La galerie des Offices et l’Université d’Indiana dévoilent la première série d’oeuvres numérisées en 3D sur un site web dédié

Suite à une collaboration entre l’Université d’Indiana et la Galerie des Offices à Florence, en Italie, il est désormais possible de découvrir certaines des oeuvres et sculptures anciennes les plus admirées du monde en 3D, et sans voyager dans la capitale toscane. 

Un site web nouvellement lancé, www.digitalsculpture-uffizi.org, a été dévoilé le mardi 7 août 2018 lors d’une cérémonie à la Galerie Uffizi, en présence du vice-président de la recherche de l’Indiana University, Fred H. Cate, ainsi que d’autres membres du corps professoral de l’UI.

Pour son lancement, le site offre plus de 300 sculptures et fragments numérisés de la collection.

Le projet a été annoncé en 2016 (Lire l’article du CLIC France: ) à la Galerie des Offices dans une présentation conjointe du président de l’IU, Michael A. McRobbie, et du directeur de la Galerie des Offices, Eike Schmidt.

« Alors que nous atteignons les objectifs fixés dans ce projet sans précédent et extrêmement ambitieux, le lancement de ce nouveau site Web marque une première étape majeure dans une collaboration qui générera une opportunité sans précédent pour un engagement scientifique avec des oeuvres hébergées dans l’un des plus anciens galeries,  » a déclaré Michael A. McRobbie« En tirant parti de l’expertise universitaire d’IU dans l’art et la culture antiques, ainsi que de nos vastes capacités technologiques, cette collection d’antiquités classiques magnifiques, inspirantes et irremplaçables peut désormais être vue et étudiée de manière totalement nouvelle et fascinante par des universitaires, des professionnels des musées et des étudiants, mais également le grand public. » 

En été 2018, l’équipe d’IU a numérisé 61 statues dans les Offices et dans la Villa Corsini, l’annexe dans laquelle les Offices conservent les œuvres d’art ancien non exposées dans les galeries.

L’équipe de production est dirigée par Bernard Frischer, professeur d’informatique à l’UI, directeur du Laboratoire du patrimoine mondial virtuel de l’université et l’un des principaux archéologues virtuels au monde. Le Politecnico di Milano, sous la direction du professeur Gabriele Guidi, a été un partenaire clé du projet.

Numérisation 3D d’une sculpture de la galerie des Offices Photo: Indiana University

« Je suis très heureux de l’avancement de nos travaux sur ce projet quinquennal, tant en termes de quantité que de qualité », a déclaré M. Frischer« Nous sommes à mi-parcours du projet et nous sommes sur le point de terminer le travail, comme prévu, en 2020 »Nous avons déjà numérisé plus d’œuvres de sculpture classique que jamais dans un seul musée. Plus impressionnant encore que la quantité de travail de mes étudiants est sa qualité. J’ai montré les modèles qu’ils ont faits à de nombreux professionnels de musées aux États et à l’étranger Ils ont été uniformément impressionnés, ce qui a conduit à inviter de nouveaux projets de numérisation à la Villa Getty à Malibu, au Palazzo Altemps à Rome et au Musée archéologique national de Naples. » 

Le projet de numérisation comprend la formation des étudiants en informatique et en histoire de l’IU aux techniques de capture de données 3D, de modélisation numérique et de publication interactive en ligne; la création d’un nombre limité de modèles de numérisation 3D d’œuvres présentant un intérêt pour les participants au projet; et la publication des modèles 3D sur plusieurs sites en ligne, notamment la base de données interne du ministère italien de la Culture sur la conservation, le site Web public des Offices et le projet de sculpture numérique accessible au public du Laboratoire virtuel du patrimoine mondial.

La partie numérisation du projet est financée par le Bureau du vice-président à la recherche dans le cadre du programme de financement New Frontiers in the Arts and Humanities, qui soutient les membres du corps professoral dans des programmes innovants d’investigation scientifique ou de création. Le projet bénéficie également du soutien technologique des services informatiques universitaires.

« C’est passionnant de voir les progrès de ce projet ambitieux », a déclaré Fred H. Cate« Non seulement le site Web offre-t-il des opportunités inédites à un large public, allant des universitaires et des professionnels des musées aux étudiants et au grand public, mais nous créons un modèle reproductible que d’autres musées et institutions pourront utiliser pour numériser leurs propres collections. »

La Galerie des Offices, adjacente à la Piazza della Signoria dans le centre de Florence, abrite certains des plus grands chefs-d’œuvre du monde, notamment des œuvres de Botticelli, Caravage, Vinci, Fra Angelico, Michel-Ange, Raphaël et Titien. Il fait partie des musées les plus visités d’Italie, avec plus de 1,5 million de visiteurs chaque année.

SOURCES: Galerie des Offices, Indiana University

Photos: Indiana University

Date de première publication : 08/08/2018

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le projet E-Cathédrale ambitionne de réaliser un modèle numérique complet de la cathédrale d’Amiens

Les grottes bouddhistes chinoises de Mogao se visitent maintenant à distance en haute définition et en immersion

La ville de Carhaix propose un voyage immersif à Pompéi, en partenariat avec un musée archéologique italien

Archeovision reconstitue en 3D Amarna, la cité disparue d’Akhenaton et lance un appel à contribution du public

La start up française Iconem numérise en 3D et publie sur le web les modélisations des sites archéologiques syriens menacés

Le site web MorphoSource permet de télécharger gratuitement et d’imprimer en 3D plus de 8 000 fossiles découverts dans le monde entier

Grâce à la numérisation et impression 3D, des artistes « restituent » à l’Egypte le buste de Néfertiti

La Sackler Gallery (Smithsonian) présente une nouvelle installation interactive 3D autour du Bouddha Cosmique

Le public peut maintenant imprimer chez lui en 3D et gratuitement des oeuvres de la collection du British Museum

Laisser un commentaire