via différentes entités a annoncé qu’il sera  l’un des principaux mécènes de la Cité des civilisations du vin à Bordeaux avec un apport d’un million d’euros. Projet emblématique de la ville de Bordeaux, la Cité devrait ouvrir ses portes en 2016.

Cité des cxivilisations du vin table des terroirs 2

Au cœur d’un quartier en pleine réhabilitation, à l’entrée de la ville, trônera  la Cité des civilisations du vin. Un édifice remarquable par son architecture atypique avec des formes tout en arrondi. Le bâtiment résolument contemporain offrira une surface de près de 10 000 m2.

Véritable plateforme d’information œnotouristique, la Cité a pour but de transmettre et partager cette culture de manière innovante et interactive. Elle proposera un voyage inédit au cœur des civilisations du vin à travers l’ensemble des thèmes qui les composent comme l’histoire, la géologie, les arts, ou encore l’œnologie. Destiné à un public français comme international, le projet est une véritable invitation à la découverte sous forme de parcours interactifs, privilégiant l’expérience, la transmission et l’émotion.

La cité devrait ouvrir ses portes en 2016 après deux ans de travaux. Ce sont près de 400 000 visiteurs qui sont attendus la première année.

Le Crédit Agricole soutient plus particulièrement  le module interactif « la table des terroirs » de la Cité

Cité des cxivilisations du vin table des terroirs

Avec un apport d’un million d’euros provenant du Crédit Agricole d’Aquitaine, de Crédit Agricole S.A. et de Crédit Agricole Assurances, le Groupe est mécène Bâtisseur d’honneur du projet. Il vient de signer une convention de mécénat pour contribuer à bâtir le projet de la Cité des civilisations des vins à Bordeaux.

Il soutiendra principalement la construction de  «La table des terroirs». Ce module interactif invite à découvrir de manière ludique les vignobles du monde et de nos régions, et plus largement tous les aspects du monde viticole.

Cette table interactive proposera un tour du monde des vignobles. Des photos, cartes, films et schémas se déploieront sous les doigts du visiteur, l’invitant à  découvrir les portraits et témoignages de vignerons du monde entier. Les régions viticoles mises à l’honneur sont nombreuses : Bourgogne et Vallée de la Moselle pour la France, régions viticoles de Mendoza (Argentine), de Californie (États-Unis), de La Rioja (Espagne), de Géorgie, du Chianti (Italie) ou encore de Marlborough (Nouvelle-Zélande). Ce module est aussi l’occasion d’appréhender l’identité des terroirs sous l’angle de la géologie, de l’histoire, de l’agronomie ou de la sociologie et de mieux comprendre qui se cache derrière ce métier passionné.

Comme l’explique la banque: « Par ce mécénat, le Crédit Agricole soutient le développement de l’activité viticole en France et à l’international. C’est également l’occasion de renouveler son engagement pour la valorisation culturelle des territoires. »

Des enjeux à la fois culturels, économiques et touristiques

La Cité des civilisations du vin a intégralement été pensé dans une logique d’intégration des nouvelles technologies au service du visiteur. L’expérience de visite débutera dès l’entrée dans le parcours permanent. Chaque visiteur se verra remettre son « compagnon de visite », appareil à mi-chemin entre le très traditionnel audio-guide et les smartphones les plus récents. Cet appareil sera en quelque sorte pour le visiteur son passeport permettant de partir à la découverte des civilisations du vin. Le parcours permanent de la Cité des civilisations du vin sera intégralement traduit en 8 langues.

Cette dimension numérique permettra notamment de répondre aux enjeux et mission de la Cité

. Sur ses aspects culturels, le projet se donne pour objectifs de « transmettre les valeurs et le patrimoine du vin, créer un lieu de vie, symbole identitaire d’une ville et d’un territoire, dédié à la Culture et aux civilisations du vin ». Le visiteur est amené à découvrir les civilisations dans leur universalité et leur singularité, grâce à certains ateliers comme le Tour du monde des vignobles, la Grande galerie des civilisations ou encore La table des terroirs.

. Le partage de la culture œnologique est également pensé comme un outil de vulgarisation permettant d’éduquer le consommateur au raffinement de la dégustation. Pour favoriser la transmission de cette culture patrimoniale millénaire et rendre le parcours aussi ludique que pédagogique, de nombreux ateliers ont été développés autour de la sensorialité, notamment au travers de sollicitations olfactives, tactiles et sonores. De la même manière, la Cité des civilisations du vin s’est dotée d’outils numériques. Sur place, la technologie apparait comme un « facilitateur de visite », tandis qu’après son parcours, le visiteur peut retrouver chez lui des dossiers thématiques en fonction de ce qui lui a plu.

. Par ailleurs, ce projet sera « un moteur économique et social pour la ville, le département et la région », dans la mesure où 1400 emplois seront créés durant la phase de construction du bâtiment, 1100 pendant la phase d’exploitation et 50 millions d’euros seront injectés chaque année dans l’économie locale grâce à l’activité de la Cité des civilisations du vin.

. D’un point de vue touristique, la création de la Cité des civilisations du vin permettra d’accueillir 400 000 visiteurs par an dès la première année et de renforcer l’image de « métropole touristique » de la ville de Bordeaux, déjà considérée comme la capitale culturelle mondiale du vin.

Présentation du parcours de la Cité

facebook

@CCVBordeaux

SOURCES:  citedescivilisationsduvin.comcredit-agricole.com

Date de première publication: 23/12/2013