Avec une édition du « roman de la Momie » de Théophile Gautier, Gallica franchit le cap des 6 millions de documents en ligne

Le 5 février 2020, Gallica a franchi le cap symbolique des 6 millions de documents numérisés. avec notamment la mise en ligne du Roman de la Momie de Théophile Gautier dans une édition de 1929 sublimée par les compositions de George Barbier. L’ouvrage est désormais mis gratuitement à la disposition de tous dans l’une des plus grandes bibliothèques numériques au monde : gallica.bnf.fr. En ce début 2020, plusieurs temps forts accompagnent cette nouvelle étape : mise en ligne de numérisations exceptionnelles, nomination aux Victoires des Acteurs publics et lancement d’outils innovants et contributifs !

Parmi les mises en ligne de ce début d’année figurent non seulement l’ensemble des œuvres numérisées entrées dans le domaine public au 1er janvier, mais également un certain nombre de chefs d’œuvre.

Gallica diffuse ainsi auprès du plus grand nombre la célèbre gravure de « Mélidore et Phrosine« , par Prudhon (1797) ; Le Roman de la momie, de Théophile Gautier, sublimé par George Barbier ; Le Pilote français, atlas nautique du 19e siècle en 6 volumes, fondateur de l’hydrographie moderne ; Ondine, dans une édition illustrée par Arthur Rackham (1912) ; la collection de 68 chartes pour Saint-Maximin de Trèves ; les carnets de voyage de Victor Hugo, comportant notes, dessins et feuilles et fleurs séchées  et les Etymologies et Sentences d’Isidore de Séville, extraordinaire somme du 13e siècle traitant de musique,  de monstres et d’étoiles.

Gallica, au coeur de la politique numérique de la BnF

Avec à ce jour 6 millions de documents accessibles gratuitement en ligne, Gallica est l’une des plus
importantes bibliothèques numériques au monde : elle est non seulement la bibliothèque numérique
de la BnF, mais aussi la plateforme de diffusion des collections de près de 400 partenaires.

« Gallica est au cœur de la politique numérique de la BnF. Livres, presse et revues, mais aussi manuscrits, images, cartes, partitions, enregistrements sonores, vidéos et objets – certains numérisés en 3D – y sont librement consultables ».

Afin de favoriser l’accessibilité et les usages de ces collections, la BnF développe les dispositifs de
médiation au sein même de Gallica.

« Via la rubrique « Gallica vous conseille », le blog ou les réseaux sociaux, ce sont des milliers d’articles, qui permettent d’éclairer, de classer et de mieux comprendre les documents mis en ligne. Chercheurs, étudiants, enseignants, créateurs, journalistes, geeks, bibliophiles, amateurs d’arts, de littérature ou de généalogie, viennent ainsi pour leurs recherches comme pour leurs loisirs. Ce sont tous ces utilisateurs, en France comme à l’étranger qui animent la collection de Gallica. Car la bibliothèque numérique n’est jamais aussi vivante que lorsque les publics s’en emparent et lui inventent de nouveaux usages. »

Le dispositif « Gallica Marque Blanche » nominé aux Victoires des Acteurs publics

Si les collections de Gallica s’accroissent à un rythme de plus en plus soutenu – rappelons que le cap des 5 millions avait été franchi il y a un an –, c’est aussi grâce au dispositif « Gallica Marque Blanche », qui permet de créer des bibliothèques numériques en coopération avec des partenaires de la BnF, dont les fonds viennent abonder la collection.

Gallica est ainsi au service des projets de ses partenaires à travers une offre de bibliothèque
numérique en marque blanche qui permet de faire bénéficier ses partenaires de son savoir-faire. Ce
sont ainsi huit bibliothèques numériques en marque blanche réalisées par la BnF et ses partenaires qui ont vu le jour : Numistral, pour la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg ; le site de la
Grande Collecte, en partenariat avec le Service Interministériel des Archives de France ; Rotomagus,
pour la ville de Rouen, la bibliothèque numérique francophone, avec le Réseau Francophone Numérique
et la bibliothèque diplomatique numérique pour le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ;
France-Angleterre Manuscrits médiévaux, avec la British Library et le soutien de La Fondation Polonsky,
NumBa, la bibliothèque numérique du Cirad en agronomie tropicale, et la dernière mise en ligne, Rosalis, la bibliothèque numérique patrimoniale de Toulouse.

Le dispositif « Gallica Marque Blanche » est nominé pour les Victoires des Acteurs publics 2020, dans la catégorie Innovation. Ce prix récompense chaque année les meilleures initiatives en matière de modernisation de l’action publique.

Cap sur le participatif ! 

Gallica s’ouvre à l’enrichissement participatif et développe le projet Gallicarte (issu du premier hackathon de la BnF) pour permettre une géolocalisation des recherches effectuées dans la bibliothèque numérique. L’algorithme, qui a permis de géolocaliser 180 000 cartes et images, est déployé dans sa forme définitive depuis le 06 février 2020.

Un outil participatif, L’Arpenteur, est également mis en ligne simultanément : il permet aux Gallicanautes de préciser, en temps réel, la position de documents mal ou non géolocalisés.

Le lancement de Gallicarte et de l’Arpenteur s’accompagne d’opérations collaboratives, à suivre sur le blog Gallica ou sur les réseaux sociaux, #Gallicarte et #DéfiGallica.

En attendant l’intelligence artificielle

La BnF travaille actuelllement sur la fouille d’images faisant appel à l’intelligence artificielle, notamment
pour valoriser la richesse iconographique de Gallica et faciliter la recherche ciblée d’images dans
l’ensemble des 6 millions de documents en ligne.

6 millions de documents dans Gallica, cet événement se fête sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #Gallica6Millions.

SOURCE: BNF / Gallica (CP et site web)

PHOTOS: BNF / Gallica

Visuel carousel: Théophile Gautier (1811 – 1872), Roman de la Momie. Compositions de George Barbier, gravées sur bois par Gasperini. Edition de 1929. Bibliothèque nationale de France, Réserve des livres rares

Date de première publication: 12/02/2020

La BNF est membre du CLIC France

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Dans le cadre de «2020, année de la BD», la BnF lance un nouvel outil de création numérique : BDnF – La fabrique à BD

En prélude à sa saison « Fantasy » et dans le cadre de la PGW, la BNF révèle son premier jeu vidéo

Engagée dans le partage et la valorisation de ses collections, la BnF change sa politique d’accès à ses images

La bibliothèque numérique enrichie France – Brésil rejoint la collection « Patrimoines partagés » de la BnF

La BNF organise son 3ème hackaton et un week-end pour explorer le numérique

Laisser un commentaire